U SPORTS News

Corporatif

Guelph tentera de remettre la main sur les deux bannières d’équipe sur les Plaines d’Abraham

U SPORTS STAFF

Pour la première fois depuis 2006, les Gryphons de Guelph se présentent au Championnat de cross-country de SIC sans être détenteurs du titre masculin et du titre féminin. 

Les Gryphons, qui ont gagné uniquement le titre féminin l’année dernière à domicile, essaieront de remettre la main sur les deux bannières sur les Plaines d’Abraham, samedi, à Québec, après avoir concédé le titre masculin à Victoria. Laval, qui accueille l’événement national pour la première fois depuis 2011 et la quatrième fois cette décennie, s’est accaparé du numéro un du classement masculin au détriment de Guelph pendant toute la saison. En effet, c’est la première fois, depuis 2009, que l’équipe masculine des Gryphons n’occupe pas le sommet du classement national. 

Le Rouge et or devra s’attendre à une chaude lutte de la part des champions en titre, les Vikes, qui se présentent au championnat national après avoir grimpé au numéro 2 du scrutin final de la saison grâce à leur  victoire aux championnats provinciaux de la Colombie-Britannique, il y a deux semaines. Un total 190 athlètes représentant 33 établissements sont attendues à 13 h, à l’épreuve du six km femmes (ce qui représente une augmentation par rapport à l’année passée où elles étaient 167 participantes), tandis que  193 coureurs de 32 établissements seront sur la ligne de départ à 13 h 40 pour l’épreuve masculine du 10 km (l’année dernière, 178 athlètes avaient pris part à cet événement). Les courses seront webdiffusées en direct sur SportsCanada.tv. 

Dire que Guelph a dominé le cross-country de SIC au cours de la dernière décennie serait un bel euphémisme. Les Gryphons ont récolté les bannières d’équipe neuf fois au cours des dix dernières saisons chez les hommes, et la série victorieuse est de 11 ans du côté des femmes. 

Dans les épreuves individuelles, les athlètes de Guelph ont récolté sept des huit dernières médailles d’or chez les hommes et trois des cinq derniers titres féminins. Toutefois, le Championnat de SUO, tenu il y a deux semaines, a également signalé un changement de garde. Tandis que les Gryphons ont remporté leur 13e médaille d’or au niveau provincial chez les femmes, Guelph a manqué de peu de faire un balayage, ayant terminé au troisième rang derrière Western et Windsor dans la course masculine après 11 bannières d’affilée.

« Nos femmes espèrent étirer leur série victorieuse du championnat national à 12 ans, et elle semblent en bonne voie de le faire. Nous avons une équipe vétérane, très expérimentée avec beaucoup de profondeur », a commenté l’entraîneur-chef de Guelph Dave Scott-Thomas. « À la tête de notre équipe, il y a la médaillée de bronze de SIC, Kate Ayers, qui vient de prendre le 4e rang au Championnat de SUO, à l’issue d’une des batailles les plus serrées de l’histoire de la conférence. Heather Petrick, ancienne championne de cross-country de SUO, a été à égalité pendant toute la saison. L’ancienne numéro 4 de SIC, Katrina Allison, joue également un rôle significatif dans la performance de l’équipe. »

Parmi les autres athlètes des autres établissements de SUO qu’il faudra surveiller cette fin de semaine, mentionnons Clair Sumner et Julie-Anne Staehli de Queen’s, ainsi que Lucia Stafford – la sœur de l’olympienne de 2016 Gabriela Stafford – de Toronto qui est montée sur le podium féminin du championnat de la conférence, ainsi que les médaillés masculins Corey Bellemore de Windsor, Kevin Tree de Lakehead et Jack Sheffar de Western. Staehli a remporté l’or au championnat de SIC en 2013 et l’argent en 2014. 

Dans les autres conférences, les femmes de Dalhousie et les hommes de StFX sont de nouveaux les champions de SUA, tandis qu’au sein du RSEQ, McGill a décroché la bannière féminine et Laval a mis la main sur le titre du championnat masculin pour la sixième fois d’affilée. 

Sur le plan individuel, Colleen Wilson, de Dalhousie et Calvin DeWolfe, de StFX ont terminé au sommet du podium des Maritimes, tandis que Mélanie Myrand de McGill et Yves Sikubwabo de Laval ont triomphé au Québec. 

Nous nous voyons comme la meilleure équipe au Canada et nous nous préparons comme la meilleure équipe dans les séances d’entraînement. Nous voulons être prêts à réaliser une bonne performance le 12 novembre. 

Félix-Antoine Lapointe - entraîneur de Laval

« Nos étudiants-athlètes et moi-même, en tant qu’entraîneur, avons acquis beaucoup d’expérience au cours des dernières années », a affirmé l’entraîneur-chef de Laval Félix-Antoine Lapointe, qui a fait partie du personnel d’entraîneurs au Jeux paralympiques de Rio en septembre. « Ce qui est intéressant, c’est qu’une grande partie de la génération actuelle, qui courra sur les Plaines d’Abraham, est montée sur le podium national au cours des quatre saisons précédentes et a beaucoup appris de ces championnats. Cette année, contrairement aux années précédentes, nous sommes considérés comme les favoris. Nous devons l’assumer et répondre aux attentes, et je dirais que notre groupe, depuis le début de l’automne, agit comme si nous étions les favoris. Le numéro un au au Top 10 de U Sports est très flatteur, mais le plus important est la manière dont nous nous voyons en tant qu’équipe. Nous nous voyons comme la meilleure équipe au Canada et nous nous préparons comme la meilleure équipe dans les séances d’entraînement. Nous voulons être prêts à réaliser une bonne performance le 12 novembre. » 

Il ne se tient pas de championnat de cross-country au sein de Canada West. Les résultats au Championnat de SIC déterminent les champions individuels et par équipe de la conférence. Il y a un an, les hommes de Vikes remportaient le championnat par équipe, soit leur premier titre en près de deux décennies, depuis qu’ils avaient remporté quatre titres d’affilée de 1994 à 1997. Le coureur de cinquième année de Vikes Shoayb Bascal a réalisé une solide performance aux championnats provinciaux de la Colombie-Britannique, où il a pris le 4e rang. Le vétéran a franchi la ligne d’arrivée à la 11e place en novembre dernier lors de la victoire inattendue de Victoria.  Chez les femmes, Trinity Western (argent) et Calgary (bronze) ont atteint le podium national l’année passée.

Résultats