U SPORTS News

Corporatif

GREGORY MACNEILL SURMONTE UNE BLESSURE SUBIE AUX 60 M HAIES POUR CONDUIRE LES GRYPHONS DE GUELPH AUX CHAMPIONNATS D’ATHLÉTISME U SPORTS

Jonathan Yue

« Fais confiance à ton entraînement, concentre-toi, donne tout ce que ton corps peut donner et laisse tout le reste sur la piste. Si je réussis à faire ça, indépendamment du résultat, je ne peux pas perdre la course. » - Gregory MacNeill de Guelph Gryphon

Assis dans le bureau du médecin, il y a un an, Gregory MacNeill ne savait pas s'il pourrait un jour concourir de nouveau. Les médecins n'osaient pas se prononcer non plus.  

« Je me souviens qu'ils m'aient demandé « que veux-tu faire dans la vie ? », s'est récemment rappelé MacNeill. « Nous ne pouvons pas te garantir que tu seras de nouveau en mesure de concourir à un niveau supérieur », ont-ils dit. Il s'agissait d'une blessure qu'ils avaient rarement vue auparavant. » 

Cinq jours plus tôt, l'étudiant alors à l'Université de Toronto s'était déchiré deux tendons adducteurs en concourant dans la finale du 60 m haies aux Championnats d'athlétisme U SPORTS 2016 à l'Université York. À la suite d'une série de séances de réadaptation avec les entraîneurs Carl Georgevski et Bob Westman à l'U de T, ainsi que le physiothérapeute Jason Meehan (à qui MacNeill attribue son rétablissement), le champion du 60 m haies U SPORTS 2015 sentait qu'il avait toujours quelque chose à se prouver.    

Maintenant dans sa cinquième année d'admissibilité, MacNeill vit sa première année comme membre de l'équipe d'athlétisme des Gryphons et se dirige, ce weekend, vers les nationaux en athlétisme U SPORTS à l'Université d'Alberta à Edmonton. Après avoir passé les trois dernières années comme membre des Varsity Blues de Toronto, MacNeill est déménagé à Guelph pour poursuivre sa maîtrise en administration.    

« C'est un coup de chance, je dirais, j'ai travaillé tellement fort que lorsque l'occasion s'est présentée pour moi de faire ma maîtrise à Guelph tout en poursuivant, parallèlement, ma carrière sportive, c'était pour moi la solution idéale », d'expliquer MacNeill, qui aura 25 ans en avril.  

Triompher dans l'adversité n'était pas une première pour MacNeill qui, à l'âge de neuf ans, a appris qu'il était atteint d'un diabète de type 1 mais qui a surmonté cet obstacle médical pour établir des records en athlétisme à l'école secondaire et s'emparer d'une médaille de bronze aux championnats mondiaux d'athlétisme pour les moins de 18 ans.  

La rigueur avec laquelle MacNeil a poursuivi sa réhabilitation, après sa blessure aux tendons adducteurs, l'a bien servi lorsqu'il a fait son début de saison au Centre d'athlétisme de l'Université York à Toronto, le 3 février, courant le 60 m haies en 8,14 secondes – surpassant amplement le critère de qualification pour ces championnats U SPORTS. 

MacNeill a poursuivi son retour triomphal la semaine suivante alors que Guelph s'est rendu à Geneva, Ohio, pour concourir dans la rencontre d'athlétisme sur invitation (Spire Division 1). À cette occasion, MacNeill, Graeme Thompson, Thomas Land, et Brandon Shirk ont établi un record U SPORTS dans le 4x400m relai, avec un chronomètre de 3 h 10. 83. 

Un résultat impressionnant, mais pour MacNeill — qui a couru le 400 mètres pour le Canada aux Jeux Pan Am 2015 à Toronto — le seul fait de pouvoir concourir de nouveau à ce haut niveau suffisait à le rendre heureux. 

« J'ai couru les 60 m haies et le stress était beaucoup plus mental que physique », raconte-t-il. « Quant au relai, lorsque nous nous sommes réunis en août, c'était un de nos objectifs que de briser le record. Spire était la toute première fois que nous courions ensemble comme équipe de relai et que les gars aient pu aller là et courir comme ça fut toute une expérience ! » 

170309_Gregor_MacNeill_overcomes_injury_hurdle_Body.jpg (65 KB)MacNeill n'est évidemment pas seul au sein de cette très talentueuse équipe des Gryphons cette saison, mais il ne fait pas qu'apporter son talent. Il est également un leader dans sa nouvelle équipe, à la grande joie de Jason Kerr, l'entraîneur des Gryphons. 

« Il nous est arrivé avec un bagage de tissu culturel et un engagement à la poursuite de l'excellence » d'expliquer Kerr. « Plusieurs des plus jeunes athlètes ont besoin d'un modèle, de quelqu'un à admirer en matière de style de vie, d'engagement culturel et de camaraderie ; je pense qu'il [MacNeill] est devenu quelqu'un qui est respecté, admiré, et que cela a vraiment changé toute la dynamique du groupe. »          

C'est exactement ce que MacNeill a fait aux championnats du SUO. Il a mené les Gryphons à un championnat de conférence, s'emparant de la médaille d'or aux 60 m haies en 8,05 secondes, le temps le plus rapide réussi parmi les coureurs de haies U SPORTS cette saison. 

Alors que les championnats d'athlétisme U SPORTS approchent à grands pas, MacNeill demeure concentré. Chaque jour de course, il affiche sur Twitter : « Yeux clairs, cœurs légers, ne peuvent rater ». C'est ce qu'il pratique depuis bientôt trois ans.  

Lorsqu'on lui demande sa devise des jours de course, MacNeill répond en souriant, « Fais confiance à ton entraînement, concentre-toi, donne tout ce que ton corps peut donner et laisse tout le reste sur la piste. Si je réussis à faire ça, indépendamment du résultat, je ne peux pas perdre la course. »