Championnats Coupe Vanier

Coupe Vanier

SUO Prix Football : Ford, le joueur des Warriors, est la tête d’affiche des lauréats des prix majeurs, avec son titre de joueur par excellence pour Waterloo cette saison

OUA / SUO

Le gala des étoiles canadiennes se déroulant jeudi soir au Centre Vidéotron de Québec, U SPORTS met en lumière les lauréats des prix majeurs du football et étoiles des conférences dans la course pour le titre d’étoile canadienne et autre prix national.

Après avoir fait son entrée en scène en tant que meilleure recrue de la conférence il y a un an, Tre Ford, le quart-arrière des Warriors de Waterloo (Niagara Falls, ON) a dépassé toutes les attentes au cours de sa deuxième saison, remportant le prix du joueur par excellence des Sports universitaires de l’Ontario (SUO) et devenant la tête d’affiche des prix majeurs 2018 de la conférence.

Joueur par excellence – Tre Ford, Warriors de Waterloo

Tre_Ford.png (56 KB)

Quelle incroyable année cela a été pour Tre Ford, le quart-arrière des Warriors de Waterloo, qui a réalisé l'une des saisons les plus complètes jamais disputées. Le pivot de deuxième année a été électrique à tous les niveaux de son jeu, et a dirigé l’une des unités offensives les plus dynamiques de la conférence, mettant en avant ses compétences uniques à chaque fois qu’il s’est présenté sur le terrain.

 Avec une saison qui a débuté avec le titre de co-joueur offensif de la semaine, à la fois en conférence et au niveau national, après avoir inscrit 25 points sur 28, avec 463 verges par la passe, six passes de touché, 58 verges et un touché au sol, Ford a démontré très tôt à la ligue qu'il était prêt à passer à l'étape supérieure cette saison. Et comme l’a prouvé son début de saison, ses excellentes capacités ont été mises à contribution à leur maximum pour l’équipe de Waterloo cette saison. 

Ford a terminé l’année avec 2 822 verges par la passe, 27 passes de touché et deux interceptions ; le plaçant en tête de la conférence SUO. Cependant, tout n’a pas juste été question de quantité ; Ford a également maintenu un haut niveau de qualité tout au long de sa campagne. Son taux de réussite de 74,1% a été le meilleur de tous les temps en SUO ; et, s'il peut clairement effectuer des lancers avec les meilleurs joueurs, il est aussi capable de faire des ravages sur le terrain. Le natif de Niagara Falls, en Ontario, a collecté 641 verges cette année, se classant sixième de la conférence, devançant ainsi la liste impressionnante de coureurs, avec une moyenne de 8,7 verges par course.

La saison de Ford en tant que joueur par excellence est la cinquième de l’histoire de l’école, rejoignant ainsi des joueurs tels que Tom Chartier (1990), Jarrett Smith (1996, 1997) et Mike Bradley (1999). La performance de la recrue de l’année en titre de SUO et de U SPORTS a démontré des progrès monumentaux, et une croissance, dont Ford a su faire preuve en grande partie grâce à l’amélioration de sa préparation mentale et à sa prise de conscience globale du jeu ; et maintenant, avec deux saisons consécutives au cours desquelles il a remporté des prix, Ford sera sûrement un joueur à garder à l’oeil pendant qu’il continue d’être aligné en tant que pivot de départ des Warriors.

Joueur défensif de l’année – Fraser Sopik, Mustangs de Western

Fraser_Sopik2.png (81 KB)

Tandis que Ford s’est distingué sur le plan offensif cette année, un membre des Western Mustangs, les champions en titre, s’est élancé sous les projecteurs sur le plan défensif pour l’équipe leader de la ligue. Fraser Sopik (Toronto, ON) est depuis longtemps un excellent joueur sur le plan défensif, et il a maintenu une présence productive et dynamique sur le terrain cette saison, le menant vers un titre de joueur défensif de l’année de SUO. 

Parmi le flux continu de talents offensifs de l’histoire des poneys violets, Sopik est l’un des meilleurs joueurs de tous les temps, particulièment dans sa position de secondeur. Sa performance exceptionnelle a conduit la défense de cette saison à être classée à la première place de toutes les catégories majeures, en grande partie grâce à son habileté à arrêter les passes, à courir et à accumuler des verges de course. 

Lors de ses efforts, Sopik a enregistré 38 plaqués sur l'année, dont 31 en solo, restant en tête de son équipe dans les deux catégories. Il a également enregistré un sac et 2,5 plaqués pour perte, ainsi qu’une interception pour compléter sa saison. Ces chiffres sont le résultat de son incroyable éthique de travail et de sa poursuite incessante du football ; une mentalité qui fait de lui l'un des compétiteurs les plus redoutables de tout l'Ontario.

Joueur de ligne de l’année – Kene Onyeka, Ravens de Carleton

Kene_Onyeka.png (70 KB)

En grande partie grâce à sa ligne défensive intimidante, l’une des meilleures autres équipes défensives se trouve dans la capitale nationale. Et, même si l’équipe de Carleton se voit enrichie par les contributions remarquables de la plupart de ses sept joueurs alignés, l’un de ses joueurs a tout particulièrement aidé les Ravens à rencontrer le succès, et il a maintenant été deux fois récipiendaire de prix pour les Ravens.

Kene Onyeka (Brampton, ON) a été le premier joueur de Carleton à être nommé joueur de ligne de l’année en 2017, et il est désormais en position de pouvoir graver encore davantage son nom dans les livres d’histoire du programme. 

Carleton s’est placée en tête de la ligue avec un total de 24 sacs, et Onyeka a été à l’origine de cette statistique. Même après avoir raté deux matchs au milieu de la saison, le joueur de ligne défensive de cinquième année a continué à garder la tête du talentueux groupe de coureurs de verges pour la deuxième saison consécutive en Ontario. Grâce à trois multi-sacs en six matches, Onyeka a inscrit sept sacs au total cette saison, pour une perte de seulement 42 verges au total. 

Joueur choisi à la quatrième place du repêchage 2018 de l’équipe LCF des Redblacks d’Ottawa, Onyeka a réaffirmé son rôle de premier plan avec les Ravens pour ce qui est du soutien défensif pour une saison au cours de laquelle les Ravens souhaitent rebondir. Et, bien qu’il soit prompt à remercier ses camarades secondeurs et tous ses coéquipiers pour son succès, l’exécution inégalée d’Onyeka - qui a aussi inclus 24 plaqués ​​(10,5 pour perte) et un échappé - fait de lui un digne récipiendaire, à deux reprises, de ce prix.

Prix Norm Marshall (Recrue de l’année) – Jack Hinsperger, Warriors de Waterloo

Jack_Hinsperger.png (76 KB)

Pour la deuxième saison consécutive, la meilleure recrue de la conférence porte les couleurs noir et or ; Jack Hinsperger, le secondeur des Warriors (Waterloo, ON) ayant présenté une campagne de première année sensationnelle dans la catégorie recrue de l’année. 

Hinsperger a débuté en tant que secondeur lors des six matchs auxquels il a participé cette saison, et il a prouvé lors de chacun de ces matchs qu’il était un plaqueur robuste au QI élevé. Bien qu’il ne soit qu’un joueur de première année, Hinsperger est rapidement devenu un leader, et a réalisé 27,5 plaqués, 2,5 sacs, 5,5 plaqués pour perte, et un échappé recouvré. Le joueur de l’équipe des recrues de SUO a eu un don particulier avec le ballon cette saison et, bien que son absence se soit faite sentir lors des deux derniers matchs de la saison, sa présence a fait la différence sur le terrain toutes les fois où il a été aligné avec l'équipe de Waterloo. 

Hinsperger devient le troisième Warrior à remporter le prix de la recrue de l’année, et il va chercher à suivre les traces de ses collègues lauréats en essayant de remporter le troisième titre U SPORTS de son programme en tant que meilleure recrue du pays.

Prix David “Tuffy” Knight (Entraîneur de l’année) – Greg Marshall, Mustangs de Western

Greg_Marshall.png (53 KB)

On ne peut pas en dire beaucoup plus sur les Mustangs de Western que ce qui a déjà été dit ; leur équipe continue d’être l’une des machines les mieux huilées du football universitaire, et, même si leur talent sur le terrain ne fait aucun doute, les joueurs bénéficient également de l’un des meilleurs du domaine sur le banc – l’entraîneur de l’année 2018, Greg Marshall.  

Mashall, qui a remporté sa cinquième victoire en Coupe Yates et sa première Coupe Vanier en tant qu’entraîneur-chef il y a un an, a encore une fois conduit les Mustangs vers une place de leaders cette saison. En tête du classement avec un total de 48 points par match, contre une moyenne de seulement 11,1 pour les autres équipes, les Mustangs sont l'une des équipes les plus complètes du pays, ce qui rend la tâche de leur trouver un point faible difficile. Ils ont été en tête de la ligue pour ce qui est des courses avec près de 70 verges d’avance, collectionnant 271,6 verges par match, ce qui a contribué à un total de 556,9 verges offensives par compétition, les a plaçant ainsi en tête de la conférence. 

Actuellement dans sa 12e saison à la barre des poneys violets, Marshall a ajouté une autre saison avec une fiche de 8-0 à son score de carrière déjà impressionnant, qui est maintenant de 102-25. L’ancien élève de Western, qui a connu le même succès au cours de sa carrière au sein des Mustangs en tant que joueur, avec trois championnats consécutifs de la Coupe Yates remportés et un prix Hec Crighton, décroche son sixième prix d’entraîneur de l’année SUO – son quatrième avec Western - et le 12e dans l’histoire du programme.

Nominé au prix Russ Jackson – Mackenzie Ferguson, Mustangs de Western

Mackenzie_Ferguson3.png (81 KB)

L’un des nombreux joueurs exceptionnels que Marshall a l’opportunité d’entraîner est Mackenzie Ferguson (London, ON), qui s’est illustré de nombreuses façons différentes en tant que membre des Mustangs, incarnant un bel exemple de réussite scolaire, de compétences en football, et de citoyenneté, un ensemble d’attributs qui font de lui le nominé de la conférence SUO au prix Russ Jackson. 

Actuellement étudiant en maîtrise de sciences en anatomie clinique, Ferguson passe une grande partie de son temps hors des terrains à s’occuper dans les domaines de la recherche, des travaux en laboratoire, des travaux de cours, et dans l’enseignement, où il occupe actuellement le poste de professeur assistant dans le programme de physiothérapie de Western. Ses recherches, quant à elles, impliquent de travailler avec des médecins et des professionels pour développer un nouveau programme d’études pour les étudiants en première année de médecine qui sera mis en œuvre l’année prochaine. Ce diplômé du baccalauréat en sciences a obtenu une moyenne de 90% tout au long de son programme de premier cycle de quatre ans, ce qui lui a valu plusieurs distinctions d’étoile académique canadienne tout au long de son parcours.

Ses éloges ne s’arrêtent cependant pas au domaine académique ; comme il a pu le constater, ses contributions sur le terrain, en salle de classe et dans la communauté, ont été reconnues par les Mustangs qui ont fait de lui le récipiendaire du prix Darwin Semotiuk 2017, du prix Bronze W et même du prix du joueur s’étant le plus amélioré, incarnant l'éthique de travail impeccable qu'il a affichée pour le violet et blanc.

En tant que bénévole, Ferguson a utilisé son rôle de leader sur le campus lors de plusieurs occasions significatives afin de servir la communauté. Parmi les initiatives auxquelles l'étudiant-athlète de quatrième année a participé, citons : ManMade, un programme permettant aux hommes de parler ouvertement de violence sexuelle, de consentement, ainsi que de prévention de la violence sexuelle ; le Western Football Mentorship Program, qui met l'accent sur des joueurs vétérans qui encadrent des jeunes athlètes de l'équipe grâce à des conseils académiques, sportifs ou autres conseils personnels; McDonald’s McHappy Day, un événement annuel qui aide à recueillir des dons pour diverses œuvres caritatives pour enfants; les Jeux olympiques spéciaux de l’Ontario, où les équipes participent à un match de soccer bénévole avec des membres de l’organisation; et beaucoup d'autres causes dignes d’intérêt.

Que ce soit pour faire une différence sur le terrain avec son éthique de travail, pour exceller sur le plan académique tout en poursuivant sa passion, ou pour apporter une contribution à la communauté, Ferguson a maintes fois démontré pourquoi il mérite d'être le deuxième Mustang consécutif (et deuxième Mustang en général) à être nominé pour le prix U SPORTS Russ Jackson.

Entraîneur bénévole de l’année – Mike White, Gees-Gees d’Ottawa

Mike_White.png (80 KB)

L'entraîneur bénévole de l'année 2018 représente une personne de plus qui a marqué de nombreux joueurs talentueux. Partie intégrante de l’équipe d’entraîneurs d’Ottawa, Mike White a été l’entraîneur secondaire des Gee-Gees au cours des deux dernières années, après avoir déjà travaillé pour de nombreux autres programmes au sein de U SPORTS et de la LCF. L’ancien élève de Waterloo, et ancien joueur par excellence, a été une présence remarquable depuis sa transition vers le banc de touche, et, bien que sa carrière ait compté un travail effectué parmi les meilleurs joueurs de l’industrie, il a également su se faire son propre nom.

L’impact de White dans ce rôle a été on ne peut plus bénéfique, impactant la défense de l’équipe de plusieurs manières différentes. Parmi les améliorations qu’il a contribué à réaliser pour les Gee-Gees, on peut noter leur capacité à faire tourner l’équipe, ce qui leur a permis de se hisser au sommet du classement des interceptions de SUO ces deux dernières années. Mike White a exercé une influence sur des joueurs de la trempe de Jackson Bennett, repêché en LCF parmi les Tiger-Cats de Hamilton en mai dernier; Jamie Harry, qui a ajouté une nouvelle sélection parmi l’équipe des étoiles de SUO à son impressionnant CV après avoir été leader de la ligue en nombre d’interceptions; et Luke Griese, qui a brillé sous la tutelle de White en tant que recrue debutante et joueur sélectionné dans l’équipe des étoiles.

Mais, au-delà de son impact sur les statistiques, il a également démontré son amour et sa connaissance du jeu. Bien qu’il attende beaucoup de son groupe et qu’il soit très exigeant sur les détails, les résultats se font plus que sentir une fois que les joueurs arrivent sur le terrain. White travaille individuellement avec chacun de ses joueurs, et il passe d'innombrables heures à étudier les vidéos des matchs et à analyser le jeu des adversaires, pour le plus grand bénéfice du programme de football des Gee-Gees. Planificateur financier et vice-président d’Echelon Wealth Partners, White est un bénévole dans tous les sens du terme, reversant toute forme de compensation au programme de football. C’est ce dévouement envers les Gee-Gees, les joueurs et la communauté du football qui a aidé White à se démarquer véritablement parmi ses pairs.

Prix Ken Green du mérite des arbitres – Kevin Baird

Le gagnant du dernier prix de la saison 2018 est une personne qui en a vu beaucoup sur le football au cours des dernières années. Kevin Baird, récipiendaire du Prix Ken Green du mérite des arbitres cette année, officie depuis 2003 en tant que membre de l’Association des arbitres de football de Lakeshore, et a été un membre clé des arbitres de football de SUO depuis 2010. Sa connaissance des règles, son approche pleine de sens, et sa sensibilité générale pour le jeu ont permis à Baird de gagner le respect de ses pairs, de ses joueurs et de ses entraîneurs, au sein de la conférence SUO au fil des ans.

Au long de sa carrière, Baird a été impliqué dans plusieurs championnats de la Coupe Yates, ainsi que dans des jeux de quilles nationaux, ce qui témoigne de la manière dont il travaille continuellement à se perfectionner dans son métier. L’arbitre décoré cette année, qui a déjà ajouté deux fois son nom à la liste des lauréats après avoir également reçu cet honneur en 2016, a été un pilier du football à différents niveaux, et continue de fournir à la conférence SUO un haut niveau d'arbitrage à chaque fois qu’il entre sur le terrain. 

Prix majeurs du football 2018 :

Joueur par excellence 

  • Tre Ford, Waterloo

Joueur défensif de l’année 

  • Fraser Sopik, Western

Joueur de ligne de l’année

  • Kene Onyeka, Carleton

Trophée Norm Marshall (recrue de l’année)

  • Jack Hinsperger, Waterloo

Prix David “Tuffy” Knight (entraîneur de l'année)

  • Greg Marshall, Western

Nominé au prix Russ Jackson

  • Mackenzie Ferguson, Western

Entraîneur bénévole de l'année

  • Mike White, Ottawa

Prix Ken Green du mérite des arbitres de football de SUO

  • Kevin Baird