U SPORTS Nouvelles

Corporatif

Gérant d’estrade:l’équipe masculine des Ravens et l’équipe féminine des Gee-Gees remportent la Classique de la capitale devant une foule de 9004 partisans

L’équipe U SPORTS

Basketball masculin et féminin

Les hommes des Ravens se ressaisissent avec une victoire à la Classique de la capitale, alors que les femmes des Gee-Gees remportent leur première victoire à a Classique depuis 2015  

L’un des événements de basketball U SPORTS les plus importants chaque année est la Classique de la capitale, l’affrontement annuel des équipes masculine et féminine des Ravens de Carleton et des Gee Gee’s d’Ottawa au Centre Canadian Tire (domicile des Sénateurs d’Ottawa). L’édition de cette année de la Classique de la capitale a eu lieu vendredi devant une foule de 9004 personnes. L’équipe féminine d’Ottawa, qui occupe le 3e rang, a battu Carleton, équipe du 6e rang, 61-52, tandis que l’équipe masculine des Ravens, deuxième au classement, a vaincu les Gee-Gees, sixièmes au classement, 82-64.

Du côté des femmes, Ottawa remporte le trophée pour la première fois depuis 2015, mais ce n’a pas été une victoire facile pour elles. Les Gee-Gees menaient 13-6 après le premier quart et 29-18 à la demie, mais les Ravens ont dominé leurs adversaires 19-10 au troisième quart pour réduire le déficit à 39-37. Le quatrième quart a ensuite été marqué par six changements d’équipe meneuse différente avant que les Gee-Gees ne prennent définitivement le dessus, à moins de quatre minutes de la fin.

La capitaine Sarah Besselink a mené Ottawa avec 15 points (dont neuf au quatrième quart) et huit rebonds, tandis que Brooklynn McAlear-Fanus a ajouté 12 points et six rebonds. Angela Ribarich a amassé 11 points et 11 rebonds, tandis que Jennifer Crowe a ajouté huit points, trois rebonds et des arrêts défensifs clés. Après le match, l’entraîneur-chef des Gee-Gees, Andy Sparks, a déclaré que le leadership des joueuses de cinquième année, comme Besselink et Crowe, était essentiel pour aider son équipe à triompher.

«Jennifer Crowe a été très forte en défensive pour nous et elle a aussi réussi quelques bons tirs en première mi-temps. En fin de parcours, Sarah a réalisé quelques gros lancers dont nous avions besoin de la part d’une cinquième année. C’est ce que signifie le leadership des vétérantes, elles ont vraiment fin la différence en fin de match. »

Du côté des hommes, Carleton a commencé en force avec une séquence de 7-0 et a décollé à partir de ce moment, menant 25-7 après le premier quart et ne regardant jamais en arrière. C'était une belle victoire pour les Ravens, qui ont subi leur première défaite en saison régulière en trois ans contre les Rams de Ryerson le week-end dernier, ce qui leur a causé de perdre la tête du classement aux mains de Ryerson. Mais Carleton avait retrouvé la voie vendredi, dominant le match contre Ottawa, une autre équipe du top 10. Ce résultat signifie que Carleton remporte le trophée de la Classique de la capitale pour la troisième année consécutive, ce qui a plu à de nombreux spectateurs présents.

Eddie Ekiyor a mené les Ravens vendredi avec 25 points et 12 rebonds (cinq sur le panneau offensif), tandis que Marcus Anderson a ajouté 14 points, sept rebonds, six passes décisives et cinq reprises. Munis Tutu a aussi marqué 14 points et six rebonds. Guillaume Pépin a inscrit 17 points et huit rebonds pour les Gee-Gees. Le prochain match de Carleton sera un affrontement contre les Lions de York à Toronto vendredi, alors qu'Ottawa se rendra à Kingston pour affronter les Gaels de Queen's le même jour.

Hockey Masculin

Les Ravens l’emportent sur les Patriotes à leur match en plein air, alors que les Stingers vainquent les Redmen (no.8) à la Coupe Corey

Parlant des Ravens et d’événements exceptionnels, l’équipe de hockey masculin de Carleton a participé à un match samedi, face aux Patriotes de l’UQTR à Sainte-Tite, au Québec, aux Grandes Estrades du Festival de Sainte-Tite dans le cadre de la Classique hivernale de la LHJMQ. Les conditions de glace n’étaient pas parfaites, mais les Ravens ont fini par l'emporter 3-1 grâce aux buts de Cody Caron, Brent Gustavson et Alex Boivin et à 22 arrêts de François Brassard. Olivier Caouette a inscrit le seul but des Patriotes.

Le défenseur des Ravens, Evan de Hann, a ensuite déclaré que jouer à l’extérieur était une expérience formidable.

«C’était probablement l’un de mes deux meilleurs, sinon mon meilleur moment de hockey. Jouer à l'extérieur me rappelle les souvenirs de jouer sur des patinoires extérieures en grandissant et c’était agréable d’avoir cette intensité dans le match d'aujourd'hui. »

Un autre match de hockey à souligner du week-end a eu lieu entre les Redmen de McGill, huitièmes au classement, et les Stingers de Concordia, lors de la 32e édition de la Coupe Ronald Corey, remporté 4 à 3 par Concordia. Charles-Eric Légaré a inscrit deux des buts des Stingers, tandis que Philippe Sanche en a ajouté un autre et que Hugo Roy a réussi le but gagnant. Le défenseur de McGill, Maximilian Daigle, a riposté avec deux buts et ajouté une aide au but de Samuel Tremblay, mais ça n’a pas suffi pour les Redmen. Anthony Dumont-Bouchard a effectué 25 arrêts pour Concordia, tandis que Louis-Philip Guindon en a réussi 35 pour McGill.

Natation

Les équipes masculine et féminine des Carabins remportent les titres du RSEQ, Laperle établit un record du RSEQ

Les Carabins de Montréal accueillaient les championnats de natation du RSEQ ce week-end et ont remporté les titres masculin et féminin. Les nageurs des Carabins ont décroché sept médailles lors de la première journée de compétition, puis 25 autres la deuxième journée, avec un total de 58.

Chez les femmes, les Carabins ont terminé avec 933,5 points, soit 60 pourcent de leur score du championnat RSEQ, combiné à leur performance aux quatre précédentes coupes universitaires du RSEQ (199,8 points après avoir multiplié ces points par 0,40), pour leur donner 759,9 points au total. Les Gee-Gees d’Ottawa occupaient le troisième rang avant le championnat du RSEQ avec 82,0 points, derrière les 98,2 points de McGill, mais ont récolté 488 points lors de cette rencontre contre les 417 des Martlets pour les battre pour la deuxième place (374,8 points contre 348,4 points au final).

Du côté des hommes, Montréal a mené avec 145,1 points et a récolté 691 points dans cette compétition, leur donnant un score final de 559,7. McGill était deuxième avec 127,6 points, et les Redmen ont conservé cette place après avoir obtenu 677,5 points dans cette compétition. Les Rouge et Or de Laval occupait le quatrième rang avant cette compétition avec 95,1 points (derrière les 95,6 points d’Ottawa), mais ont devancé les Gee-Gees 591,0 à 496,5 pour terminer troisième (449,7 points contre 393,5).

Parmi les performances remarquables des Carabins, notons celles de Vincent Laperle (vainqueur du 100 m dos, établissant un record du RSEQ avec un temps de 53,44s (0,12 seconde plus rapide que l’ancienne marque) et deuxième au 200 m nage libre), ainsi qu’Ariane Mainville (qui a remporté le 50m libre féminin et le 100m dos et faisait partie de l’équipe qui a remporté le relais 4X100m libre) et Katerine Savard (qui a remporté le 200m libre féminin, s’est classée deuxième au 200m papillon et a également participé à ce relais 4X100m libre). Les nageurs masculins de l’Université McGill, Clement Secchi et Samuel Wang, ont également obtenu trois médailles d’or chacun, avec un total respectif de six et quatre médailles.

Lutte

Les Badgers remportent le titre féminin de SUO pour la cinquième année consécutive et le titre masculin pour la quatrième année consécutive

Les Gryphons de Guelph accueillaient les championnats de lutte de SUO ce week-end pour la première fois depuis 2005, mais ce sont les Badgers de Brock (classés au premier rang national chez les hommes et chez les femmes) qui ont encore dominé. Brock a décroché son cinquième titre consécutif chez les femmes et son quatrième titre consécutif chez les hommes. Et l’entraîneur-chef Marty Calder (qui a été nommé entraîneur de l’année de SUA chez les hommes et chez les femmes) a déclaré que c’était grâce aux nouvelles recrues qui ont élevé leur niveau pour son équipe:

« Il y a de bons concurrents dans ce groupe et les jeunes se sont bien battus aujourd'hui. Nous avons perdu sept partants il y a un an entre nos équipes masculine et féminine, donc c'était génial de voir certaines des recrues progresser et bien performer. Garette (Saunders), Roch (Provost) et Calvin (Daum) sont trois nouveaux visages chez les hommes et ont tous remporté un franc succès. Chris McIsaac est un ancien champion national, mais s'est blessé l'année dernière et c’était génial de le revoir revenir. Ces gars nous ont vraiment aidés à faire la différence. Chez les femmes, nous avons fait des changements entre les catégorie de poids et d'autres personnes qui n'étaient pas dans leur division habituelle, mais c’est l’équipe qui a fait un bel effort. »

 

Les Badgers ont également profité de la performance de la lutteuse de troisième année Hannah Taylor, qui a battu Julie Steffler (Université Western) dans une finale serrée dans la catégorie des 59 kg, et a également remporté un titre de SUO pour la troisième saison consécutive. Taylor a été nommé lutteuse par excellence de l’événement du côté féminin. Chez les hommes, cette récompense est allée à Ameen Aghamirian des Marauders de McMaster, qui a remporté la division des 120 kg en finale serrée contre Brayden Ambo de Western.

Au total des équipes, Brock a terminé premier du côté des hommes avec 102 points, tandis que McMaster a terminé deuxième avec 73 et les Thunderwolves de Lakehead ont pris le troisième rang avec 61 points. Du côté féminin, les Badgers ont accumulé 71 points, tandis que les Gryphons ont pris le deuxième rang avec 46 points et les Thunderwolves étaient troisièmes avec 42.

Curling

Les Golden Bears et les Pandas remportent les championnats de conférence Canada-Ouest récemment relancés

De nombreuses écoles de Canada-Ouest participent au curling universitaire depuis quelque temps, mais avant cette année, la dernière fois que le curling avait été un sport officiel de Canada-Ouest était en 1983-1984 pour les femmes et en 1980-1981 pour les hommes. Ce qui veut dire que les écoles de Canada-Ouest qui désiraient participer aux championnats canadiens U SPORTS (depuis 2007-2008, organisés conjointement avec Curling Canada) devaient se qualifier dans le cadre des Championnats universitaires canadiens de l'Ouest, organisés par Curling Canada. Le curling a été ajouté aux sports de conférence cette année, ce qui a amené l’Université de l’Alberta à organiser les premiers Championnats de curling Canada-Ouest en près de quatre décennies ce week-end. Les hôtes des Golden Bears et des Pandas ont dominé, remportant les titres masculin et féminin.

Du côté masculin, l’équipe composée du capitaine Karsten Sturmay, troisième Chris Kennedy, deuxième Glenn Venance et premier Caleb Boorse, s’est assurée le titre du championnat à la deuxième journée du tournoi, battant les Cougars de Regina et les Pronghorns de Lethbridge pour afficher un score de 3-0 (Lethbridge a finalement terminé deuxième). Sturmay a expliqué que jouer au club d’attache des Golden Bears (le Saville Community Sports Center) a été une expérience unique et a déclaré : «C’est très cool de disputer des matchs compétitifs dans notre club, car ça n’arrive pas souvent. De nombreux amis et membres de notre famille sont venus nous voir et je suis ravi de pouvoir remporter le titre de la conférence devant eux. »

Du côté féminin, l’équipe composée de la capitaine Selena Sturmay (sœur de Karsten), troisième, Abby Marks, deuxième Kate Goodhelpsen et première Paige Papley, a également été dominante, battant les Cougars de Regina 9-4 au sixième bout pour conserver le titre avec une fiche de 4-0. Regina a pris le deuxième rang.

Les deux meilleures équipes masculines et féminines représenteront Canada-Ouest aux Championnats canadiens de curling universitaire U SPORTS / Curling Canada, qui auront lieu du 15 au 19 mars à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Mais il y a d'autres événements à venir pour les joueurs de curling de l'Alberta. Comme mentionné dans notre précédente édition de Gérant d’estrade, l’équipe féminine des Pandas a remporté le titre canadien junior féminin la semaine dernière et représentera le Canada aux Championnats du monde de curling junior à Liverpool, en Nouvelle-Écosse, du 16 au 23 février. Les deux Sturmays feront également partie des équipes canadiennes à l’Universiade d’hiver à Krasnoïarsk, en Russie, du 2 au 12 mars, et Papley sera une remplaçante pour cette équipe féminine. Il y a donc beaucoup de compétitions de curling de haut niveau à venir pour ces étudiants-athlètes de l'Alberta.

Réseaux sociaux:

Parlant de cette Universiade d’hiver, une autre étudiante-athlète ayant des liens avec l’équipe de curling des Pandas a été choisie comme porte-drapeau du Canada cette semaine. Il s’agit de Danielle Schmiemann, une ancienne de l’Université de l’Alberta, qui a remporté le titre de curling U SPORTS chez les Pandas l’année dernière et qui a également mené une équipe canadienne à la médaille d’or à la dernière Universiade, au Kazakhstan, en 2017.

D’autres nouvelles de compétitions internationales à noter sont les sept Canadiens qui sont montés sur le podium de la rencontre Dave Schultz Memorial International au Centre d'entraînement olympique de Colorado Springs la semaine dernière. Parmi celles-ci figuraient Jessica MacDonald (médaille d’or, catégorie des 50 kg féminin), Jessica Brouillette (médaille d’or, catégorie des 62 kg féminin) et Olivia Di Bacco (médaille d’or, catégorie des 68 kg féminin). Par la suite, Di Bacco faisait partie des nombreux fans qui ont encouragé l’équipe de Brock lorsqu’ils ont remporté leurs titres de SUO:

Toujours sur le thème de la compétition internationale, l’ancienne joueuse de volleyball féminin de York, Brandee Wilkerson, est maintenant une vedette du volleyball de plage. Elle a remporté six médailles sur la tournée mondiale de la FIVB en 2018 aux côtés de sa partenaire Heather Bansley et est actuellement au premier rang mondial. Volleyball Canada a récemment annoncé que Wilkerson était la récipiendaire du prix d'excellence Tom Ng, une dotation de la Fondation olympique canadienne remise chaque année à l'un des meilleurs joueurs de volleyball de plage. Wilkerson a publié un message sur Instagram à propos de cette récompense:

View this post on Instagram

Today I was presented with the Tom Ng Strive For Excellence Award by yours truly Volleyball Canada Beach 🇨🇦 and Tom Ng himself 😎 Not only was I honoured to be regarded as one of excellence and inspiration but I am deeply grateful for the moment of pause it presented. It’s so easy to get caught up in demanding more of yourself. When goals once set don’t seem large enough. To then keep striving to move further, even faster. To continuously set the bar higher. Yet at the same time I’ve always known the importance of appreciating where you started and the steps made no matter how small but I never accepted it as a priority - which is to be truly proud of my journey. While so much of me still aches to say it’s only the beginning 💪🏽 I’m also so excited to take a moment today and smile at the life I live and the people that fulfill my soul. So if you’re still reading this far - to all of those that have encouraged my growth through the ugly times to the gold medals THANK YOU with all the love and light in my heart 🙏🏽💕 • • Special shout-outs to my day 1 girls, my man, and @heatherbansley I honestly could not be here without you ❤️ #bansleybrandie #thatsupportsystemtho

A post shared by Brandie Wilkerson (@bvuilleumier) on

Parlant de récompenses, les 8 étoiles académiques universitaires canadiennes U SPORTS pour 2018-2019 ont été honorées cette semaine à Rideau Hall, et voici une vidéo intéressante à ce sujet:

Pour rester sur le thème des récompenses, Hockey Canada a choisi Jayna Hefford, Ken Hitchcock et George Kingston en tant que membres honorés de l’Ordre du hockey au Canada pour 2019. Tous sont connus pour leur travail avec Équipe Canada et ailleurs, mais Hefford et Kingston ont également des liens avec U SPORTS, alors que Hefford a joué pour les Varsity Blues de l’Université de Toronto et Kingston pour les Dinos de Calgary.

En ce qui concerne les Dinos, leur équipe masculine de basketball (troisième au classement national) a marqué l’histoire cette semaine, clôturant la cinquième saison régulière invaincue seulement de l’histoire de Canada-Ouest (et la première de l’histoire du programme) avec une victoire de 91 à 59 sur le WolfPack de Thompson Rivers samedi.

Plus sérieusement, la Journée Bell Cause pour la cause a permis de recueillir plus de 7 millions de dollars pour des initiatives de santé mentale. Les administrateurs, les entraîneurs et les athlètes de U SPORTS ont également participé à la collecte de fonds et au débat sur leurs expériences personnelles en matière de santé mentale. L'ancien directeur des sports de McMaster, Glen Grunwald (maintenant membre de Basketball Canada), a parlé franchement à Michael Grange de Sportsnet de la lutte de son frère Gary (décédé en septembre) contre la schizophrénie, et de nombreux athlètes actuels de U SPORTS, tels que la joueuse de soccer Lauren Kelly de l'UNB et le nageur Harrison Potvin de Guelph, ont raconté leurs propres histoires de problèmes de santé mentale.

Vous trouverez de nombreuses autres histoires d’athlètes dans les publications du 30 janvier du compte Twitter de U SPORTS, en plus de conseils en matière de santé mentale et les activités des écoles dans le cadre de la Journée Bell Cause pour la cause. Krista Van Slingerland, une ancienne joueuse de basketball des Ravens de Carleton et des Gee-Gees d’Ottawa, candidate au doctorat à l’Université d’Ottawa et cofondatrice du Centre canadien de la santé mentale et du sport, a fait part de son discours de la finale 2016 du 8 Ultime sur ses combats contre la dépression et du soutien qu'elle a ensuite reçu de ses coéquipières et de ses adversaires:

C’est génial de voir comment Van Slingerland utilise sa propre expérience en matière de santé mentale pour aider les autres, à la fois avec son travail avec le CCSM et en partageant des messages importants comme celui-ci.