Championnats Coupe Vanier

Coupe Uteck

Coupes Uteck et Mitchell: Coup d’oeil sur le carré d’as canadien

L’équipe U SPORTS

La table est mise pour les demi-finales canadiennes du football de U SPORTS ce samedi alors que les quatre équipes toujours en lice se disputeront les deux laissez-passer disponibles pour la Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco, qui aura lieu le 25 novembre à Tim Hortons Field à Hamilton.

Dans le premier duel à 13h30 heure de l’Atlantique (12h30 HE), les Mustangs de Western (10-0), champions de la conférence SUO, et les Axemen d’Acadia (7-2), titulaires de SUA, s’affronteront dans le cadre de la Coupe Uteck à Raymond Field à Wolfville, en Nouvelle-Écosse.

La Coupe Mitchell suivra à 14h heure des Rocheuses (16h HE) et mettra aux prises le Rouge et Or de Laval (9-1), champion du RSEQ, et les Dinos de Calgary (9-1), monarques de Canada-Ouest, au Stade McMahon. Il s’agira d’une reprise de la Coupe Vanier de l’automne dernier remportée par les représentants du Québec à Tim Hortons Field.

Les deux rencontres seront télédiffusées en direct à TVA Sports 2 et Sportsnet 360 et les deux réseaux présenteront une émission d’avant-match dès midi HE. Le programme double sera également disponible sur le web via TVASports.ca et Sportsnet NOW.

La Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco aura lieu le samedi 25 novembre à 13 h. HE / 10 h HP au Stade Tim Hortons à Hamilton ... Pour connaître toute l’information sur la 53eCoupe Vanier, visitez vaniercup.com. Billets en vente sur ticketmaster.ca, à partir de $25.

Si les matchs de samedi produisent la moitié des moments dramatiques qui ont pimenté les finales de conférence - toutes remportées par l'équipe locale - les amateurs de partout au pays seront comblés.

Si Western a écrasé Laurier par 75-32 à la Coupe Yates pour venger un revers crève-cœur encaissé aux mains des Golden Hawks lors de la finale ontarienne de l'an dernier, Acadia a eu besoin de surtemps pour vaincre Saint Mary’s par 45-38 à la Coupe Loney, Calgary a volé une victoire de 44-43 à UBC grâce à un placement record de 59 verges sur le dernier jeu de la Coupe Hardy, puis Laval a défait Montréal par 25-22 alors que, pour la cinquième année consécutive, la finale de la Coupe Dunsmore entre les grands rivaux du RSEQ était décidée par trois points ou moins.

L'affrontement Western-Acadia à la Coupe Uteck rappellera des souvenirs aux adeptes de longue date du football universitaire. Les deux prestigieux programmes s’étaient affrontés lors de trois finales de la Coupe Vanier sur une période de quatre ans à la fin des années 1970 avant de se retrouver pour deux éditions de la Coupe Atlantique à Halifax en 1986 et 1995, les Mustangs remportant quatre des cinq confrontations.

Le plus récent tête-à-tête il y a 22 ans au Huskies Stadium demeure la demi-finale nationale au pointage le plus élevé de l'histoire (55-45 Western) et l'une de deux demi-finales canadiennes ayant nécessité de la prolongation.

La plupart des observateurs s'accordent pour dire que, sur papier, les Mustangs se présentent aux retrouvailles de samedi en tant que grands favoris, malgré le fait que les Axemen sont invaincus cet automne à l’historique stade Raymond Field, qui n’a été le site que d’une seule autre demi-finale de U SPORTS depuis son ouverture en 1966, soit une défaite de 38-13 d’Acadia contre Calgary en 1975.

Seule équipe encore invaincue au pays en 2017, Western a dominé ses adversaires par une moyenne de 35,2 points en saison régulière avant d'écraser Guelph et Laurier par des écarts de 54 et 43 points, respectivement, lors des séries de SUO. Guelph avait été la seule équipe à chauffer la puissante formation de London lors du calendrier régulier, poussant les Mustangs en surtemps lors de la deuxième semaine d’activités.

En saison régulière, l'offensive de Western a terminé première au pays pour les points (48,3 par match), la production totale (608,5 verges par match) et le jeu au sol (309,9), tandis que sa défensive s’est classée première pour le total de verges allouées (288,0 par match), deuxième pour les points (13,1) et contre le jeu aérien (188,4), de même que troisième contre la course (99,6).

Malgré cette outrageuse domination, le pilote de longue date Greg Marshall et ses troupes font face à un défi unique cette semaine puisque l’identité de leurs adversaires en vue de la Coupe Uteck n'a été confirmée que mardi après-midi.

Nous avions regardé beaucoup de films sur Acadia dimanche matin, puis, lorsque la fameuse décision a été prise dimanche soir, nous avons commencé à regarder des films sur Saint Mary’s, Acadia est une équipe bien dirigée. Ils jouent de façon solide en défensive et ils aiment courir avec le ballon. Ils forment une bonne équipe de football.

Greg Marshall - L'entraîneur-chef d'Western

Western_(Body).jpeg (711 KB)

Parmi les innombrables vedettes que Marshall a à sa disposition, on retrouve le porteur de ballon de troisième année Cédric Joseph, qui a réalisé une performance de 250 verges et trois touchés samedi dernier pour aider Western à marquer 75 points, un record de la Coupe Yates. Le Montréalais a dominé au pays en saison régulière avec 10 majeurs et en a ajouté pas moins de sept en deux matchs éliminatoires.

« Je suis excité. Ils semblent former une équipe plutôt solide. Ils ont l'air d'être très constants et bien dirigés, a dit Joseph, dont les 578 verges au sol en saison régulière représentaient le deuxième meilleur total dans l'équipe, derrière les 831 d’Alex Taylor. Nous avons commencé à les étudier sur film. Ce sera plaisant d’effectuer ce voyage d'affaires avec les gars et d’écrire un autre chapitre ce week-end. »

À l'autre bout du terrain, Acadia dispose d'une solide unité défensive qui a dominé SUA pour les verges totales (375,5) et les verges au sol (117,3) allouées par match durant la saison régulière. À l’offensive, les Axemen possèdent la quatrième meilleure attaque au sol au pays et la meilleure dans l’Atlantique avec 208,3 verges par partie. Dale Wright a été choisi joueur par excellence de la conférence après être devenu le deuxième joueur de l'histoire de l'équipe à amasser plus de 1000 verges par la course.

Acadia_(Body).jpeg (540 KB)

Gagnants de cinq rencontres consécutives depuis une défaite contre Saint Mary's qui avait fait chuter leur fiche à 2-2 à la mi-septembre, les champions de SUA ont également terminé à égalité au deuxième rang au Canada avec 14 interceptions lors du calendrier régulier. Ils ont ajouté l’impressionnant total de quatre larcins lors de leur triomphe à la Coupe Loney, dont deux par Rory Kelly, qui a concrétisé la victoire en s’interposant devant une passe dans sa propre zone des buts lors de la deuxième série des Huskies en surtemps.

Samedi, les Axemen espèrent mettre un terme à une série de sept défaites consécutives en demi-finale nationale depuis leur plus récente présence à la Coupe Vanier en 1981. Leurs quatre dernières participations au carré d’as de U SPORTS sont survenues sous la gouverne de Jeff Cummins, qui complète sa 15e campagne à la barre.

Je suis très fier de mon équipe et de la façon dont ils ont disputé cette partie contre un adversaire de taille, Nous nous attaquons maintenant à une autre équipe formidable, qui a établi un record pour le plus grand nombre de points marqués en finale de l’Ontario, Nous avons hâte de voir ce que les trois prochains jours nous réservent et nous croyons que nous serons prêts samedi.

Jeff Cummins - L'entraîneur-chef de Acadia

Le porteur de ballon Cameron Davidson s’est retrouvé à l’avant-plan de façon inattendue lors de la finale de SUA après que Wright ait été blessé tôt dans le match. Le vétéran originaire de Kentville, N.-É., a pleinement profité de l'occasion en accumulant 152 verges en 22 courses en route vers le titre de joueur par excellence.

« Absolument surréaliste. Je regarde jouer cette équipe depuis que je suis jeune et c'est un rêve qui se réalise. Accomplir cet exploit avec ce groupe de gars et devant nos incroyables partisans à Wolfville demeurera pour toujours l'un des meilleurs moments de ma vie, » a dit Davidson.

Alors que les Mustangs et les Axemen raviveront une vieille rivalité à Wolfville, il y aura une impression de déjà vu à Calgary, où le Rouge et Or et les Dinos se rencontreront sur la scène nationale pour la sixième fois en 10 ans.

La domination de Laval face à Calgary depuis le premier duel entre les deux puissants programmes en 2008 est bien connue. La victoire de 31-26 du Rouge et Or suite à une spectaculaire remontée lors de la Coupe Vanier de novembre dernier était sa cinquième en autant de confrontations, une série de succès qui inclut un gain convaincant de 41-10 lors du seul tête-à-tête au Stade McMahon, soit la Coupe Mitchell de 2011.

Laval_(Body).jpeg (528 KB)

À la défense des Dinos, ils ne sont pas la seule équipe qui a du mal à résoudre le mystère lavallois. La formation de Québec n'a pas perdu face à un adversaire autre que Montréal depuis la Coupe Vanier 2011 contre McMaster, un faux pas qui demeure le seul revers du programme en 10 participations à la finale U SPORTS.

Laval et Calgary ont obtenu des résultats assez semblables jusqu'à maintenant cet automne. Les deux équipes ont terminé au sommet de leur ligue avec une fiche de 7-1 avant d’ajouter à leur collection de bannières grâce à une victoire émotive sur leur plus grand rival, respectivement Montréal et UBC. Cependant, la façon dont ils se sont imposés a été quelque peu différente.

Comme c’est le cas depuis près de deux décennies, le Rouge et Or a dominé principalement grâce à une unité défensive suffocante qui s'est classée première au pays en saison régulière pour les points alloués (9,6 par match), deuxième pour la défensive globale (304,8 verges par match) et contre la course (99,4), puis quatrième contre la passe (205,4).

De leur côté, les prolifiques Dinos peuvent échanger avec les meilleurs à l’attaque, eux qui ont terminé au deuxième rang au Canada tant pour les points marqués (42,5 par match) que pour les verges par la passe (347,6), tout en prenant la troisième place pour les verges totales (507,0).

Calgary_(Body).jpeg (560 KB)

« Nos trois phases de jeu ont bien fonctionné cette année, et c’est probablement ce qui fait que nous sommes en demi-finale canadienne aujourd’hui, a dit Glen Constantin, le meneur parmi les pilotes actuels de U SPORTS avec un incroyable dossier cumulatif en carrière de 164-30 en 17 saisons à la barre, y compris des fiches de 9-4 au carré d’as national et de 8-1 à la Coupe Vanier. Je suis notamment satisfait de la façon dont notre défensive s’est comportée lors des dernières semaines; on sent qu’on a réussi à développer une bonne synergie entre notre front et notre ligne tertiaire, nous permettant de réaliser des gros jeux tant contre la course que contre la passe. »

Menés par l'ailier défensif Mathieu Betts, joueur par excellence de la Coupe Dunsmore avec deux sacs et un échappé forcé, les Lavallois ont réussi pas moins de trois blanchissages à leurs six derniers affrontements. À l'attaque, le quart de quatrième année Hugo Richard, joueur le plus utile de la Coupe Vanier 2016 et élu pour la deuxième fois joueur de l’année du RSEQ, a complété 70,3% de ses passes lors du calendrier régulier – un sommet au pays - et n'a lancé que trois interceptions en 269 passes.

« C’est l’équipe en dehors de notre conférence qu’on a affrontée le plus souvent lors des dix dernières années, donc on commence à les connaître, a poursuivi Constantin, dont la formation a également accueilli les Dinos lors de matchs préparatoires en 2013 et 2014. Malgré le fait qu’on ait connu du succès contre les Dinos, on doit toujours bien se préparer, car c’est une excellente équipe de football, qui est très bien dirigée. Le défi sera assurément très grand, d’autant plus qu’on devra traverser le pays pour aller les affronter sur leur terrain. Je m’attends à un grand match. »

« Ce sera un grand défi pour nous de réussir à garder notre focus en voyageant dans l’Ouest, a ajouté Betts, récipiendaire du trophée J.P. Metras en tant que joueur de ligne par excellence au Canada l’an dernier. Évidemment, ce ne sont jamais des matchs faciles. La préparation est très importante, car ce sont des équipes dont on connait moins les tendances, moins leurs joueurs. C’est l’inverse de la finale québécoise, alors qu’on a affronté Montréal trois fois cette saison. »

À sa troisième saison aux commandes de Calgary, l'entraîneur-chef Wayne Harris Jr aime ce qu'il a vu de son équipe depuis la victoire émotive contre UBC en finale de la Coupe Hardy, duel qui s'est terminé par le miraculeux botté de 59 verges de la nouvelle sensation YouTube Niko DiFonte, qui est également devenu le premier joueur dans les annales du football universitaire canadien à réussir six placements dans deux matchs de suite.

« Nous en avons parlé dimanche, nous avons célébré notre victoire et il est maintenant temps de nous recentrer sur notre prochain match, a déclaré Harris, un adjoint de longue date avec les Dinos qui a remporté sa première victoire comme entraîneur-chef en demi-finale canadienne l’an dernier, contre StFX au Stade McMahon. C'est ce qui est important en ce moment - ils sont concentrés sur cet objectif et maintenant nous allons commencer à nous préparer comme nous le faisons pour n'importe quel adversaire. »

L’un des joueurs qui est demeuré concentré tout au long de la saison est le pivot de deuxième année Adam Sinagra. À sa première campagne complète en tant que quart partant des Dinos, le produit de Pointe-Claire, au Québec, a amassé 2 447 verges et 18 touchés par la passe en huit matchs de calendrier régulier avant d'ajouter 801 verges aériennes en deux rencontres éliminatoires.

« Chaque année est une nouvelle année, mais nous avons un groupe de joueurs expérimentés, dont plusieurs ont joué deux fois contre Laval, a ajouté Harris, qui espère que son équipe pourra ajouter à l'excellent dossier à domicile de 19-3 des formations de Canada-Ouest au carré d’as national. Il faut que les plus jeunes comprennent qu’il faut tout donner pendant 60 minutes, et c'est ce qu'il faudra pour battre l'un des meilleurs programmes du pays. Nous ne pouvons pas baisser la garde une seule seconde. »

Le vétéran secondeur Micah Teitz est prêt pour ce nouveau chapitre de la rivalité entre Calgary et Laval.

Nous sommes confiants - nous avons un bon plan de match des entraîneurs, et nous allons nous présenter et jouer notre meilleur match.

Micah Teitz

UTECK BOWL

Quand: Samedi 18 novembre, 13h30 HA (12h30 HE)

Où: Raymond Field, Wolfville, N.-É.

Qui: No. 2 Mustangs de Western (10-0) à No. 7 Axemen d’Acadia (7-2)

Télévision: TVA Sports 2 & Sportsnet 360 (émissions d’avant-match à midi HE)

Web: TVASports.ca (usagers authentifiés uniquement) & Sportsnet NOW

MUSTANGS DE L’UNIVERSITÉ WESTERN (champions SUO)

Western_Mustangs_1.jpg (60 KB)

AXEMEN DE L’UNIVERSITÉ ACADIA (champions SUA)

ACA.svg (10 KB)

COUPE MITCHELL

Quand: Samedi 18 novembre, 14h HR (16h HE)

Où: Stade McMahon, Calgary

Qui: No. 1 Rouge et Or de Laval (9-1) à No. 4 Dinos de Calgary (9-1)

Télévision: TVA Sports 2 & Sportsnet 360

Web: TVASports.ca (usagers authentifiés uniquement) & Sportsnet NOW

ROUGE ET OR DE L’UNIVERSITÉ LAVAL (champions RSEQ)

LAV.svg (37 KB)

DINOS DE L’UNIVERSITÉ DE CALGARY (champions Canada-Ouest)

CGY.svg (49 KB)

RÉSULTATS DES DEMI-FINALES CANADIENNES (instaurées en 1967)