Championnats Coupe Vanier

Coupe Vanier

Coup d’œil sur la 53e Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco

L’équipe U SPORTS

Ils sont les deux programmes les plus décorés de l'histoire du football universitaire canadien et, près d'une décennie après leur première confrontation pour la suprématie de U SPORTS à Hamilton, l'un d'entre eux ajoutera à son impressionnante collection de trophées ce samedi au terme de la 53e Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco

Site officiel de la Coupe Vanier: www.coupevanier.com 

Le botté d’envoi du match de championnat qui opposera les Mustangs de Western (11-0), toujours invaincus cet automne, et le Rouge et Or de Laval (10-1), champion national en titre, est prévu pour 13h HE à Tim Hortons Field, qui accueille l’événement pour une deuxième année de suite. 

La couverture télévisuelle à TVA Sports, Sportsnet 360 et Sportsnet ONE se met en branle dès 12h30 avec des émissions d’avant-match. La rencontre sera également disponible sur le web via TVASports.ca et Sportsnet NOW

C’est la définition même d’un duel de poids lourds. 

Dans le coin rouge, Laval se pointe dans la ville de l’acier en tant qu'équipe la mieux classée au pays, détient le record pour le plus de victoires à la Coupe Vanier (9) et se classe deuxième pour le nombre de participations à la grande finale (11 en incluant cette année). 

VC(1)_-_Yan_Doublet.jpeg (148 KB)
(Crédit: Yan Doublet)

Dans le coin mauve, Western est présentement classé deuxième au Canada, est la seule équipe encore invaincue au pays en 2017, ajoutera à sa propre marque avec une 13e présence à la Coupe Vanier, puis occupe le deuxième rang pour le nombre de bannières nationales (6). 

La principale différence entre les deux prétendants au titre? Alors que le Rouge et Or a remporté toutes ses bannières de U SPORTS depuis 1999, le dernier triomphe des Mustangs remonte à novembre 1994... quelques mois avant le lancement officiel du programme lavallois avec une saison hors-concours l'automne suivant.

Les deux puissances ont croisé le fer à seulement deux reprises en compétition officielle par le passé, deux victoires de Laval, soit un gain de 44-21 à la Coupe Vanier au défunt Stade Ivor Wynne en 2008, suivi d'un succès in extremis de 13-11 à la Coupe Uteck en 2010 à Québec. Le Rouge et Or a également battu les Mustangs lors de trois matchs présaison consécutifs - tous disputés dans la Belle Province - en 2007 (20-2), en 2008 (37-9) et en 2009 (27-0). 

VC(2).jpeg (136 KB)

Autre point qui ajoute à l’engouement en vue du choc de samedi, l’affrontement promet d'être une bataille classique entre la meilleure défensive au pays, celle de Laval (9,6 points alloués par match en saison régulière), et l’offensive la plus explosive, celle de Western (moyenne de 48,3 points et 608,5 verges par match). 

Sans surprise, les deux entraîneurs en chef ont le plus grand respect pour leur prochain adversaire. 

« C’est sûr qu’affronter Western ajoute un cachet spécial. C’est un grand programme de football, particulièrement à cause de leur entraîneur Greg Marshall, dit le mentor lavallois de 17e saison Glen Constantin, qui a remporté la Coupe Vanier plus souvent que tout autre pilote dans l’histoire, soit huit, y compris le mémorable gain de 31-26 de l’automne dernier face à Calgary suite à une remontée en deuxième demie. C’est une personne que je respecte beaucoup, un grand dirigeant, un grand bâtisseur, un grand leader et un bon ami, et c’est un privilège de pouvoir se mesurer à lui. »

C’est sûr qu’affronter Western ajoute un cachet spécial. C’est un grand programme de football, particulièrement à cause de leur entraîneur Greg Marshall. C’est une personne que je respecte beaucoup, un grand dirigeant, un grand bâtisseur, un grand leader et un bon ami, et c’est un privilège de pouvoir se mesurer à lui. 

Glen Constantin

« Laval est une bonne équipe de football et, bien sûr, ils ont beaucoup d'expérience à la Coupe Vanier, ce qui leur servira pour le match de cette année, soutient Marshall qui, à sa 18e campagne en tant qu'entraîneur-chef au niveau universitaire, incluant les 11 dernières avec les Mustangs, est toujours à la recherche d’un premier sacre national. Nous nous attendons à un match serré, ce sera l'équipe la plus complète que nous ayons rencontrée cette année. Il n'y a pas de fissure dans leur armure. Nous savons que nous devrons jouer notre meilleur football de la saison pour l’emporter et nous avons hâte de lutter pour le titre canadien samedi. » 

VC(3).jpeg (85 KB)

Alors que Western a écrasé sa compétition jusqu'ici en séries, inscrivant l’incroyable total de 222 points en trois matchs et établissant des records pour le plus de points marqués lors de la Coupe Yates (75) et en demi-finale nationale (81), Laval a été mis à rude épreuve par Montréal lors d’une victoire serrée de 25-22 à la Coupe Dunsmore et par Calgary lors d’un difficile gain de 35-23 à la Coupe Mitchell, affrontement que le Rouge et Or ne dominait que par cinq points dans la dernière minute de jeu.

Nous nous attendons à un match serré, ce sera l'équipe la plus complète que nous ayons rencontrée cette année. Il n'y a pas de fissure dans leur armure. Nous savons que nous devrons jouer notre meilleur football de la saison pour l’emporter et nous avons hâte de lutter pour le titre canadien samedi. 

Greg Marshall

Constantin voit du bon dans les deux situations. 

« Il y a des avantages dans les deux. Quand tu domines aussi tôt dans un match, ça te donne l’opportunité de reposer certains éléments-clé pour l’ultime rencontre. Par contre, quand tu disputes des matchs qui se décident à la toute fin, tu acquiers l’expérience de l’adversité, et c’est certainement non-négligeable. J’aime avoir connu cette adversité pendant notre parcours éliminatoire. » 

VC(4).jpeg (100 KB)

Les meneurs de la redoutable défensive lavalloise sont le quatuor d’étoiles du RSEQ composé de l'ailier défensif Mathieu Betts, du plaqueur Vincent Desjardins, du secondeur Adam Auclair et du demi défensif Gabriel Ouellet, tous vainqueurs de la Coupe Vanier pour une première fois en carrière il y a un an. En plus d’avoir alloué le plus faible total de points au pays au cours du calendrier régulier, la talentueuse unité s’est classée deuxième pour les verges totales accordées (304,8 par match), deuxième contre la course (99,4) et quatrième contre la passe (205,4). 

Betts, qui a été élu meilleur joueur de ligne de U SPORTS l'an dernier et qui est de nouveau en lice pour le prestigieux prix cette saison, connaît des séries exceptionnelles avec six sacs du quart en trois parties, soit deux à chaque match. Ouellet, qui a égalé une marque nationale plus tôt cet automne avec quatre interceptions dans une seule rencontre face à Montréal, a réalisé un larcin clé à sa propre ligne de deux verges lors de la Coupe Mitchell et a marqué un touché qui a changé l’allure de la partie sur le premier jeu du quatrième quart après avoir récupéré un ballon échappé. 

À l'attaque, Hugo Richard, joueur par excellence de la Coupe Vanier 2016, est un vétéran chevronné de quatrième campagne. Double récipiendaire du titre de joueur de l’année du RSEQ, il a été le quart-arrière le plus précis au Canada en saison régulière avec un pourcentage de passes complétées de 70,3, et a été nommé joueur le plus utile de la Coupe Mitchell après avoir réussi 21 de ses 32 passes pour des gains de 258 verges, deux touchés et aucune interception contre Calgary, y compris un relais parfait de 54 verges à sa cible favorite, Jonathan Breton-Robert, tard en première demie. 

VC(5).jpeg (138 KB)

Au cours du calendrier régulier, le Rouge et Or a terminé premier au Québec pour les points marqués (33,3) et les verges au sol (160,3) par match. 

« L’offensive de Western reçoit beaucoup de publicité, mais leur défensive fait certainement partie de leurs succès, eux qui viennent au deuxième rang cette année après nous pour le nombre de points accordés, dit Richard, qui avait complété 25 de ses 32 passes pour 339 verges et deux majeurs lors de la Coupe Vanier de l’an dernier, en plus d’inscrire le touché de la victoire sur une course d’une verge tard au quatrième quart. Pour connaître du succès, la formule reste la même : on devra bien bouger le ballon, minimiser les erreurs, ne pas générer de revirements et garder l’équipe en bonne position de terrain. 

 

Oui, ils ont une excellente offensive, mais on a aussi une bonne défensive qui a fait preuve de beaucoup de caractère contre Calgary samedi dernier. Je pense que si notre défensive réussit à aussi bien contenir Western, et que notre attaque produit, on va être dans une bonne situation pour l’emporter. 

Hugo Richard

L'ailier défensif Edward Godin, l'un des deux vétérans de cinquième année - avec le joueur de ligne offensive Louis-Gabriel Beaudet - qui avaient également participé à la conquête de la Coupe Vanier de Laval en 2013, espère que son dernier match universitaire se terminera à nouveau par des célébrations. 

« Ils courent vraiment bien le ballon et ils disposent d’une excellente ligne offensive. Ils sont gros, alors on se devra d’être physiques sur le point d’attaque, dit Godin, qui a lui aussi réussi deux sacs lors de la Coupe Mitchell. Il faudra aussi bien repérer nos clés et être disciplinés, en plus de réussir nos plaqués. » 

À l’autre bout du terrain, la domination de Western cette saison a été sans équivoque. 

Après avoir dominé au pays avec 48,3 points par match et avoir remporté leurs parties par une moyenne de 35,2 points en saison régulière, les Mustangs ont trouvé le moyen de rehausser leur jeu d'un cran en séries, écrasant Guelph 66-12 et Laurier 75-32 pour mériter leur première bannière de conférence depuis 2013, avant de pulvériser Acadia 81-3 le week-end dernier pour décrocher leur billet pour la Coupe Vanier. 

La performance offensive de Western à la Coupe Uteck fut tout simplement époustouflante, surtout lors des 30 premières minutes. Avant d’accorder un repos à un certain nombre de partants en deuxième demie, les champions ontariens ont marqué des touchés sur chacune de leurs huit premières séries à l’attaque, avant de poser un genou au sol à leur neuvième et dernière possession avant la pause alors qu’il ne restait plus de temps au cadran. 

VC(6).jpeg (150 KB)

La meilleure attaque au sol au pays en saison régulière (309,9 verges par match) a accumulé pas moins de 454 verges contre les Axemen, dont 172 en 15 portées  pour Trey Humes, 100 en 13 courses pour Cédric Joseph et 98 en 15 tentatives pour Yannick Harou

Malgré son retrait hâtif dans un troisième match éliminatoire consécutif, Joseph a atteint la zone payante à trois reprises et compte l’impressionnant total de 10 touchés au sol en séries, après avoir dominé U SPORTS avec 10 lors du calendrier régulier. 

Le quart-arrière Chris Merchant, à sa deuxième campagne avec l'équipe suite à son transfert de l'Université de Buffalo, a complété 10 de ses 11 passes pour des gains de 200 verges, deux touchés et aucune interception en deux quarts de travail, ce qui s’est avéré suffisant pour mériter le titre de joueur du match. Choisi parmi les étoiles de la conférence cet automne, il a ajouté deux majeurs au sol et a récolté 54 verges en seulement six courses. 

Joseph, un Montréalais qui en est à sa troisième saison universitaire, et Harou, un vétéran de cinquième année originaire de Gatineau, sont deux des 11 joueurs nés au Québec dans l’alignement de Western, un groupe qui comprend également le secondeur Jean-Gabriel Poulin de Saint-Nicolas et le garde Grégoire Bouchard de Chicoutimi, tous deux retenus parmi les étoiles de SUO en 2017. 

VC(7).jpeg (114 KB)

Poulin, un vétéran de quatrième année qui a été le coéquipier du quart de Laval, Hugo Richard, au Collège Vanier à Montréal, est le meneur d'une unité défensive souvent reléguée dans l’ombre en raison du brio offensif des Mustangs, mais qui a terminé première au pays pour le total de verges allouées (288,0 par match), deuxième pour les points accordés (13,1), deuxième contre la passe (188,4) et troisième contre la course (99,6). 

« Dans l'ensemble, je pense que notre succès est le résultat de la préparation et du travail de l'équipe pendant la semaine précédant les matchs, explique Joseph, qui est le porteur de ballon numéro un de Western depuis une blessure au genou subie par Alex Taylor en fin de saison régulière. De mon côté, je dois rendre hommage à ma ligne. Ils rendent mon travail vraiment facile et sont l'une des lignes les plus dominantes au pays. »

Dans l'ensemble, je pense que notre succès est le résultat de la préparation et du travail de l'équipe pendant la semaine précédant les matchs. De mon côté, je dois rendre hommage à ma ligne. Ils rendent mon travail vraiment facile et sont l'une des lignes les plus dominantes au pays.  

Cedric Joseph

VC(8).jpeg (104 KB)

Le mot de la fin revient à Greg Marshall, lui-même un ancien porteur de ballon vedette qui a remporté le trophée Hec Crighton avec Western en 1980. Le pilote de longue date était le coordonnateur offensif des Mustangs lorsqu’ils ont sabré le champagne pour la dernière fois il y a 23 ans.

« Ramener la Coupe Vanier à London serait très spécial, affirme Marshall, qui a dirigé deux équipes basées à Hamilton -- les Marauders de McMaster (1997-2003) et les Tiger-Cats de la LCF (2004-2006) -- avant de retourner à son alma mater à l'automne 2006. Je suis impliqué dans le programme depuis longtemps et je me souviens de la fierté ressentie quand nous avons gagné le titre en 1994. J’ai un groupe spécial sous la main cette année et ce serait formidable pour eux de vivre l'expérience d’une conquête de la Coupe Vanier et de ramener ce trophée sur le campus. »

53e COUPE VANIER: LES FORCES EN PRÉSENCE

  • Quand: Samedi 25 novembre, 13h HE / 10h HP
  • Où: Tim Hortons Field, Hamilton, Ont.
  • Équipe visiteuse: Rouge et Or de Laval (10-1)
  • Équipe locale: Mustangs de Western (11-0)
  • Télévision (français): TVA Sports (émission d’avant-match dès 12h30 HE / 9h30 HP)
  • Télévision (anglais): Sportsnet 360 & Sportsnet ONE (émission d’avant-match dès 12h30 HE / 9h30 HP)
  • Web (français): TVASports.ca (usagers authentifiés uniquement)
  • Web (anglais): Sportsnet NOW
  • Radio (français): CHYZ FM 94,3 (Québec)
  • Radio (anglais): CHML AM 900 (Hamilton) & CHRW FM 94,9 (London)

ROUGE ET OR DE L’UNIVERSITÉ LAVAL (champions RSEQ & Coupe Mitchell)

MUSTANGS DE L’UNIVERSITÉ WESTERN (champions SUO & Coupe Uteck)

RÉSULTATS DES FINALES DE LA COUPE VANIER

Coupe Vanier

Coupe Mitchell: Le Rouge et Or s’impose encore une fois devant les Dinos et remporte la Coupe Mitchell

L’équipe U SPORTS