Championnats Coupe Vanier

Football Masculin

Avant-goût du Défi Est-Ouest : À quoi s'attendre samedi

Marshall Ferguson

(Crédit: CARLOS VERDE/CFL.CA)

Les entraînements sont choses du passé, les chandails de match ont été distribués, et les joueurs en ont assez de regarder des visages familiers de l’autre côté de la ligne de mêlée.

Il est maintenant temps de jouer au football à Ottawa avec la présentation du Défi Est-Ouest 2019 de U SPORTS.

Les jeux préparatoires à l’intérieur d’une même équipe peuvent être difficiles à évaluer. Vous ne savez jamais si les joueurs qui ont bien joué toute la semaine répondront à l’appel, et si la chimie forcée d'un camp d'entraînement d'une durée de trois jours se soldera par un match à bas pointage résultant d’erreurs.

De par les expériences du passé, la rencontre de demain pourrait bien ne pas être différente, mais analysons cinq segments que nous connaissons sur la version 2019, suite à ce qui a été présenté en entraînement et lors des rencontres en équipe.

Attendez-vous à beaucoup de jeux au sol

Spécialement tôt dans le match, je m'attends vraiment à ce que l’équipe de l’Ouest fasse confiance à son attaque au sol en raison de sa ligne offensive dominante et de son avantage en termes de taille. Le coordonnateur offensif des Gryphons de Guelph, Mark Surya, doit être assez à l'aise avec son plan de match qu'il a mis en place cette semaine, sachant qu'il peut courir le ballon à tout moment.

Sinagra sous le microscope

Même si la troupe de l’Ouest débutera avec une forte dose de muscle à l’attaque, ne vous surprenez pas de voir des jeux aériens car cette offensive est menée par Adam Sinagra, de Calgary, le meilleur quart-arrière de U SPORTS.

Sinagra a connu une incroyable saison en 2018. Il a mené les Dinos à un dossier parfait en saison régulière de 8-0 au sein de la conférence de Canada-Ouest, obtenant 3233 verges par la voie des airs et lançant 23 passes de touché. Sinagra a mené le pays au chapitre des verges par la passe et verges totales par match (404,1 verges / match) et a terminé deuxième pour le nombre de touchés. Dans ses deux matchs éliminatoires, Sinagra a récolté 639 verges et quatre touchés. La saison 2018 de Sinagra lui a valu le précieux trophée Hec Crighton, remis au joueur par excellence au pays. Il a aussi été finaliste au Prix du Lieutenant-Gouverneur.

Ce qui me fascine le plus dans son jeu, c’est la patience qu’il fait preuve dans la pochette protectrice, manœuvrant calmement autour de la pression et modifiant l’angle de son bras en fonction du type de lancer requis pour obtenir le premier essai. Samedi, tout le monde devrait surveiller de près le chef de file des Dinos.

 

De mystérieux prospects 

L’une des facettes intéressantes du Défi Est-Ouest à chaque année est l’analyse des mystérieux prospects. Ces joueurs qui arrive avec, soit avec un curriculum limité, ou qui n’ont pas eu beaucoup de visibilité pour une raison quelconque, et qui font écartiez les yeux des entraîneurs et analystes.

Cette année, ce pourrait être le demi-défensif de Montréal Marc-Antoine Dequoy, nommé Joueur défensif de l’année au sein du RSEQ en 2018. De par sa longueur et sa rapidité, Dequoy a la capacité de récupérer mieux que la plupart des autres joueurs de cette édition. Ça aurait été intriguant de le voir au repêchage de la LCF de cette année si on le comparait côte à côte avec Malcom Lee, un anciens de UBC en 2018.

Dequoy a principalement joué comme demi-défensif avec les Carabins, mais pourrait devoir prendre la place de demi de coin samedi, et peut-être même quelques jeux comme maraudeur, une position qui lui serait naturelle à un niveau supérieur.

Les botteurs sont rois

Bien que ce ne soit peut-être pas le sujet le plus sexy de tous les temps, la réalité est qu’il y a deux botteurs extrêmement talentueux qui seront de la partie demain.

Niko DiFonte, de Calgary, et Marc Liegghio, de Western, sont des espoirs légitimes en vue du repêchage de la LCF en 2019, même si la plupart des emplois sont occupés dans le circuit comptant seulement neuf équipes.

De temps en temps, dans ce genre de rencontres où il manque souvent et inévitablement une chimie entre les joueurs surtout en offensive, les botteurs peuvent jouer un rôle d’héros. Et si c’est le cas, donnez à avantage à l’équipe de l’Ouest.

L'exécution, c’est le mot clé

Voici la réalité du défi Est-Ouest. Il y a 88 joueurs ici. Avec seulement 50 places disponibles pour les prochains tests combinés de la LCF en 2019, et 73 joueurs sélectionnés il y a quelques semaines, ce match est un véritable terrain d'essai qui demande aux joueurs de comprendre leurs missions et de les accomplir à un niveau élevé à chaque jeu, alors que les dépisteurs analyseront chaque instant.

Faites une gaffe, ou encore manquer une rotation ou une tâche bien précise, et vous risquez de vous retrouver sur le banc. Une situation que tous veulent éviter c’est évident.

Dans le même ordre d'idées, jouez un bon match et vous pourrez aider votre position lors du prochain repêchage tout en pavant la voix à la prochaine saison automnale. Il s’agit d’exécuter et de jouer à l’intérieur d’un plan de match relativement simple.

Si vous pouvez faire de gros jeux dans ce genre de rencontre, vous pouvez les faire n'importe où, même dans la LCF.


Les joueurs de football universitaire les plus talentueux de la nation se rendront à Ottawa que l’Université Carleton accueillerait le Défi Est-Ouest U SPORTS 2019 au MNP Park le samedi 11 mai.

Les billets du match sont désormais disponibles à la vente. Début de la partie à 12h30 HE / 09h30 HP.