Championnats Le 8 Ultime - Féminin

Le 8 Ultime - Féminin

Triomphe historique pour les Martlets de McGill

L’équipe U SPORTS

VICTORIA (U SPORTS) – En grande finale, les Martlets de l’Université McGill ont surclassé le Rouge et Or de l’Université Laval 24-14 au quatrième quart pour cimenter leur avance et l’emporter 66-55 ce dimanche après-midi dans le cadre du championnat de basketball féminin de U SPORTS ArcelorMittal Dofasco qui se déroule à Victoria.

Ce gain permet à la formation montréalaise de mettre la main sur un premier titre national dans l’histoire du programme de basketball féminin à McGill. 

Semés No.4 avant le championnat, les championnes de la conférence RSEQ concluent la saison avec sept gains consécutifs. Les Martlets remportent également un troisième affrontement en cinq matchs face au Rouge et Or cette saison. 

C’est aussi un troisième championnat de U SPORTS pour une formation du Québec depuis 1972, et un premier titre en 33 ans. 

« Notre slogan cette année était -ensemble, nous nous lèverons-, et maintenant nous sommes montés au sommet avec un championnat de U SPORTS, » s’est exclamé le pilote de McGill Ryan Thorne. 

Le centre de quatrième saison Alex Kiss-Rusk a non seulement été choisi joueuse du match pour les Martlets, mais elle a aussi été sélectionné joueuse par excellence du tournoi. En finale, elle a été une fois de plus dominante tant en offensive qu’en défensive avec une performance 15 points et un incroyable total de 20 rebonds sous le panier. 

« Elle est l’athlète la plus utile à notre équipe, et elle l'a démontré à nouveau dans cette situation, » a ajouté Thorne. 

La domination sous le panier de Kiss-Rusk a largement aidé les Martlets a complètement dominé Laval à ce chapitre, alors que McGill a capté 52 rebonds contre 32 pour le Rouge et Or. 

« C’est un facteur énorme, a jugé l'entraîneur-chef de Laval Guillaume Giroux à propos de la domination de McGill aux rebonds. Nous avons réussi à les contenir et à mieux faire quand on les a affrontées en saison, mais aujourd’hui, elles nous ont littéralement dominés sous le panier, des deux côtés du terrain. » 

L'avantage des rebonds en faveur des Martlets a été clé à la fois offensivement et défensivement. Leurs 13 rebonds offensifs dans la rencontre ont conduit à 18 points sur des secondes chances, par rapport à seulement quatre points que le Rouge et Or a généré. 

« Notre taille est plus grande que la leur, a admis Thorne. Si Laval voulait utiliser leur force aux 3-points, leur jeu sous le panier aurait alors été réduit, et je savais que si nous faisions du bon travail dans la clé, nous pourrions réussir. » 

Le pointage de 55 points de Laval représente un total de 14 points sous leur moyenne durant les deux autres matchs disputés durant le championnat. Selon Giroux, la défensive de McGill a fait la différence. 

« Nous étions un peu terne, mais il faut leur donner le crédit. On a dû faire nos tirs en suspension avec des contacts, et nous n'avons pas été en mesure de les exécuter, a mentionné Giroux. Nous avons manqué quelques paniers faciles, mais elles nous ont également obligés à nous dépêcher dans nos lancers ce qui a rendu la tâche plus difficile. » 

Pendant que Kiss-Rusk retenait le plus d’attention, la profondeur des Martlets a joué pour beaucoup en offensive, alors que Marika Guérin, Frédérique Potvin et Jennifer Silver y allait de performance dépassant les 10 points. 

Du côté du Rouge et Or, Jane Gagné a reçu le titre de joueuse du match. Gagné a inscrit 13 points durant ses 35 minutes de jeu. Justine Guay-Bilodeau a ajouté 10 points pour Laval dans son dernier match en carrière au niveau universitaire. 

« Je suis vraiment fière de nos filles, a avoué Giroux. Lorsque j'ai obtenu ce poste il y a deux ans, si vous m'aviez dit que je jouerais en grande finale à ma deuxième année, j'aurais été très heureux avec ça. » 

« Tout le crédit va aux joueuses. Elles ont travaillé très ardemment, et ont cru en ce que nous faisons. Je suis malgré tout heureux car nous avons un bel avenir. »

Le 8 Ultime - Féminin

Les Rams et les Ravens classés au premier rang, Calgary et Laval obtiennent leurs laissez passer

L’équipe U SPORTS