U SPORTS News

Corporatif

St-FX remporte son cinquième titre national, McDaid nommée joueuse par excellence du Championnat

U SPORTS Staff

Crédit APShutter.com/UVic Vikes

Deux équipes qui n’avaient perdu aucunes parties durant la saison 2016 s’affrontaient en finale aujourd’hui et ce sont les X-Women de St-FX qui ont survécu aux Gee-Gees de l’Université d’Ottawa pour remporter le titre de championnes canadiennes grâce à leur victoire de 27-19 à Victoria. 

« L’année dernière nous n’avons pas connu une saison comme les autres et les filles ont décidé qu’elles allaient effectuer le travail nécessaire pendant la saison morte, » a dit l’entraîneur-chef des X-Women, Mike Cavanagh.  « Je suis tellement heureux que leur travail soit récompensé. » Comme elles l’ont fait tout au long du tournoi, les X-Women ont pris les devants tôt dans la partie. 

St-FX a utilisé la puissance de ses avants pour mettre de la pression sur Ottawa et avancer vers la ligne d’essais.  Danielle Cormier est celle qui a réussi à traverser la défensive d’Ottawa pour marquer le premier essai. « Leurs avants sont tellement bonnes, elles sont grandes et fortes.  Un fois qu’elles vous placent à l’intérieur de votre ligne de 22 mètres, elles n’en ressortent pas sans marquer des points, » a dit l’entraîneur-chef des Gee-Gees, Jen Boyd. Il y a une raison pourquoi les Gee-Gees sont les championnes invaincues du RSÉQ depuis trois saisons consécutives. 

Dix minutes après l’essai de St-FX, Ottawa a riposté avec deux essais gracieuseté du travail acharné d’Emily Gray. Les équipes se sont échangées des essais avant la fin de la première demie et semblaient se diriger vers la mi-temps à égalité 12-12 lorsque la joueuse par excellence du tournoi, Sabrina McDaid, a marqué un essai de pénalité en temps additionnel. Les équipes sont restées en milieu de terrain au cours des 20 premières minutes de la deuxième demie sans vouloir donner du terrain à son adversaire. 

« Nous sommes demeurées calmes, nous n’avons pas eu trop de pénalités et nos mêlées étaient bonnes, » a dit Cavanagh. Une des étoiles du championnat, Joanna Alphonso, a brisé l’impasse pour augmenter l’avance des X-Women à la 64e minute lorsqu’elle a terminé une attaque avec un plongeon par-dessus la ligne d’essai. 

« Elle est notre meneuse, lorsqu’elle joue bien, tout le monde joue bien.  Elle donne l’exemple, est très forte dans les mêlées, est une plaqueuse puissante et possède un jeu complet, » a dit Cavanagh. 

191106_FINALE_Championnat_de_rugby_féminin_(Body).jpg (61 KB)

Une fois de plus, les Gee-Gees ont répondu rapidement. 

Tori Wyman a traversé la défensive de St-FX pour marquer l’essai et Emma Sandstrom a complété sa deuxième transformation du match pour porter la marque à 20-19. « Nous n’avons jamais abandonné et c’est comme ça que la saison s’est déroulée.  Nous jouons pour nous et ce n’était pas différent aujourd’hui, » a dit Boyd.  

La défensive des X-Women a été solide pour les reste du match et leurs efforts en offensive ont porté fruit à la 75e minutes lorsqu’elles ont eu droit à un essai de pénalité à cause des infractions répétées d’Ottawa. McDaid n’a pas commis d’erreur sur la transformation pour assurer l’avance de St-FX et porter son total de points à 19 pour le tournoi. La défaite est une vive déception pour Ottawa mais démontre la tendance de leur amélioration démontrée par leur troisième participation consécutive au Championnat canadien. « Nous étions quatrièmes il y a trois ans, troisièmes l’année dernière et deuxièmes cette année, donc nous continuons de progresser et nous avons hâte à l’avenir, » a dit Boyd.   

Après le match, le soulagement et la joie pouvaient se lire sur le visage de Cavanagh qui était à la barre de l’équipe pour les cinq titres remportés par les X-Women. « Ottawa a de la classe et ne lâche jamais.  Ils sont bien encadrés et nous savions que ça allait être difficile, » a dit Cavanagh.  « Le match aurait pu être remporté par l’une ou l’autre des équipes et je suis heureux que ce soit terminé.  Ce fût un effort d’équipe, de un à quinze. »