Championnats Natation

Natation

Jour 3: UBC balaie les bannières par équipe pour une deuxième année de suite

L’équipe U SPORTS

Crédit: Martin Bazyl

Pour une deuxième année consécutive, les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique ont balayé les bannières féminine et masculine par équipe lors des championnats de natation de U SPORTS 2018, qui prenaient fin samedi soir à la piscine de l’Université de Toronto.

Site web du championnat

 

La formation masculine des T-Birds a récolté 1151,5 points pour mériter une troisième bannière au cours des quatre dernières campagnes, alors que les dames s’imposaient pour une sixième fois en sept ans grâce à un total de 1362,5 points. Les Dinos de Calgary (939,5) et les Varsity Blues de Toronto (887) ont complété le podium chez les messieurs, alors que Toronto (997) et les Carabins de Montréal (767) faisaient de même chez les femmes.

Le puissant programme de UBC balayait ainsi les titres par équipe pour la 14e fois de son histoire et pour une quatrième fois au cours des sept dernières saisons.

« Ce sont les athlètes qui effectuent le gros du travail et ils nous font très bien paraître en tant qu’entraîneurs, » a dit le pilote de UBC, Steve Price, qui a été nommé entraîneur de l’année de U SPORTS pour le volet féminin en plus de partager l’honneur masculin avec Peter Carpenter de McGill.

Sincèrement, ces honneurs reviennent vraiment à l’ensemble de notre personnel d’entraîneurs, aux entraîneurs de notre centre d’entraînement et à mon adjoint. C’est un travail d’équipe.

Price

De leur côté, Kylie Masse de Toronto et Yuri Kisil de UBC, qui ont tous deux représenté le Canada aux Olympiques de Rio en 2016, ont été choisis nageuse et nageur par excellence de U SPORTS pour une deuxième saison d’affilée.

kylie_masse.jpg (149 KB)

Samedi soir, Masse a complété un balayage des épreuves individuelles de dos pour une troisième année de suite grâce à un chrono de 2:02,17 au 200 mètres, un nouveau record des championnats. La détentrice du record du monde au 100 mètres dos a également fait équipe avec Rachael Parsons, Hannah Genich et Sarah Polley pour aider les Varsity Blues à enregistrer une nouvelle marque canadienne de club au relais 4x100 quatre nages (4:00,69).

« C’était incroyable, a dit Masse lorsque questionnée à propos du calibre des championnats de cette année. Je ne sais pas si c’est déjà arrivé dans l’histoire de la natation universitaire canadienne. »

C’était vraiment spécial de voir autant d’olympiens à ces championnats. Cela démontre aux jeunes athlètes que la natation universitaire au Canada représente une belle opportunité et qu’il est possible de réaliser ses rêves en demeurant au pays.

Masse

Kisil a remporté la Coupe du sprinteur chez les hommes grâce à ses triomphes aux 50 et 100 style libre, un exploit qu’il réussissait pour une deuxième campagne de suite et pour une troisième fois en carrière. Samedi, il s’est imposé dans la plus longue des deux épreuves avec un chrono de 47,12.

yuri_kisil.jpg (182 KB)

« Je suis vraiment ravi par mes performances, a dit Kisil. C’est très valorisant d’être reconnu parmi un groupe de nageurs si relevé, surtout que j’ai beaucoup d’amis au sein du groupe. Ce fut une compétition exceptionnelle. » 

Emily Overholt de UBC et Frederik Kamminga de Calgary ont quant à eux été nommés recrues féminine et masculine de l’année de U SPORTS. Elle aussi olympienne en 2016, Overholt a ajouté à sa récolte impressionnante samedi avec une médaille de bronze au 200 QNI, alors que Kamminga a décroché l’argent au 200 brasse vendredi.

Josh Gold de Toronto et Olivia Feschuk de Mount Allison ont complété la liste des récipiendaires d’honneurs individuels, eux qui ont reçu les prix de l’étudiant(e)-athlète et du service communautaire.

Parmi les autres performances marquantes de samedi, on note la victoire de Sandrine Mainville des Carabins au 100 mètres libre, ce qui lui permettait de mettre la main sur la Coupe de la sprinteuse pour une quatrième fois en carrière. Au 100 libre, l’olympienne a abaissé son propre record des championnats de U SPORTS avec un temps de 52,46 pour mériter l’or dans cette épreuve pour une cinquième fois en autant de saisons.

Erika Seltenreich-Hodgson de UBC a également complété un « super grand chelem » samedi soir avec un cinquième triomphe en carrière au 200 QNI féminin (2:09,41).

Son coéquipier de UBC Markus Thormeyer a lui aussi connu une dernière soirée de rêve avec un record des championnats au 200 dos masculin (1:52,90) en plus d’une victoire au relais quatre nages en compagnie de Kisil, Jonathan Brown et Josiah Binnema (3:32,40).

manitoba.jpg (257 KB)

Kelsey Wog des Bisons du Manitoba a également réussi un bel exploit en complétant un balayage des épreuves individuelles de brasse chez les dames grâce à un chrono de 30,71 au 50 mètres, alors que Warren Meyer de UBC défendait avec succès le titre masculin (27,58).

Trois nageurs de Calgary ont complété la liste des médaillés d’or individuels de samedi, soit Robert Hill au 200 QNI masculin (1:56,97), Peter Brothers au 1500 libre masculin (14:55,16) et Danica Ludlow au 800 libre féminin (8:27.48).

Résultats

Natation

Jour 2: Domination de Mainville et des équipes de UBC

L’équipe U SPORTS