Basketball Féminin

U SPORTS News

Corporatif

Gérant d’estrade: les Lions rendent hommage à Mark Cross, victime de l’accident de Humboldt, avec un match commémoratif

L’équipe U SPORTS

(Crédit: Mike Dahiroc)

Bienvenue à Gérant d’estrade : un aperçu hebdomadaire des meilleures histoires U SPORTS de la fin de semaine.

Hockey masculin

les Lions accueillent le match commémoratif Mark Cross contre les Badgers

L’un des meilleurs moments de la session d’automne a été la tournée pré-saison #HumboldtStrong des Lions de York, qui leur a permis de se rendre en Saskatchewan pour une série préparatoire honorant l’ancien joueur des Lions Mark Cross. Cross a joué pour York de 2011 à 2016 avant de devenir entraîneur adjoint des Broncos de Humboldt. Il est l'une des 16 personnes tuées dans l'accident d’autobus des Broncos en avril dernier. Les Lions lui ont rendu hommage, ainsi qu’aux autres personnes qui ont péri dans cet accident (en plus des survivants comme Kaleb Dahlgren, qui joue maintenant pour York) lors de cette tournée préparatoire (qui a permis d’amasser de l’argent pour le fonds Mark Cross Memorial Sports Fund et la HumboldtStrong Community Foundation), et ils ont poursuivi cette mission samedi avec le match commémoratif Mark Cross contre les Badgers Brock, septièmes au classement.

Pendant ce match, York portait un écusson avec l’inscription MC18 sur leurs chandails, en l'honneur de Clark et de son numéro à York. Les Lions ont également organisé une cérémonie spéciale avant le match, où ils ont arrêté le chronomètre à 18 secondes en l'honneur de Cross. Ils ont ensuite organisé une cérémonie pour retirer son chandail, le premier chandail retiré par le programme de hockey masculin de York. Les parents de Cross, Brad et Marilyn, son frère Michael et sa soeur Leah, sa blonde Molly, ses amis de la Saskatchewan et ses anciens coéquipiers à York ont assisté à la cérémonie. Dahlgren a ensuite poussé sur une rondelle spéciale marquée MC18 au centre de la patinoire pour une mise au jeu cérémoniale. Les attaquants des Lions, Reid Jackman et Josh LaFrance (les deux joueurs encore à York ayant joué aux côtés de Cross) ont participé à la mise au jeu. Le tableau a ensuite fait le décompte jusqu'à zéro, pour faire le déploiement d’une bannière en l'honneur de Cross.

Brad Cross et Dahlgren ont ensuite expliqué à Sia Papadopoulos, de York, à quel point la cérémonie était émouvante pour eux:

« Ce fut important pour moi de faire partie de la cérémonie en l'honneur de Mark ce soir », a déclaré Dahlgren. « On peut vraiment voir l’effet qu'il a eu ici à York et de voir tout le soutien de sa famille, de ses amis et de ses anciens coéquipiers était vraiment incroyable. De participer à l’échauffement avec le MC18 sur ma poitrine et le nom de Mark sur mon dos était extraordinaire et une excellente façon pour l'équipe de lui rendre hommage. »

… « C'était incroyable », a déclaré le père de Cross, Brad, lors de la cérémonie d'avant-match. « Absolument incroyable. Mark est là-haut, en train de se dire: « Qu'est-ce que vous faites? » Il était tellement modeste, c'était comme ça. Ce n’était jamais à propos de lui, je sais qu'il a un sourire ridicule sur son visage, pensant qu’il n’en croit pas ses yeux. 

Les Lions et l’Université de York nous ont extrêmement bien traités. Mark et Molly ont vraiment adoré leur passage ici et la cérémonie était géniale. Voir sa bannière accrochée à York est vraiment spécial et dépasse tout ce que nous aurions pu imaginer. »

Le match lui-même s’est joué des deux côtés, Brock inscrivant un but tôt, mais York ripostant en avantage numérique avec un but de Bradley Forrest (avec l’aide de LaFrance et de Daniel Nikandrov). En deuxième période, les Lions ont pris une avance de 2-1 lorsque Nick Zottl a donné la rondelle à LaFrance. Ils ont porté cette avance à 3-1 lorsque Morgan Messenger est venu de l’arrière du filet pour inscrire un but (avec l'aide de Peter De Coppi et Jeremy Lucchini).

Adam Berg a toutefois inscrit un but pour les Badgers avant la fin de la période et Connor Brown a ensuite égalé la marque au troisième tiers. Ayden McDonald a ensuite donné l'avantage à Brock lors d'un but en avantage numérique à mi-chemin de la dernière période. Bien que les Lions aient eu des occasions par la suite (particulièrement un tir de Sal Filice qui a frappé l'intérieur du poteau à quelques secondes de la fin), ce sont les Badgers qui en sont sortis victorieux avec un pointage de 4-3 au final. Cela a aidé Brock (14-5-0) à conserver sa première place dans la division SUO Est et de donner la fiche de 10-6-2 à York (quatrième de la division).

C’était quand même une soirée spéciale pour les Lions et pour la famille et les amis de Cross. Et après le match, York a organisé le tout premier visionnement du documentaire Mark Cross HumboldtStrong Remembrance Tour, un aperçu des coulisses de sa tournée cet automne. On se souviendra longtemps de Cross, et c’était un excellent moyen pour York de lui rendre hommage.

Basketball féminin

les Ravens (no.7) vainquent les Rams (no.4) et les Varsity Blues sur la route

Les champions en titre, les Ravens de Carleton, ont affiché un dossier de 8-2 durant la session d'automne et occupaient le 7e rang du dernier top 10 avant la pause, mais ils ont débuté l’année 2019 du bon pied avec un voyage réussi à Toronto ce week-end. Samedi, Carleton a battu les Rams de Ryerson (no.4) 78-70 et dimanche, les Ravens ont vaincu les Varsity Blues de l'Université de Toronto 75-63.

Les deux équipes se sont retrouvées à égalité à 20 après le premier quart lors du match de samedi, avec une avance de 35-30 pour Carleton à la demie. Les Rams ont ensuite dominé les Ravens 22-12 au troisième quart pour prendre une avance de 52-47 dans le dernier quart, mais Carleton a dominé dans le dernier droit, inscrivant 31 points contre 18 pour Ryerson. Madison Reid a ouvert la voie aux Ravens avec 20 points (ex aequo avec Jama Bin-Edward des Rams), ajoutant six rebonds, cinq aides et cinq interceptions, tandis que Nicole Gilmore a amassé 19 points, quatre aides et trois rebonds.

Dimanche, Carleton a connu un excellent départ, menant 22-11 après le premier quart. Les Varsity Blues et les Ravens ont chacun marqué 18 points au deuxième quart, mais Carleton a pris une plus grande avance au troisième et menait 61-44 avant le dernier quart. Elles ont ensuite pu défendre cette avance pour une victoire de 12 points. Gilmore a inscrit 21 points, un sommet dans le match pour les Ravens, alors que Reid en a réussi 16 et Alyssa Cerino 14.

Volleyball masculin

les Bobcats (no.2) balaient les Spartans (no.1) à deux reprises  

L’affrontement de volleyball masculin du weekend était assez relevé, avec les Spartans de Trinity Western (no.1 et fiche de 9-1) s’opposant aux Bobcats de Brandon (no.2 et fiche de 10-2) pour deux matchs sur la route. Et les Bobcats ont enregistré des victoires en deux manches lors des deux matchs : 25-20, 27-25, 25-23 et 25-22, 25-18, 25-21.

Brandon a connu un bon départ vendredi soir, enregistrant un pourcentage de .480 (une des raisons de l’impressionnant .435 enregistré pour la soirée) en route vers une victoire facile du premier set. Mais les Spartans ont riposté dans le deuxième set, passant d’un déficit de 17-13 à une égalité à 18, avant de défendre un point de manche pour prendre une avance de 25-24. Cependant, les Bobcats ont gagné les deux points suivants pour remporter le set, puis ils ont remporté le troisième, luttant contre un retour tardif de Trinity Western. Elliott Viles a mené Brandon avec 12 attaques décisives et deux blocs, tandis que Seth Friesen a réussi sept attaques décisives et trois blocs.

L’affrontement de samedi était plutôt défensif, Brandon enregistrant un pourcentage d’attaque de .256 et Trinity Western de seulement .103 (en baisse par rapport au .205 qu’ils ont inscrit vendredi). Les Bobcats étaient sur une lancée de 6-0 au début du premier set, grâce aux trois as de Robin Baghdady, mais les Spartans se sont battus pour égaliser à 18-18. Brandon a cependant continué à dominer à partir de là, et a ensuite enregistré des victoires plus faciles dans les deux derniers sets. Viles a de nouveau enregistré un record d'équipe avec 10 attaques décisives, tandis que Bagdady a inscrit huit attaques décisives, quatre as et deux blocs, et que Friesen a réussi huit attaques décisives, un as et un bloc.

Basketball masculin

les Ravens (no.1) s’imposent devant les Rams (no.2) à la Coupe Wilson, match revanche de la demi-finale nationale  

Les Rams de Ryerson et les Ravens de Carleton se sont affrontés à plusieurs reprises au basketball masculin récemment et Carleton avait battu Ryerson 84-58 lors de la Coupe Wilson (le championnat du SUO) de l’année dernière et Ryerson avait obtenu une victoire de 84-76 en demi-finale nationale (les Rams se sont inclinés devant les Dinos de Calgary Dinos dans le match pour la médaille d’or, tandis que Carleton a battu les Redmen de McGill pour la troisième place). Le match de samedi à Toronto maquait le premier affrontement entre les équipes depuis la victoire des Rams en demi-finale en mars dernier. Les deux équipes s’amenaient avec une fiche parfaite de 10-0. Mais cette fois-ci, ce sont les Ravens qui se sont imposés, remportant une victoire de 76 à 69 sur la route.

Carleton a fait des flammèches dès le départ de ce match, menant 12-0 au début, 24-15 après le premier quart et 44-26 à la demie. Mais Ryerson est revenu en force après la pause, battant les Ravens 22-15 dans le cadre pour n’accuser qu’un retard de 11 points avant le dernier quart. Et les Rams ont réduit cet écart encore plus, notamment avec une série 14-7 qui a porté l'écart à 66-62. Yasiin Joseph a frappé un trois pour augmenter l'avance à sept, et les Ravens se sont accrochés à partir de ce moment.

Eddie Ekiyor a ouvert la voie pour Carleton samedi avec 23 points, sept rebonds et trois blocs, tandis que Joseph a ajouté 20 points et T.J. Lall a réussi 12 points et 10 rebonds. Les Ravens ont vaincu les Varsity Blues de l’Université de Toronto 70-68 dimanche, tandis que les Rams ont battu les Gee-Gees d’Ottawa (no.7) 89-58.

Réseaux sociaux durant la pause:

SPORTS au cours de la pause des fêtes. Les Marauders de McMaster et les Golden Bears de l’Alberta se sont rendus en Californie pour affronter Long Beach State et UC Santa Barbara (classées respectivement aux premier et dixième rangs dans le dernier sondage des entraîneurs de la NCAA) dans le cadre de la compétition de volleyball North America Challenge à Long Beach State. Les équipes de la NCAA se sont imposées, mais les équipes de U SPORTS ont réussi à mettre de la pression à certains moments, alors que les Golden Bears se sont inclinés 25-21, 25-20, 13-15 contre Long Beach State lors du dernier match de trois sets et les Marauders ont remporté les deux premiers sets contre Santa Barbara lors d'un match, avant le retour féroce des Gauchos et ont également poussé Long Beach State vers une victoire laborieuse de 26-24, 20-25, 15-12.

Parmi les autres compétitions de volleyball U SPORTS auxquelles les hommes ont pris part, on peut citer le tournoi international Thompson Rivers WolfPack (TRU, UBC, Calgary et Sungkyunkwan de la Corée du Sud; Calgary a remporté la victoire) et les Huskies de la Saskatchewan qui affrontaient l’équipe japonaise International Budo. Il y a également eu du hockey transfrontalier, avec les équipes masculines des Redmen de McGill, des Lancers de Windsor et des Gryphons de Guelph affrontant respectivement Yale, Bowling Green et Miami (Ohio). Les équipes de U SPORTS n’ont remporté aucune victoire, mais Guelph s’est particulièrement bien battu, maintenant l’impasse 0-0 jusqu’à mi-parcours de la troisième période avant de finalement s’incliner 3-1.

Ailleurs dans le hockey masculin, Kodie Curran, un ancien des Dinos de Calgary, a joué pour le Canada à la Coupe Spengler. Curran a disputé les quatre matchs de l’équipe canadienne qui s’est rendue en finale mais s’est inclinée 2-1 en fusillade face à l’équipe KalPa de la Finlande. Pendant ce temps au Canada, les Golden Bears d’Alberta, champions en titre de U SPORTS, ont affronté les Ooks de NAIT pour la deuxième saison de suite dans le cadre de la rivalité ravivée. L'Alberta l'a emporté 3-2 en prolongation grâce à un but en avantage numérique de Graeme Craig.

En parlant des Golden Bears, leur équipe féminine de volleyball a organisé une classique du Nouvel An avec les Dinos de Calgary, les Cougars de Regina, les Griffins de MacEwan et les Cougars de Mount Royal, ainsi que l’équipe japonaise NIFS Kanoya. Les Cougars ont eu un très bon tournoi, remportant leurs trois matchs.

Au hockey féminin, les Stingers de Concordia organisaient le tournoi Teresa Humes, qui comprenait les X-Women de StFX, les Lakers de Nipissing et le Syracuse Orange de la NCAA. Ailleurs, plusieurs anciennes de U SPORTS font partie de l'équipe nationale canadienne de hockey sur gazon, qui a terminé 2018 avec une série de quatre matchs contre l'Espagne, inscrivant deux victoires et deux match nuls.

Et Basketball Canada a choisi les entraîneurs de U SPORTS pour diriger les équipes U19 et U16 pour la Coupe du monde de basketball féminin U19 FIBA 2019 (en Thaïlande en juillet) et le Championnat féminin des Amériques U16 FIBA 2019 (date et lieu pas encore définis).  L’entraîneure adjointe des Huskies de la Saskatchewan (et ancienne entraîneur-chef du Heat de UBC Okanagan), Claire Meadows, dirigera l’équipe des moins de 19 ans, assistée de l’entraîneur-chef des Martlets de McGill, Ryan Thorne, et de l’entraîneure-chef des Lions de York, Erin McAleenan. Tous trois ont aidé le Canada à remporter la médaille d’argent lors du Championnat féminin des Amériques U18 FIBA, l’été dernier, au Mexique.

L’équipe des moins de 16 ans sera entraînée par l’entraîneure-chef de Trinity Western Spartans, Cheryl Jean-Paul, assistée par l’entraîneur-chef des Cougars de Mount Royal, Nate McKibbon, et par l’entraîneure adjointe des Varsity Blues de l’Université de Toronto Tamara Tatham (olympienne à deux reprises). Et tous les entraîneurs des équipes U19 et U16, ainsi que plusieurs autres ayant des liens avec U SPORTS, étaient également à l’évaluation par groupe d’âge organisée par Basketball Canada regroupant 57 des meilleurs espoirs de Toronto pendant la pause:

Certains nageurs de U SPORTS ont également remporté des honneurs pendant la pause. Kylie Masse, de l’Université de Toronto, a remporté son deuxième titre consécutif de nageuse de l'année (programme olympique) de Natation Canada. Markus Thormeyer, de UBC, a remporté le prix équivalent chez les hommes et a également été nommé athlète masculin de l’année aux prix décernés par Canada Aquatiques (Canada Aquatiques supervise la natation, le plongeon, le waterpolo et la natation artistique). Les deux nageurs seront à surveiller lors des championnats canadiens U SPORTS en février à UBC.