Championnats Le 8 Ultime - Masculin

Le 8 Ultime - Masculin

Q-F 2: Les Dinos l’emportent de justesse contre Brock

L’équipe U SPORTS

Crédit: Trevor MacMillan

Établis deuxièmes favoris à l’aube du championnat, les Dinos de Calgary ont survécu à une remontée des Badgers de Brock pour finalement l’emporter par 78-76 lors du deuxième quart de finale du 8 ultime de basketball masculin U SPORTS, jeudi après-midi au Centre Banque Scotia.

 

 Grâce à cette victoire in extremis, les champions de la conférence Canada-Ouest atteignent le carré d’as canadien et se frotteront aux Redmen de McGill en demi-finale, samedi à 13h HE / 10h HP.

De leur côté, les Badgers, qui avaient mérité le laissez-passer « wildcard » pour le tournoi national après s’être inclinés en demi-finale de l’Ontario, affronteront les Varsity Reds de UNB en ronde consolation, samedi à 10h HE / 7h HP.

En avance par 22-12 après le premier quart et par 38-29 à la mi-temps, les Dinos détenaient toujours un avantage de sept points, soit 59-52, après 30 minutes de jeu, mais ont connu une panne sèche qui a failli leur coûter cher au début du quatrième engagement. Calgary n’a pas marqué un seul point pendant près de trois minutes alors que Brock en inscrivait huit de suite pour renverser la vapeur et s’emparer d’une avance de 62-60.

bball2.jpg (538 KB)

Les deux équipes ont par la suite échangé coup pour coup et se sont de nouveau retrouvées à égalité, à 76-76, avec 1:26 à écouler en temps réglementaire lorsque l’ailier vedette des Badgers Dani Elgadi a réussi une belle percée au panier.

Mambi Diawara a toutefois répliqué pour Calgary grâce à un jeu similaire pour redonner une avance de 78-76 aux siens avec 45 secondes à faire, puis la rencontre a pris fin de façon dramatique lorsque le tir de longue distance de Johneil Simpson – qui aurait pu procurer la victoire à Brock - a raté la cible.

Membre de la deuxième équipe d’étoiles au pays cette saison, Diawara s’est avéré le meilleur marqueur des Dinos avec 19 points, en plus de capter sept rebonds. David Kapinga a été élu joueur du match pour les vainqueurs grâce à une récolte de 18 points, cinq rebonds, six passes décisives et quatre vols de ballon, alors que Lucas Mannes réussissait pas moins de cinq de ses neuf tentatives de la ligne de trois points pour terminer sa journée de travail avec 16 points.

Chez les Badgers, Simpson, avec 24 points, Elgadi, avec 20, et Tyler Brown, avec 12, ont mené la charge à l’attaque. Simpson a aussi récupéré 12 rebonds, ce qui lui a valu le titre de joueur par excellence pour la formation de St. Catharines.

Pour le pilote de Calgary, Dan Vanhooren, l’affrontement aurait difficilement pu être plus serré.

« Chaque équipe a tenté 64 tirs. Nous avons profité de deux lancers francs de plus qu’eux, avons capté un rebond offensif de plus, et avons commis un revirement de moins. Le match aurait pu aller des deux côtés. 

bball1.jpg (583 KB)

« Nous avons bien entamé la rencontre, mais avons perdu un peu de notre sang-froid en deuxième demie. Heureusement, nous nous sommes repris juste à temps pour l’emporter. Maintenant, nous avons deux jours pour nous préparer à affronter McGill, une équipe très talentueuse. »

À propos de ses succès sur ses tirs du centre-ville, Mannes a déclaré : « Il s’agit de ne pas trop penser. Je connais du succès quand je ne fais que profiter du moment présent, lire la défensive adverse et effectuer mes tirs. »

De son côté, l’entraîneur-chef des Badgers, Charles Kissi, était évidemment déçu du résultat crève-cœur, mais fier de l’effort fourni par sa troupe.

« Je suis très fier de cette équipe et de ce programme. Nous avons recommencé à zéro il y a cinq ans. Le jeune homme à ma gauche (Elgadi) fut la première pièce du casse-tête à l’époque. Quand j’ai recruté ces joueurs, je leur ai dit qu’ils auraient la chance de se rendre au championnat canadien, et ils ont réussi. »

« C’est une défaite difficile à avaler, a ajouté Elgadi. Le match s’est décidé sur le dernier tir et nous avons bataillé jusqu’à la toute fin. »

Statistiques

Joueurs du match

Calgary: David Kapinga

Brock: Johneil Simpson