Championnats Coupe Vanier

Coupe Vanier

Coupe Vanier: Les Mustangs de Western au galop pour le titre national

L’équipe U SPORTS

Les Mustangs de Western ont remporté le septième titre national de leur histoire et leur premier depuis 1994 grâce à une victoire sans équivoque de 39-17 sur le Rouge et Or de Laval lors de la 53e Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco, samedi après-midi à Tim Hortons Field.

Le quart-arrière des gagnants, Chris Merchant, a mérité le trophée Ted Morris remis au joueur par excellence de la finale du football universitaire canadien. Le pivot de deuxième saison a récolté 276 verges et un touché par la voie des airs, en plus de 89 verges et deux majeurs au sol. 

Le secondeur Fraser Sopik a quant à lui décroché le prix Bruce Coulter à titre de joueur par excellence en défensive, lui qui a amassé 10,5 plaqués, dont 10 en solo, un sac du quart et une passe rabattue. 

Le porteur de ballon Cédric Joseph, originaire de Montréal, a lui aussi inscrit deux touchés par la course, alors que le receveur Cole Majoros captait l’unique passe de Merchant dans la zone payante pour aider leur pilote Greg Marshall à savourer une première conquête de la Coupe Vanier à sa 18e saison comme entraîneur-chef sur le circuit de U SPORTS.

C'est un peu surréaliste. Je n'ai jamais été aussi fier d'un groupe de joueurs. Coeur, caractère, facile à diriger. C'est exceptionnel. Je suis vraiment heureux de pouvoir partager cela avec ces jeunes hommes - incroyable. Nous avons beaucoup de leadership, des étudiants exceptionnels, des athlètes exceptionnels, des personnes exceptionnelles. 

Greg Marshall - l'entraîneur-chef de Western

« C'est génial, a ajouté le joueur de ligne défensive Jimmy Hawley. Je suis ici depuis cinq ans et nous avons connu notre part de succès, mais ceci est le summum. Nous (la défensive) avons bien joué. Nous avions vraiment l'impression que la défensive allait faire la différence dans ce match. »

Western a récolté quatre sacs et n’a alloué que 277 verges.

Le centre-arrière Antonio Valvano était lui aussi au septième ciel.

« J'essaie juste d’apprécier ce moment au maximum, c'est incroyable. Nous avions cet objectif au début de l'année et c'est tellement incroyable de l’avoir atteint. Nous avons travaillé si dur pour cela, nous le méritons. »

8_preview.jpeg (137 KB)

Du côté lavallois, Hugo Richard, qui avait été choisi le joueur le plus utile l’an dernier suite au neuvième sacre du Rouge et Or, a complété 21 de ses 35 passes pour des gains de 235 verges et un majeur. Le receveur Benoît Gagnon-Brousseau et le porteur de ballon Vincent Alarie-Tardif ont atteint la zone des buts.

Les Mustangs ont entamé le duel en force  en inscrivant un touché dès leur première série offensive, Merchant complétant une poussée de 84 verges avec une course de 13 verges. Les défensives ont ensuite dominé le reste de l’engagement initial, le botteur de Western Marc Liegghio ajoutant un simple sur un dégagement pour porter la marque à 8-0 après 15 minutes de jeu.

Au deuxième quart, Western a profité de son attaque au sol dévastatrice pour accroître son avance, Joseph portant le pointage à 15-0 grâce à un touché de 12 verges avec 5:49 à écouler avant la pause de la mi-temps. Une punition de 15 verges pour rudesse contre Western a ensuite mené à une passe de touché de 28 verges de Richard à Gagnon-Brousseau avec 2:14 à faire, réduisant le déficit à 15-7.

Western devait ajouter un simple avant l’entracte sur une tentative de placement ratée de Liegghio. Au total, les Mustangs ont récolté 314 verges comparativement à 145 pour leurs adversaires au cours de la première demie, mais ont été quelque peu ralenti par huit punitions, alors que Laval n’était pris en défaut que deux fois.

La puissante formation de London a connu un autre départ fulgurant au troisième quart, Joseph couronnant la poussée avec une course de six verges. Le Rouge et Or a concédé un touché de sûreté alors qu’il restait sept minutes à la période, mais un placement de David Côté avec 3:06 à écouler a permis aux Québécois de rétrécir l’écart à 25-10 après 30 minutes.

IMG_0666_preview.jpeg (93 KB)

L’unité offensive la plus productive au pays, avec une moyenne de 48,3 points marqués par match en saison régulière et un total de 222 à ses trois premières parties éliminatoires, a débuté le quatrième engagement avec une autre poussée impressionnante, que Marchant a complété avec une passe de 32 verges à Majoros.

Merchant devait ajouter son deuxième touché au sol de la journée pour augmenter l’avantage des siens à 39-10 avec 7:08 au tableau. Alarie-Tardif a complété le pointage avec une course payante d’une verge à huit secondes de la fin de la rencontre.

Les Mustangs (12-0) sont devenus la première équipe depuis Laval en 2013 à compléter le calendrier avec un dossier immaculé.

C'est génial. Je suis ici depuis cinq ans et nous avons connu notre part de succès, mais ceci est le summum. Nous (la défensive) avons bien joué. Nous avions vraiment l'impression que la défensive allait faire la différence dans ce match. 

Jimmy Hawley - le joueur de ligne défensive de Western

J'essaie juste d’apprécier ce moment au maximum. Nous avions cet objectif au début de l'année et c'est tellement incroyable de l’avoir atteint. Nous avons travaillé si dur pour cela, nous le méritons. 

Antonio Valvano - Le centre-arrière de Western

Trophée commémoratif Ted Morris (Joueur par excellence):

  • Chris Merchant, Western

Prix Bruce Coulter (Joueur défensif par excellence):

  • Fraser Sopik, Western

 

NOTES: Il s’agissait de la toute première victoire de Western contre Laval, après des revers lors de la Coupe Vanier en 2008 (44-21 à Hamilton) et en demi-finale canadienne en 2010 (13-11 à Québec)... Lors de leurs trois premières rencontres en séries cet automne, les Mustangs avaient écrasé Guelph par 66-12 (demi-finale de SUO), Laurier par 75-32 (Coupe Yates) et Acadia par 81-3 (Coupe Uteck).

Sommaire

Historique des champions

Coupe Vanier

la 53e Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco - EN DIRECT à 13H00 HE

L’équipe U SPORTS