Prix Athlètes du mois

Janvier 2017 — Katie Polischuk

Polischuk, la reine des trois points pour les Cougars de Régina

Par Casey Dulson, correspondant de basketball féminin U SPORTS

Katie Polischuk a inlassablement pratiqué son tir.

« Pour autant que je me souvienne, mes étés ont été passés à faire des tirs dans l’entrée, et quand je venais (à Regina), dès que j’en avais la chance, j’étais dans le gymnase à tirer des ballons,» a dit l’arrière de cinquième année des Cougars de Régina.  « D’avoir confiance en mes tirs a également aidé. »

Cette confiance a mené la vétérante de Régina vers des sommets qu’elle n’aurait pas imaginés cette saison, sa dernière campagne U SPORTS.

Le basketball est de famille, il était donc logique pour ma sœur et moi de nous impliquer dès que possible.

Katie Polischuk - Athlète féminine du mois U SPORTS, Jan. 2017

Premiers débuts et lien entre sœurs

Polischuk a commencé à jouer au basketball à l'âge de cinq ans avec sa sœur aînée, Andrea.

« Le basketball est de famille, il était donc logique pour ma sœur et moi de nous impliquer dès que possible, » a dit Katie, qui a suivi les pas de sa sœur après que l’aînée Polischuk ait joué cinq saisons de basketball féminin U SPORTS avec les Badgers de Brock et les Marauders de McMaster de 2010 à 2015.

« Elle était une joueuse différente de moi. Cela dit, il y a certains aspects de son jeu que j’admirais et j’observais ces aspects et j’apprenais de ce qu’elle faisait. »

La dernière saison

Aujourd'hui, Polischuk ne dispose que de quelques semaines à jouer avec les Cougars de Régina et sa dernière saison a été parsemée de hauts et de bas.

À la mi-novembre, l'attaquante de cinquième année et étoile canadienne Charlotte Kot a subi une blessure au genou droit. On a jugé que Kot serait écartée du jeu pour le reste de la saison.

« J'ai parlé à Katie et lui ai dit qu’en raison du retrait de Charlotte, elle avait besoin de prendre une plus grande charge offensive, »  a dit l'entraîneur en chef de Cougars Dave Taylor.

Polischuck mène l’offensive depuis.  Son impact a été ressenti au mois de janvier, lorsque la native de Brantford en Ontario a conservé une moyenne de 18,4 points par match en huit parties et a enregistré le meilleur pointage du match à six reprises sur un pourcentage de tir de 44 pour cent.  Elle a également enregistré une moyenne de 4,5 rebonds par rencontre.

« C’est une dernière saison plutôt folle, parce que nous avons dû faire face à de l’adversité en tant qu’équipe, ce qui nous a amené à changer la façon dont nous faisons certaines choses sur le court,» a affirmé l’arrière des Cougars, qui a été nommée athlète féminine U SPORTS du mois de janvier.

Pour Polischuk, le changement dans son jeu avait à voir avec sa sélection de tir.

« Au cours des dernières saisons, si mon tir de trois points n’entrait pas, je me fâchais contre moi-même et je continuais à tirer jusqu'à ce qu'il entre,» dit-elle.  « Dernièrement, si mes trois points n’entrent pas, j’ai trouvé d'autres façons de marquer et d'être efficace. »

Le point culminant du mois est venu le 14 janvier, quand Polischuk est devenue la 11e joueuse de l'histoire de l'école à enregistrer 1000 points, survenu lors d’une victoire 92-59 contre les Bisons du Manitoba. Ce soir-là, Polischuk a enregistré un « double-double », marquant le meilleur pointage du match avec 26 points tout en établissant un record personnel en carrière avec 12 rebonds.  

« C’est un groupe élite, surtout si on regarde les noms des dix autres qu’ils l’ont également réalisé, » a dit Taylor.

« C'était un honneur énorme parce que je me rappelle avoir vu Lindsay Ledingham (une ancienne star des Cougars) le réaliser lors de ma première année et je me souviens avoir pensé que j'aimerais me retrouver dans la même situation qu'elle, » a dit Polischuk de son ex-coéquipière qui a joué pour Régina de 2008 à 2013.

Polischuk a marqué son 1000e point de son endroit préféré - d'au-delà de l'arc des trois points, puisqu’elle est considérée comme l'une des meilleures tireuses de trois points de la conférence. Ses 259 triplés sont un record scolaire et elle occupe la deuxième place dans l'histoire de la conférence Canada-Ouest, derrière Ashley Hill, de Calgary, qui a joué pour les Dinos de 2006 à 2011.

« Elle facilite la vie de ses coéquipières quand elle tire des trois points, » dit Taylor.  « Les équipes adverses tentent toujours de créer un plan de match pour l'arrêter en défensive, ce qui permet aux autres de marquer. »

Dans sa dernière saison avec Régina, Polischuk a une moyenne de 15,9 points et 4,2 rebonds par match, tandis que son pourcentage de tir est de 38,4 pour cent de la ligne de trois points, ce qui lui vaut la deuxième place dans la conférence et la 11e place au pays. L’efficacité de Polischuk aux tirs de trois points lui a valu le surnom de KP3.

Dès le premier jour, elle a eu un impact sur notre offensive grâce à son ardeur et son excellente éthique de travail de toujours se retrouver dans le gym.

Dave Taylor - Entraîneur en chef des Cougars

Renommée internationale

En octobre dernier, l’étudiante en kinésiologie et en sciences de la santé a ajouté une certaine expérience internationale à son curriculum vitae, en participant à la deuxième édition annuelle de la Ligue Universitaire mondiale de basketball 3 contre 3 FISU à Xiamen en Chine, avec trois de ses coéquipières des Cougars.  L'équipe a remporté une médaille d'argent, s’inclinant 21-14 devant l’équipe de la Lithuanian Sports University en finale.

« C'était l’expérience de toute une vie que de voir un autre côté du monde et d’observer différents joueurs du monde entier sur la façon dont ils jouent le jeu et, dans certains cas, c'était différent de la façon dont nous jouons le nôtre. »

Héritage

Taylor explique que Polischuk laisse un héritage important à Régina.

« Dès le premier jour, elle a eu un impact sur notre offensive grâce à son ardeur et son excellente éthique de travail de toujours se retrouver dans le gym,» dit-il, soulignant que Polischk a également été impliquée dans la communauté, entraînant des équipes d’écoles secondaires.

Avec une semaine à faire en saison régulière de Canada-Ouest, les Cougars occupent le deuxième rang du classement avec une fiche de 13-5 et sont classées quatrièmes au pays.  Visant les séries éliminatoires de la conférence et le prochain Championnat du 8 ultime de basketball féminin U SPORTS ArcelorMittal Dofasco, Polischuk espère mener les Cougars à leur troisième titre de conférence Canada-Ouest et à leur première participation nationale depuis sa campagne recrue en 2012-2013.

« C'est fou de penser qu'il y a cinq ans, j'étais une recrue,» a dit la menace de trois points, en réfléchissant sur son expérience U SPORTS, elle qui a la chance de boucler la boucle de sa carrière. « Quand je regarde en arrière, je suis heureuse d’avoir choisi Régina comme ma nouvelle demeure. »