U SPORTS News

Corporatif

Faites connaissance avec les membres du personnel sportif de U SPORTS : Jon Shephard du WolfPack de Thompson Rivers

L’équipe U SPORTS

Tout au long de la saison 2017-2018, U SPORTS s’entretiendra avec un athlète, un entraîneur, et un membre du personnel clés de chacun de ses programmes sportifs dans le cadre de notre nouvelle série d’entrevues « Faites connaissance avec… » 

Jon_Shepard_(headshot).png (83 KB)

  • Nom : Jon Shephard
  • École : Université Thompson Rivers
  • Poste : Adjoint aux sports
  • Ancienneté : 21 ans
  • Ville natale : Kamloops, C.B.

1. Comment avez-vous obtenu votre poste actuel et qu’est-ce que vous appréciez le plus à propos de votre travail ?

Il y a déjà plusieurs années, en 1996, j’étais président de notre Conseil du capitaine et également employé à temps partiel du service des sports et de la récréation, comme adjoint étudiant. J’aidais aux intra muraux, avec les matchs à domicile, au casse-croûte, je m’occupais de la lessive et assumais toutes sortes de tâches au besoin, tout en poursuivant mes études et en évoluant au sein de l’équipe de badminton. J’étais également impliqué comme préposé aux soins aux équipes de soccer féminin et de volleyball masculin. Ce sont ces années qui m’ont donné la piqûre du sport ; j’ai donc décidé de prendre une année sabbatique pour travailler, régler une partie de mes prêts étudiants pour éventuellement transférer d’école et poursuivre des études en thérapie sportive. J’avais à peine entrepris cette année sabbatique lorsque le poste d’adjoint aux sports et à la récréation a été affiché et j’ai eu la chance d’être au bon endroit au bon moment et on m’a accordé le poste. C’est ce que je fais à ce jour, dans ma 21e année à l’UTR.   

Il m’est facile de cibler quel aspect de mon travail j’apprécie davantage et d’expliquer pourquoi. Je suis payé pour voir au déroulement d’événements sportifs ; y a-t-il mieux que ça ? J’ai une équipe formidable avec qui travailler et j’ai eu la chance d’avoir des confrères de travail absolument exceptionnels tout au long des 21 années que j’ai passées ici. Aider les étudiants-athlètes à poursuivre leur rêve de faire du sport de compétition tout en les soutenant dans leur cheminement académique me donne tout simplement une sensation d’euphorie. Je m’excite lorsque nos équipes remportent des victoires sportives, mais ma satisfaction est encore plus grande lorsqu’ils réussissent dans leurs études.

Luke_Morris_and_Jon_Shephard_(body1)-1.jpg (78 KB)

2. Qui a eu le plus d’influence sur votre carrière ?

J’ai trois personnes qui ont beaucoup influencé ma carrière :

Tout d’abord, Jeff Speedy, notre entraîneur de basketball féminin et également le coordonnateur de la vie étudiante sur le campus. Il m’a engagé comme aide étudiant en 1996 et m’a transmis le goût d’œuvrer dans le domaine des sports et de la récréation. 

Ensuite, vient Tracey Bilsky, notre directrice des sports qui m’a donné ma chance en me réengageant en novembre 1997. Elle avait été la première à m’offrir du travail et est devenue, par la suite, ma mentore en m’enseignant comment réussir comme adjoint aux sports et en me donnant les outils nécessaires pour faire ce que j’espère être un excellent travail. 

Et en dernier lieu — mais non le moindre — le récemment retraité directeur des sports, Kenneth Olynyk qui, par son exemple, a démontré comment exceller comme administrateur. Je pouvais apprendre quelque chose de nouveau chaque jour de Ken et je suis extrêmement reconnaissant pour son leadership.

3. Quel est votre plus grand moment sportif ou votre plus belle réussite ?

Mes meilleurs moments se résumeraient tous à ma passion pour la course. Actuellement, mes meilleures réalisations sportives sont d’avoir complété mon premier marathon et mes deux courses en sentier de 50 km. Il n’y a rien comme de traverser la ligne d’arrivée après t’être défoncé pendant au-delà de trois heures... ou six heures et plus dans le cas du 50 k. 

4. Comment définiriez-vous un étudiant-athlète à l’université Thompson Rivers ?

Je définirais un étudiant-athlète à Thompson Rivers comme étant quelqu’un qui réussit avec brio à combiner son amour du sport avec son intérêt pour les études.

5. À quoi ressemble le succès pour le programme sportif de l’université Thompson Rivers ?  

Pour moi, le programme des sports de l’UTR s’avère un succès lorsque nos équipes sportives se qualifient pour concourir dans les éliminatoires de leur sport respectif tout en continuant de produire des diplômés de l’UTR. Si nous pouvons aider à soutenir nos étudiants-athlètes de manière à ce qu’ils réussissent autant dans leurs études que dans le sport, nous — à titre de programme sportif — avons réussi dans l’ensemble et avons rempli notre mandat.

Jon_Shephard_(body2)-1.jpg (150 KB)

6. Quel est le plus grand défi que vous rencontrez dans le monde sportif d’aujourd’hui ?

Le plus grand défi est toujours le financement. Il y a tellement de façons dont nous aimerions soutenir nos étudiants-athlètes, mais c’est toujours une question de ce qu’il nous est possible de faire à l’intérieur de notre allocation budgétaire et cette réalité se répète à travers le pays.

7. À quelle place souhaitez-vous voir le sport universitaire canadien dans 3 à 5 ans ?

J’aimerais que le sport universitaire canadien reçoive plus d’attention. J’aimerais que les médias lui donnent une meilleure couverture, qu’il attire plus de commandites et un plus grand soutien à l’échelle nationale, parce qu’il s’agit d’un merveilleux produit, livré par des étudiants-athlètes qui méritent certainement d’être mieux reconnus.

8. Si vous pouviez vous asseoir pour dîner avec une personne du monde sportif (athlète, entraîneur ou gestionnaire), qui serait-ce ? Pourquoi ? De quoi parleriez-vous ?

Sans aucun doute, ce serait mon athlète préféré de tous les temps, Wayne Gretzky. Ayant grandi dans le nord-ouest de l’Ontario, à regarder la soirée du hockey au Canada tous les samedis, je n’avais jamais assez des Oilers d’Edmonton dans ma vie. Je ne voulais même pas parler d’autre chose ; tout ce que je voulais, c’était de m’asseoir devant le téléviseur à écouter Wayne raconter des histoires du bon vieux temps. J’adore écouter parler les gens, partager leurs histoires, et je parierais qu’il en aurait des bonnes à raconter.  

9. Que diriez-vous à un partisan de sport qui n’a jamais regardé ou assisté à un match ou une compétition U SPORTS ?

Je lui dirais de se préparer à être agréablement surpris puisque le niveau de talent présenté chaque semaine aux divers événements U SPORTS est absolument extraordinaire. Nous avons des jeunes hommes et femmes tellement talentueux qui concourent au sein de U SPORTS que ça vaut vraiment la peine de s’y arrêter.  

John_Antulov_and_Jon_Shephard_(body)-1.JPG (117 KB)

10. Qu’aimez-vous faire lorsque vous n’êtes pas au travail ?

J’adore courir et, plus spécifiquement, pratiquer la course en sentier. J’ai la chance de vivre dans un superbe coin du pays qui donne accès à d’incroyablement beaux réseaux de sentiers et à une nature époustouflante. Si vous n’avez pas vécu le plein air en C.B., je vous suggère fortement de le faire.