Basketball Masculin

Championnats Coupe Vanier

Coupe Vanier

Le Rouge et Or de l’Université Laval remporte la 10e Coupe Vanier de son histoire.

L’équipe U SPORTS

Le Rouge et Or de l’Université Laval a battu les Mustangs de l’Université Western 34-20 devant 12 380 spectateurs samedi après-midi au Stade TELUS-Université Laval, pour remporter la 54e édition de la Coupe Vanier présentée par Promutuel Assurance.  

Il s’agit de la quatrième saison parfaite du Rouge et Or (12-0), après celles de 2008, 2010 et 2013. Laval empêche aussi Western de briser sa propre séquence record de victoire consécutive qui est de 25, réalisée de 2012 à 2014. Les Mustangs voient le compteur s’arrêter à 23.

C’est le quart-arrière des gagnants, Hugo Richard, qui a remporté le trophée commémoratif Ted-Morris, remis au joueur par excellence de la rencontre. Il a complété 23 de ses 31 passes, dont deux pour des touchés, en plus de marquer lui-même un majeur. En tout, le pivot lavallois a amassé 348 verges par la passe et 60 verges par la course.

« Je suis vraiment content. C’est comme ça que je voulais finir, on a eu l’opportunité de le faire. L’exécution a été exceptionnelle par tout le monde. Compte tenu de l’enjeu, je crois que c’est mon meilleur match en carrière ».

On s’était préparé en conséquence, on a mis plus de poids dans la boite et on a vraiment bien fait ça. 

Auclair

Le secondeur Adam Auclair a reçu le prix Bruce-Coulter, remis au joueur défensif par excellence. Il a réalisé deux jeux importants dès le début de la deuxième demie, qui ont mené à 10 points : un plaqué pour perte de terrain et une interception. D’ailleurs, l’entraîneur-chef de Western, Greg Marshall, soutient que ces jeux ont changé l’allure de la rencontre. « Je lève mon chapeau au Rouge et Or, c’est une belle équipe. Nous avions confiance de prendre le contrôle du match en deuxième demie, mais leur défensive a réussi deux gros jeux dès le départ, dont une interception, ce qui nous a fait mal ». 

Auclair lui, préférait rendre hommage à ses coéquipiers de l’unité défensive. « On a beaucoup parlé de l’attaque des Mustangs, mais on peut aussi parler de la défensive du Rouge et Or. On avait des joueurs incroyables : Mathieu Betts, Vincent Desjardins et Clément Lebreux qui était de retour. La clé aujourd’hui était d’arrêter le jeu au sol. On s’était préparé en conséquence, on a mis plus de poids dans la boite et on a vraiment bien fait ça. »  

L’entraîneur-chef du Rouge et Or, Glen Constantin, savait que son équipe n’allait pas répéter les erreurs de l’édition 2017 de la Coupe Vanier.  « La défaite de l’an dernier a été une leçon d’humilité et nous avons beaucoup appris. Nous avons été excellents dans les trois phases de jeu. Je suis très heureux pour Hugo Richard, qui termine sa carrière en champion ». 

Laval démarre en trombe

Le Rouge et Or explose littéralement des blocs de départ en marquant un touché après seulement 1:01 de jeu. Hugo Richard lance deux passes, une de 45 verges à Jonathan Breton-Robert et l’autre de 46 verges Vincent Forbes-Mombleau : c’est déjà 7-0 Laval. La défensive ne veut pas être en reste : Maxym Lavallée intercepte la deuxième passe de la journée de Chris Merchant. Ce revirement mène à un botté de placement de 23 verges de David Côté : 10-0 Rouge et Or avec 6:10 à faire au premier quart. Les deux défensives ferment la porte par la suite et le premier quart se termine sur ce pointage.

c8hY-2tQ.jpeg (74 KB)

Les Mustangs inscrivent leurs premiers points dès le début du deuxième quart. Cedric Joseph marque un touché sur une course d’une verge et l’écart est réduit à trois points après 1:40. Mais Laval réplique dès sa possession suivante. Après avoir tenté avec succès une course sur un troisième jeu et une verge à parcourir en milieu de terrain, Hugo Richard rejoint Benoît Gagnon-Brousseau dans la zone des buts et le Rouge et Or augmente son avance à 17-7. Western réplique avec une séquence similaire. Les champions de l’Ontario réussissent eux aussi un troisième essai et une verge. Un peu plus tard, un placement de 36 verges porte le score à 17-10 avec 2 :45 à faire à la demie. Les Mustangs enregistrent un autre placement sur le dernier jeu du deuxième quart et les deux équipes retraitent au vestiaire avec un pointage de 17-13 en faveur du Rouge et Or.  

La défensive de l’Université Laval prend le contrôle de la rencontre

La défensive est indirectement responsable des premiers points du Rouge et Or au troisième quart. Western profite de la première séquence de la demie, mais elle est de courte durée. Un plaqué pour perte de terrain d’Adam Auclair force les Mustangs à dégager de très loin dans leur territoire. Laval reprend le ballon dans la zone ennemie et c’est Hugo Richard qui marque lui-même le touché après 4:14 de jeu : 24-13 Rouge et Or. Adam Auclair réalise un autre gros jeu en interceptant une passe de Chris Merchant, qu’il ramène sur 38 verges à la porte des buts.  Il s’ensuit un botté de placement de neuf verges de David Côté et l’écart s’accroît à 27-13. Vers la fin du quart, les Mustangs ratent un botté de placement et Laval mène par 14 points avec un quart à jouer.

Merch.jpeg (77 KB)

L’unité défensive du Rouge et Or a fermé la porte au quatrième quart et Alexis Côté met le match hors de portée de Western avec une course de 7 verges jusque dans la zone des buts avec 5:35 à faire à la partie. Laval peut célébrer la conquête de la Coupe Vanier pour la dixième fois de son histoire. 

Trophée commémoratif Ted Morris (Joueur par excellence):

  • Hugo Richard, Université Laval

Prix Bruce Coulter (Joueur défensif par excellence):

  • Adam Auclair, Université Laval

Sommaire

Historique des champions

Coupe Vanier

Quarante-quatre ans au sifflet : Walter Berry est fin prêt pour la 54ème Coupe Vanier

Matt Scace