U SPORTS News

Corporatif

Les Ridgebacks s’imposent devant Queen’s et remportent le bronze

U SPORTS Staff

Les Ridgebacks de l'UOIT et les Gaels de Queen’s se sont affrontées dans la finale de conférence de SUO, qui avait vu l'UOIT remporter la victoire par 1-0 en temps règlementaire. Les rivales de conférence, qui se connaissent bien, se sont de nouveau rencontrées dans le match pour la médaille de bronze au Championnat de soccer féminin de SIC, le 13 novembre à Wolfville. Les Ridgebacks ont mis la main sur la médaille de bronze nationale grâce à une victoire par la marque de 1-0 à l’issue d’un autre match serré. 

Le but inscrit par la milieu de terrain de troisième année Katherine Koehler-Grassau (Ottawa, Ont.) sur un tir à moyenne distance du but, à la 59e minute de jeu, a finalement été le seul but du match.L'UOIT a maintenu le contrôle pendant la deuxième mi-temps de façon à conserver ce mince avantage pendant tout le reste du match. 

Helen Frampton obtient le blanchissage, même si elle n’a fait face qu’à deux tirs et aucun tir direct. La gardienne de Queen’s, Madison Tyrell (White Rock, C.-B.) a effectué deux arrêts sur les sept tirs de l'UOIT. Les Gaels ont eu deux occasions raisonnables de marquer dans les dernières minutes, mais l’IUTO a réussi à conclure le match sur le blanchissage. 

 

S’exprimant après le match, Koehler-Grassau a confirmé que ce n’était que la deuxième participation de l'UOIT au Championnat de SIC  et que le bronze était la deuxième médaille gagnée par l’établissement. Les Ridgebacks ont participé pour la dernière fois au Championnat de SIC en 2014, lorsqu’elles s’étaient inclinées devant Trinity Western et Montréal. 

« On se sentait vraiment bien », ajouta-t-elle. « Nous n’allions certainement pas perdre aujourd’hui. » Koehler-Grassau raconte que l'UOIT et Queen’s se sont affrontées quatre fois cette saison, y compris à la finale de conférence. Elle reconnaît que : « Cela nous a rendues un peu nerveuses, car nous les avons déjà battues trois fois, mais notre objectif était de travailler très fort et de voir ce qui se passerait. Cette année a déjà été notre meilleure année, alors nous n’avions vraiment rien à perdre, donc même si nous étions à égalité, tout le monde a continué à travailler d’arrache-pied. » 

L'UOIT, dit-elle « avait un bon pressentiment. Nous savions que c’était à notre portée, et cela fait du bien de gagner. » 

En ce qui concerne la clé de la victoire, Koehler-Grassau affirme que : « Nous nous sommes battues sur toutes les balles, et nous avons gardé le ballon en marche. Nous sommes restées ensemble, et nous n’avons laissé personne tomber. » De plus, « nous faisons du conditionnement physique pendant toute l’année, alors rester en forme n’était pas un problème pour nous », et ce, même si elles ont disputé leur troisième match en quatre jours.

 

Adidas Joueurs de la Match:

UOIT – Katherine Koehler-Grassau

Queen’s – Laura Callender

 

Résumé

-- 1st --

(no scoring)

-- 2nd --

UOIT      59:07     Katherine Koehler-Grassau (1) (Nicole Zajac)