Championnats Le 8 Ultime - Féminin

Le 8 Ultime - Féminin

Médaille d’or : Premier titre national pour les Marauders de McMaster

L’équipe U SPORTS

(Crédit: Alex D'Addese)

Tirant de l’arrière par six points à la mi-temps, les Marauders de McMaster ont renversé la vapeur en deuxième demie pour soutirer un gain de 70-58 face au Rouge et Or de l’Université Laval, dimanche soir, en finale du Championnat de basketball féminin U SPORTS 2019 qui s’est déroulé au Centre sportif Mattamy de Toronto.

À leur première présence en finale, les Marauders remportent un premier titre national dans l’histoire de leur programme de basketball féminin. Quant au Rouge et Or, il doit se contenter de la médaille d’argent pour une seconde fois en trois ans, sans jamais avoir remporté l’or à ce championnat.

Champion de la conférence SUO, les Marauders ont écrit une page d’histoire, eux qui avaient pris la troisième place de ce championnat il y a 29 ans.

« D’être en mesure d’accomplir cet exploit après cinq ans, à ma dernière année, c’est tellement incroyable, a avoué la joueuse par excellence du championnat Linnaea Harper. Ça signifie tellement à ses yeux pour notre entraîneuse Theresa Burns. Elle fait ce boulot depuis plus de 25 ans, et enfin faire la finale du championnat national et de gagner, nous sommes si heureuse de l’avoir fait pour elle. »

Christina Buttenham (Hamilton, Ont.) a ouvert la marque pour les Marauders, puis marqué à nouveau un peu plus tard pour les Marauders qui menaient 4-2.

Claudia Émond (Saguenay, Qc) de Laval n’a pas eu peur de tenter sa chance à la ligne des 3-points. Avec des tirs réussis coup sur coup, elle a donné une avance de 10-9 à Laval. McMaster est revenue une fois de plus avec l’aide de Sarah Gates (Newmarket, Ont.) pour conclure le premier quart avec un pointage de 11-10 en faveur de la formation ontarienne.

WBB_Final_(Hung_Lee).jpeg (124 KB)
(Crédit: Hung Le)

Au second engagement, Laval a maintenu la cadence. Sarah-Jane Marois (Québec, Qc) a trouvé des ouvertures à l'intérieur et à l'extérieur de l'arc. Son efficacité sur ses lancers a permis à Laval de prendre les devants.

Julia Hanaka (Hamilton, Ont.) et Gates ont répondu avec tirs de 3-points pour réduire le déficit, mais Marois a répliqué avec deux lancers de l’extérieur pour insuffler une avance de 30-23 au Rouge et Or.

Après avoir forcé une violation du chrono, les Marauders ont accéléré le jeu pour permettre à Olivia Wilson (Lions Head, Ont.) de marquer pour McMaster. Hanaka a également profité d'une occasion pour se rendre au filet, mais n’a pu marquer faute de temps.

Après 20 minutes, Laval menait 33-27.

Au retour de la pause, le vent a tourné en faveur des Marauders. Linnaea Harper (Newmarket, Ont.) a ouvert la marque au troisième quart avec trois points, et Gates a profité d'une passe en retrait pour mettre le pointage à 33-32 en faveur de McMaster.

Émond a renvoyé la faveur avec un tir de l’extérieur, mais Gates a marqué sur un lancer en suspension pour maintenir la pression, alors que le duel était des plus intenses. Hanaka a suivi avec un panier, réduisant le déficit à 38-37 en faveur de Laval au milieu du troisième quart.

Un peu plus tard, Buttenham a parcouru un long trajet pour obtenir un panier donnant une avance de 39-38 aux Marauders. Elle est revenue à l’assaut marquant un tir sur une faute appelée pour mettre le pointage à 41-38, puis à 42-38 suite à son lancer franc réussi.

Peu de temps après, Marois a égalé la marque à 42-42 grâce à sa présence à la ligne des lancers francs.

Tout juste avant la fin du troisième quart, Buttenham a créé une interception, puis Harper a raté son tir de 3-points, mais Buttenham a capté le rebond puis marqué pour égaliser le pointage à 44-44.

« Le plan de match est de rester toujours aussi forte que possible en défensive, de demeurer positive, et peu importe ce qui se passe, vous continuez à vous entendre et de bonnes choses se produiront, a résumé l'entraîneuse-chef Theresa Burns. Nos joueuses sont tellement résilientes. Nous jouons une bonne équipe, la meilleure au pays, alors ils vont obtenir leurs points, ils vont marquer, mais quand nous nous sommes pliés, nous n’avons cependant pas cassés. »

« Je pense que nous avons cru que nous pouvions le faire. Elles croient l'un en l'autre, c'est une confiance absolument inébranlable. J'ai eu beaucoup d'équipes qui se soutenaient mutuellement et qui croyaient en l'autre, mais ce groupe est à un niveau différent. »

WBB_Final_(Alex_D_Addese).jpeg (98 KB)
(Crédit: Alex D'Addese)

Au début du dernier quart, les Marauders ont profité de lancers francs pour ouvrir la marque, puis Buttenham a réussi un tir pour porter l’avance de McMaster à sept points. À mi-chemin au dernier engagement, les Marauders menaient 53-50.

Jane Gagné, Caron-Goudreau et Marois ont continué de bien faire pour le Rouge et Or, mais Gates a stoppé les ardeurs de la formation du Québec, y allant d’un lancer de 3-points, puis d’un autre tir pour permettre aux Marauders de mener 58-54.

Uniquement dans les cinq dernières minutes du quart, Harper y est allé d’une performance de huit points pour créer un avantage de dix points à McMaster (64-54).

Au terme de la rencontre, Harper a reçu le titre de joueuse par excellence du championnat, elle qui a conclu la finale avec 18 points, réussissant 40% de ses 15 tirs.

« Parce que notre équipe est si bonne, ce titre aurait pu être remis à n'importe qui, a confié humblement Harper. Pouvoir représenter mon équipe est un sentiment formidable. C’est tellement incroyable. »

Sommaire du match

Joueuses du match

  • McMaster : Christina Buttenham
  • Laval : Khaléann Caron-Goudreau

HONNEURS DU CHAMPIONNAT

Joueuse par excellence :

  • Linnaea Harper, McMaster

Équipe d’étoiles du tournoi:

  • Summer Masikewich, Saskatchewan
  • Brooklyn McAlear-Fanus, Ottawa
  • Sarah-Jane Marois, Laval
  • Khaléann Caron-Goudreau, Laval
  • Christina Buttenham, McMaster