Événements Conférence et Assemblée annuelle

Nouvelles

2019

DIMANCHE - 2 JUIN

La conférence et l'assemblée annuelle 2019 de U SPORTS débutent le lundi 3 juin au Centre de conférence Hilton Toronto/Markham Suites, où les directeurs sportifs des 56 écoles membres et les représentants des quatre conférences se réuniront pendant trois jours pour entendre les conférenciers principaux, recevoir des mises à jour importantes du bureau national et avoir l'occasion de réseauter avec leurs pairs. Les participants auront également accès au salon des sports universitaires U SPORTS, qui affiche complet, où près de 50 fournisseurs seront présents.

Plus d'information sur les conférenciers - cliquez ici.

Jour 1 – lundi 3 juin

La conférence et l'assemblée annuelle 2019 de U SPORTS ont débuté en beauté lundi soir avec le Gala des prix d'honneur de U SPORTS, célébrant ceux qui ont contribué au développement et à la croissance du sport universitaire au Canada au cours de leur carrière.

IMG_0826.jpg (4.99 MB)

Le légendaire entraîneur de football de la Saskatchewan Brian Towriss (Prix Jean-Marie De Koninck pour l'excellence des entraîneurs), le journaliste Rob Massey de l'Université Guelph (Prix des médias Fred Sgambati) et la gestionnaire du sport interuniversitaire à l'Université Queen's Janean Sergeant (Prix Austin-Matthews), ont été honorés au Centre des congrès et suites Hilton Markham/Toronto.

La journée d'ouverture a également été marquée par deux conférenciers d'honneur. Lorraine Lafrenière, chef de la direction de l'Association canadienne des entraîneurs, a abordé la question de la responsabilisation de nos étudiants-athlètes grâce à l'entraînement et au sport sécuritaire.

IMG_0652.jpg (1.89 MB)

« Le sport peut préparer les gens à l'imprévu. C'est le terrain d'entraînement parfait pour l'imprévu, l'inattendu, la persévérance dans la façon dont vous réagissez à ces expériences. Donc, en cas de doute... sachez que ce que vous faites fait une différence dans la vie de chaque personne qui fait face à l'adversité et lui offrez l'occasion de faire preuve de ressort et de contribuer et de continuer à faire partie d'un meilleur Canada. »

Plus tôt dans la journée, Chris Overholt, PDG d'OverActive Media, est monté sur scène pour discuter de la croissance de l'industrie des sports électroniques, qui a dépassé le milliard de dollars pour la première fois en février 2018. Après avoir été chef de la direction du Comité olympique canadien pendant sept ans, Overholt a relevé un nouveau défi en implantant l'industrie au Canada grâce à une entreprise intégrée comptant sept équipes eSports internationales. Cette exploitation mondiale d'eSports comprend le Toronto Defiant, qui participera à la Overwatch League et une franchise basée au Royaume-Uni dans le très populaire championnat européen League of Legends.

D8Kg6GLWkAA4BKr.jpg (161 KB)

« eSports est une industrie qui croît à un rythme accéléré en parallèle à la NBA, la NFL, de la LNH, et est en voie de dépasser de ces ligues majeures au cours des 10-15 prochaines années," a déclaré Overholt. "Il y a un énorme groupe démographique âgé de 18 à 25 ans qui ne fait pas usage des médias et qui ne se nourrit pas du sport comme plusieurs dans cette pièce, y compris moi-même, l'avons fait en grandissant. »

 

Parmi les présentations clés de lundi, Graham Brown, président et chef de la direction de U SPORTS, et David Goldstein, chef de l'exploitation, ont présenté aux membres le nouveau plan stratégique quadriennal qui guidera l'organisation dans son évolution, l'examen de la gouvernance entrepris l'an passé ainsi que les réussites et les leçons tirées découlant du passage de SIC à U SPORTS depuis 2016.

IMG_9956.jpg (2.11 MB)

Le nouveau plan stratégique décrit la vision, la mission et les valeurs de l'organisme, les principes directeurs qui guident son travail quotidien, ainsi que les priorités stratégiques et les initiatives clés qui aideront à faire progresser le sport universitaire canadien.

« Nous sommes une organisation en évolution qui ne se limite pas à ce que nous faisons au cours d'une année, mais qui fait des progrès d’année en année », a déclaré M. Brown. « J'espère que nous avons élaborés assez de projets fondamentaux et que nous les avons mis en place pour continuer à nous aider à prendre les bonnes décisions. »

Jour 2 – mardi 4 juin

La journée de mardi a été soulignée par deux conférencières d'honneur, dont un exposé présenté exclusivement en français.

Véronique Dubois, directrice de la programmation de TVA, le diffuseur de langue française officiel du football U SPORTS, a fait une présentation intitulée Marketing et promotion du sport universitaire : Leçons uniques du Québec. Au cours de sa présentation, Mme Dubois a décrit comment TVA est en mesure de mettre en valeur le talent des étudiants-athlètes U SPORTS en racontant leurs histoires uniques, en mettant l'emphase sur l'émotion et le parcours des joueurs plutôt que sur leur performance.

Veronique_Dubois.jpg (359 KB)

«À TVA Sports, nous traitons le football universitaire U SPORTS de la même manière que la LNH ou la MLS. On ne veut pas être de simples diffuseurs mais un véritable partenaire dans une logique gagnant-gagnant. »

En après-midi, Marie-Claude Asselin et Eleni Siganos, du Centre de règlement des différends sportifs du Canada (CRDSC), ont parlé du processus disciplinaire, décrivant leurs expériences en matière de règlement des différends et comment les membres de U SPORTS peuvent mieux appliquer et faire respecter un code de conduite. Plus précisément, Mmes Asselin et Sigano ont examiné comment se servir du code de conduite d'une école et comment l'appliquer de façon éthique et appropriée, tout en respectant l’étudiant-athlète.

« Le code de conduite devrait transposer les valeurs définies dans votre code d'éthique en termes de comportement», a déclaré Mme Asselin.

 

Les membres de U SPORTS ont également eu l'occasion de réseauter avec de nouveaux partenaires d'affaires potentiels qui pourraient les aider à développer ou à améliorer leurs programmes sportifs respectifs dans le cadre du salon professionnel des fournisseurs et partenaires d'affaires de U SPORTS. Près de 50 exposants y ont participé, prenant le temps de faire connaître leurs produits aux directeurs sportifs et au personnel universitaire des 56 écoles et des quatre conférences du pays.

Tradeshow.JPG (4.75 MB)

Le renouvellement du partenariat avec Wilson a été annoncé lors du salon, ce dernier continuera d'être le fournisseur officiel de ballons de football et de basketball U SPORTS pour les quatre prochaines années. Wilson fournit les ballons pour les coupes des conférences, la Coupe Vanier et les tournois du 8 Ultime depuis plus de 20 ans.

Lors des présentations de U SPORTS, le cadre d'un nouveau modèle sportif a été présenté, tandis que le concept d'un nouveau processus de vérification d'admissibilité potentiel a étéavancé. Les deux séances comprenaient des séances en petits groupes pour permettre aux membres de discuter de ces sujets importants.

Le cadre du modèle sportif comprend des critères, des indicateurs de performance clés et un processus de demande des organismes nationaux de sport (ONS) pour l'ajout de nouveaux sports, ainsi qu'un processus pour déterminer les sports devant être ajoutés ou reclassés dans les trois années suivant leur mise en place.

Jour 3: mercredi 5 juin

 Au troisième et dernier jour de la conférence, le conférencier d'honneur Thomas Hall du Comité olympique canadien (COC) a pris la parole. Dans son rôle actuel, Hall occupe le poste de gestionnaire national de Plan de match.

La présentation de M. Hall, intitulée Préparer les étudiants-athlètes à la vie après le sport, portait sur la promotion du bien-être des athlètes, comment les traiter en ce qui concerne leur santé physique et mentale, et leur fournir un plan de transition après leur carrière.

IMG_1283.JPG (4.94 MB)

« Une partie du bien-être des athlètes consiste à changer la façon dont nous percevons les athlètes et dont nous les traitons », a déclaré M. Hall.  « À l'heure actuelle, dans l'ensemble du système sportif canadien, nous traitons les athlètes comme des personnes à part et, en les traitant comme tels, nous les rendons vulnérables…la vie des gens est en jeu, si nous ne changeons pas fondamentalement la façon donc nous agissons. »

Les membres ont également pu entendre Mitch Thompson, qui a fait le point sur le travail en cours de IMG pour élaborer et exécuter une stratégie nationale de commandite pour le sport universitaire au Canada. En plus de regrouper les droits du réseau U SPORTS, IMG développe également des occasions de commandite pour U SPORTS et les championnats de conférence, ainsi que les actifs des écoles membres, y compris les centres récréatifs, les programmes intra-muraux et les sports universitaires.

« Le bureau national U SPORTS et IMG ne peuvent pas fonctionner de manière isolée pour tout cela. Nous devons toujours faire participer l'ensemble du réseau, qu'il s'agisse de conférences, d'universités, de comités d'accueil... il y a toujours un niveau constant de participation des intervenants qui fait partie de tout cela. »

Dans les présentations faites par U SPORTS, les détails et les mises à jour sur la nouvelle politique transgenre de l'organisation annoncée en septembre ont été présentés par un groupe de discussion composé de Dre Debra Kriger et Beth Ali (Université de Toronto), Danika Smith (Université d'Ottawa) et Martine Leblanc (Université de Montréal). La politique, qui permet aux étudiants-athlètes de participer à des compétitions U SPORTS en fonction du sexe auquel ils s'identifient, est l'une des politiques transgenres les plus avant-gardistes et inclusives dans le sport de haut niveau.

IMG_1209.jpg (3.47 MB)

« Leur monde est rempli de portes et de barrières, » a dit Mme Ali,  directrice exécutive des programmes parascolaires d'athlétisme et d'activité physique de l'Université de Toronto.Ils ont besoin d'un endroit où ils peuvent se sentir comme un athlète universitaire... ou un participant à l'un de nos programmes. »

D'autres présentations de U SPORTS comprenaient des ateliers sur les politiques relatives aux bourses d'études sportives et les principes des championnats nationaux (formats, qualification et tableau d'entrée, systèmes de classement), ainsi que des mises à jour sur l'état actuel des statistiques nationales.

Les festivités se termineront jeudi par l'assemblée annuelle des membres.

Day 4: Jeudi 6 juin

Alors que la semaine tirait à sa fin, deux conférenciers d'honneur ont animé les activités de l'assemblée annuelle de jeudi, en commençant par le Dr Greg Wells qui a ouvert la réunion annuelle 2019 des membres.

Wells, physiologiste de la santé et de la performance, et auteur à succès, a consacré sa carrière à vulgariser et à rendre accessible la science des limites humaines en travaillant avec certains des individus les plus performants de la planète, dont des champions olympiques et mondiaux.

Dr. Wells a parlé des cinq éléments clés pour mettre sur pied des équipes de haut niveau saines, notamment la précision de la vision, la sécurité psychologique, la fiabilité, le sens et les répercussions, ajoutant que ces facteurs contribuent également de façon positive à sa propre santé mentale.

«Quand les équipes ont une vision parfaitement claire, les départements de sport au sein des universités ont une vision parfaitement claire », a déclaré Dr. Wells. « Et ils vont réaliser de grandes choses et faire naître de nouvelles possibilités. »

Le dernier conférencier d'honneur était Alberto Ruiz Luca de Tena, fondateur d'Angles in Sport, qui a dirigé les membres dans une activité appelée l'exercice de la serviette. L'activité comportait une autoréflexion de huit questions et une feuille de papier et un stylo pour chaque délégué, déployant la chaîne de valeur dans le sport, ainsi que trois thèmes pour le leadership dans le sport : diriger les organismes, diriger les autres et se diriger soi-même.

Lors de la dernière présentation de U SPORTS, le président et chef de la direction, Graham Brown, a fait le point sur la stratégie de diffusion du bureau national et a discuté de l'avenir du sport universitaire canadien télévisé après la récente signature d'un partenariat de six ans avec Sportsnet. M. Brown a réaffirmé l'importance de continuer à faire connaître la compétition U SPORTS à la télévision.

«Je crois toujours que la télévision est encore un excellent vecteur pour (U SPORTS); elle valide ce que nous faisons », a déclaré M.Brown. « Le sport est peut-être la dernière sphère de la télévision qui repose vraiment sur le direct. Très peu de gens regarderont ou seront excités par une diffusion différée. »

Les festivités de jeudi comprenaient également l'assemblée annuelle officielle des 56 membres, ainsi qu'une réunion du conseil d'administration de U SPORTS. Cliquez ici pour un compte-rendu détaillé.