Championnats Coupe Uteck

MONTRÉAL - L’unité défensive des Carabins de Montréal a provoqué huit revirements et a empêché les prolifiques Mustangs de Western d’atteindre la zone des buts, si bien que la formation montréalaise a filé vers un gain de 29-3 dans le match de la Coupe Uteck 2023 devant 5100 spectateurs au stade du CEPSUM à Montréal. Cette victoire permet aux Carabins de se qualifier pour le match de la Coupe Vanier Canada Vie de samedi prochain, quand ils tenteront de décrocher leur deuxième titre national.
 
Les Mustangs ont entrepris le match à titre d’attaque qui a marqué le plus de points au pays cette année, ayant affiché une moyenne de 42,6 points par rencontre dans l’ensemble. Ils ne sont toutefois pas parvenus à trouver leurs repères à l’offensive au cours de ce samedi après-midi plutôt frisquet. Le secondeur des Carabins Nicolas Roy, proclamé le joueur défensif le plus utile à son équipe à l’issue du match, a provoqué une interception à l’occasion de la première poussée à l’attaque des Mustangs, faisant avorter une séquence qui semblait prometteuse. L’interception de Roy a donné le ton pour une performance dominante de la part des champions de la Coupe Dunsmore, eux qui ont privé Western du moindre touché — la première fois que cela arrivait aux Mustangs depuis qu’ils ont battu Guelph 9-3, le 21 septembre 2019.
 
Montréal a ouvert la marque tard au premier quart quand William Legault a réalisé l’attrapé sur une passe de six verges de Jonathan Sénécal, le joueur offensif le plus utile à son équipe. Deux interceptions réussies par les Carabins, celles de Bruno Lagacé et Louis-Philippe Gauthier, ont ensuite préparé la table pour les placements de Philippe Boyer, si bien que les hôtes ont accru leur avance à 13-0.
 
Les Carabins ont mis le match hors de portée dans les deux dernières minutes du deuxième quart au cours d’une séquence effrénée, pour le plus grand bonheur de la foule qui remplissait les gradins à pleine capacité. Après avoir eux-même remis le ballon à l’adversaire quand Jackson Findlay a réalisé une interception au profit des Mustangs, sur le jeu suivant Jeremiah Ojo a plaqué Evan Hillock derrière la ligne de mêlée, provoquant un échappé que Christopher Fontenard a recouvré sur la ligne de 12 de Western. Deux jeux plus tard, Carl Chabot a atteint la zone des buts à l’aide d’un plongeon d’une verge et les hôtes menaient alors 20-0. Un simple sur le botté d’envoi qui a suivi a accru l’écart à 21 points. Seulement deux jeux après celui-là, Roy a recouvré un autre échappé commis par Western, ce qui a éventuellement permis à Boyer d’inscrire un troisième placement pour une avance de 24-0 au profit de Montréal à la pause de la demie.
 
Il y a eu échange de placements en deuxième demie, alors que Brian Garrity a permis à Western de s’inscrire au tableau tard au troisième quart et que Boyer a répliqué avec son quatrième de la journée. Un touché de sûreté de Montréal en fin de rencontre a complété le pointage.
 
Les huit revirements commis par Western – dont six en première demie – ont été le résultat de trois interceptions, trois échappés et deux occasions où les Mustangs n’ont pas réussi de premier jeu. Montréal, de son côté, a redonné le ballon trois fois, en raison de deux interceptions et d’une occasion où les Carabins n’ont pas franchi les 10 verges requises en fin de match. Western a aussi connu des difficultés au chapitre de la discipline puisque l’équipe a écopé de 15 pénalités pour des pertes de 97 verges, tandis que Montréal a seulement été pénalisé quatre fois, pour des pertes de 35 verges.
 
Sénécal a réalisé une performance de 21-en-31 pour des gains de 228 verges, tandis que Hillock a réussi 15 de ses 29 passes pour des gains de 212 verges. Sénécal a aussi été le meilleur des Carabins au sol avec 38 verges de gain en six courses, tandis qu’Ethan Dolby a été le chef de file de Western à ce chapitre avec des gains de 84 verges en 12 portées.
 
Les Carabins, qui en seront à leur quatrième présence à la Coupe Vanier, affronteront les vainqueurs de la Coupe Mitchell, samedi prochain au Stade Richardson à Kingston, en Ontario. La rencontre commencera à 13 h.