Championnats Coupe Vanier

Coupe Vanier

Les Mustangs et le Rouge et Or partagent un historique de la Coupe Vanier bien décoré

Charlie Pinkerton

Lors de la 53e Coupe ArcelorMittal Dofasco Vanier, deux équipes historiquement dominantes et connaissant toutes deux intimement le prix le plus convoité au pays, se disputeront le titre de la meilleure équipe de l’année au Canada.  

Western_Mustangs_1.jpg (40 KB)Représentant le Sport universitaire de l’Ontario (SUO), les champions de la Coupe Yates, les Mustangs de Western, ont écrasé les Axemen d’Acadia 81-3 lors du match de la Coupe Uteck pour mériter le droit de contester le titre national. Les Mustangs ont remporté la Coupe Vanier à six reprises, au deuxième rang de l’histoire de la Coupe. Ils contesteront pour la septième fois de leur fiche record de 13 participations au championnat. L’équipe a remporté le titre pour la première fois en 1971 et allait, par la suite, remporter une Coupe Vanier chaque décennie consécutive avant que cette série ne soit brisée lors de leur unique participation des années 2 000 : le match de 2008 contre la même équipe qu’ils affronteront en 2017 — le Rouge et Or de Laval.

1971_Vanier_Cup_Western_team-small.jpg (75 KB)

LAV.svg (37 KB)Meilleure équipe du Réseau du sport étudiant du Québec (RSÉQ), et championne de la Coupe Dunsmore, le Rouge et Or a à ce jour remporté neuf championnats de la Coupe Vanier, le plus grand nombre de toutes les équipes. La première participation de l’équipe (et sa première victoire) date de 1999 et ils ont depuis participé à un total de 10 championnats. Le weekend dernier, ils ont défait les Dinos de Calgary 35-23 lors de la Coupe Mitchell dans une reprise de la Coupe Vanier de l’année dernière pour le droit de tenter de s’emparer du championnat national de football de U SPORTS. Samedi, ils affronteront les Mustangs en territoire bien connu, c.-à-d. au terrain Tim Hortons à Hamilton où ils ont brandi la Coupe l’an dernier. Le site est aussi là où se situait autrefois le Stade Ivor Wynne, où Laval avait triomphé de Western 44-21 lors du match de 2008.  

1999_Vanier_Cup_Laval.jpg (105 KB)

À eux deux, les championnats de Western et de Laval représentent près du tiers des 52 champions de la Coupe Vanier. Cette année, l’une des équipes les plus gagnantes du sport ajoutera un autre championnat à sa collection. Lors de leur deuxième rencontre sur la plus grande scène de U SPORTS, les deux équipes continueront de façonner et de définir le legs de leur sport. Voici, d’ailleurs, quelques-unes des façons dont les équipes ont jusqu’ici marqué l’histoire de la Coupe Vanier :

1. La Coupe Yates fut un précurseur de la Coupe Vanier. Les Maritimes n’ont pas eu de football intercollégial régulier avant la fin de la Seconde Guerre mondiale (et ont inclus des équipes non universitaires jusqu'en 1965); tandis que la compétition pour le Trophée Hardy dans l'Ouest du Canada a commencé en 1922, avec une pause entre 1948 et 1958. Par conséquent, la Coupe Yates, bien que représentant le Centre du Canada (Ontario et Québec), a été considérée de facto comme la finale du titre national pour les soixante premières années de parties intercollégiales (1898 à 1958). Western détient le plus grand nombre de championnats de la Coupe Yates, avec 31.

2. Lors de la relance de la Ligue de football intercollégial de l’Ouest en 1959, la Coupe Churchill, qui existait déjà en tant que match amical Est-Ouest depuis 1953, est devenue le premier match de championnat national non officiel, réunissant les gagnants des matchs de Coupes Yates et Hardy. La Coupe Churchill, n'a duré que deux ans - 1959 et 1960 – en raison des inégalités ente les équipes, suscitant peu d’intérêt du public. La première partie a vu l'Université Western vaincre l'Université de la Colombie-Britannique 34 à 7; alors que le deuxième match s'est terminé par une défaite de 46-7 de l'Université de l'Alberta aux mains de l'Université McGill.

3. Mike Labadie a changé le cours de l'histoire du football universitaire canadien avec sa vision d'un programme francophone d'élite. L'intérêt pour le football à l’école secondaire a commencé à augmenter au Québec dans les années 1980; avant cela, le sport était purement anglophone. Professeur d'éducation physique et entraîneur de football au Collège Champlain, Labadie envisageait un programme universitaire qui pourrait s'adresser aux athlètes francophones qui ne s’adonneraient autrement pas au sport après le collège ou le CEGEP au Québec. Labadie a sollicité l'ancien entraîneur et directeur général des Nordiques de Québec de la LNH, Maurice Filion, qui, à son tour, a vendu l'idée à l'homme d'affaires de la ville de Québec et l'ancien élève de Laval, Jacques Tanguay, copropriétaire de plusieurs franchises de sport de ligue mineure. Sans cette idée initiale, et la persistance de Labadie, le programme le plus réussi dans l'histoire du football universitaire canadien n'aurait pas été établi en 1996.

4. Les plus grands gagnants par région:

  • RSEQ – Coupe Dunsmore - Rouge et Or de Laval (13)
  • SUA – Trophée Jewett – Huskies de St. Mary's (24)
  • CW – Coupe Hardy – Huskies de la Saskatchewan (20)
  • SUO – Coupe Yates – Mustangs de Western (30)

5. Western et Laval sont deux parmi seulement cinq champions successifs de l’histoire de la Coupe Vanier : Western (1976-77) ; et Laval à deux reprises (2003-04 et 2012-13) ; s’ensuivent  Manitoba (1969-70) ; et Saint Mary’s (2001-02). 

Les Huskies de Saint Mary's ont presque complété un «triplé», perdant contre Laval en 2003; tandis que McMaster a empêché Laval de compléter un « quadruplé » lors de la Coupe Vanier 2011 qui s’est décidée en double prolongation (ça aurait été leur deuxième d’un potentiel de quatre championnats consécutifs). Un championnat par Laval en 2017 en ferait des champions successifs pour une troisième fois.

6. La reprise entre Western et Laval survient neuf ans après leur première rencontre à la Coupe Vanier. Les équipes ont été impliquées dans les deux seules circonstances de l’histoire où deux équipes ont connu une reprise dans des années subséquentes.:

  • L'Université de Western Ontario et l'Université Acadia se sont rencontrées lors des finales de la Coupe Vanier de 1976 et de 1977, les Mustangs étant victorieux dans les deux matchs.Team_photo_with_VC.jpg (113 KB)
  • L'Université Laval et l'Université McMaster ont participé aux championnats de la Coupe Vanier en 2011 et 2012, remportant chacune une victoire.2012_Vanier_Cup_Laval.jpg (107 KB)

7. Laval et Western ont également été les seules équipes à se disputer deux matches dans l’histoire de la Coupe Vanier nécessitant des prolongations pour décider des champions. Qui plus est, les deux matches ont aussi exigé deux périodes supplémentaires.

  • En 1994, les Mustangs de Western ont battu les Huskies de la Saskatchewan 50 à 40 en double supplémentaire, établissant des records pour le pointage le plus élevé (90) et le plus grand nombre de verges dans une partie (1395).3_players_with_CIAU_banner.jpg (129 KB)
  • En 2011, les Marauders de McMaster ont défait le Rouge et Or Laval 41 à 38 sur un botté de précision de 20 verges en double surtemps par le botteur Tyler Crapigna.

 

8.      Laval et Western ont tous deux amorcé leurs séries invaincus au cours du championnat. Western ont remporté leurs quatre premiers affrontements du championnat alors que Laval n’ont été vaincus qu’à leur septième participation au match pour le titre. La seule équipe invaincue de l'histoire de la Coupe Vanier est les Gryphons de l'Université de Guelph, qui a joué et gagné la finale de 1984 seulement. À la suite des neuf championnats de Laval et des six de Western, trois universités (UCB, Calgary, et Queen’s) sont ex aequo avec chacune quatre Coupes Vanier. Western a connu le plus grand nombre de défaites du championnat, c.-à-dire six.

Coupe Vanier

Conférence des équipes de la 53eme Coupe Vanier Arcelormittal Dofasco

L’équipe U SPORTS