Basketball Féminin

Prix Nouvelles

Corporatif

Carter et Ilnicki, sélectionnés dans le Top 8 Académique, brillent en dehors des terrains après leurs nominations aux prix BLG

Matthew Coyte

 

Chaque année, des centaines d’étudiants-athlètes U SPORTS jonglent entre les études et le sport, étant constamment à la recherche d’un moyen d’exceller dans les deux.

Pour Francis Carter, le lutteur de Concordia, tout comme pour Ed Ilnicki, l’ancien porteur de ballon de football de l’Alberta, le verbe exceller n’est qu’un début lorsqu’il s’agit de décrire les réalisations de ces deux athlètes dans leurs sports respectifs tout comme dans les salles de classe.

Carter et Ilnicki ont tous les deux été nominés au prix BLG 2018 décerné à l'athlète masculin de l'année U SPORTS, tous sports confondus, au mois de juin dernier. À présent, en raison du succès qu’ils rencontrent dans leurs études, Carter et Ilnicki sont tous les deux nommés dans le Top 8 Académique de U SPORTS, et ils seront honorés par Son Excellence la très honorable Julie Payette lors de la Mention élogieuse d’étoile académique canadienne de la gouverneure générale qui sera remise le 29 janvier à Rideau Hall à Ottawa. Ensemble, ces deux prix représentent les plus hautes distinctions décernées aux étudiants athlètes de U SPORTS.

Ilnicki-Original-4.jpg (10.03 MB)

Carter a été nommé lutteur masculin par excellence à l’échelle du pays après avoir remporté l’or dans la catégorie des 68 kg, et après avoir aidé les Stingers à remporter la médaille d’argent par équipe aux championnats de lutte U SPORTS 2018 au mois de février dernier. Parallèlement, Ilnicki a remporté le trophée Hec Crighton du meilleur joueur de football du pays en 2017, après avoir établi un record de verges par la course à Canada West, devenant le détenteur du meilleur record de tous les temps de l'Alberta en termes de verges par la course, et se plaçant en tête du classement U SPORTS en ce qui concerne les touchés et les verges portées alors que l’on se dirige vers la première apparition des Golden Bears en séries éliminatoires depuis 2010. Ilnicki a également été étoile académique canadienne par quatre fois ; jongler entre les salles de classe et les terrains de sport a donc toujours fait partie de sa routine.

Malgré les nombreuses médailles et trophées remportés sur le terrain et sur le tapis, c'est dans les salles de classe que Carter et Ilnicki ressentent tous deux la plus grande fierté. Pour Carter, qui étudie les neurosciences comportementales, le travail qu’il injecte dans ses études est directement lié à l’attitude qu’il adopte dans sa pratique du sport. "Chaque fois que je mets les pieds sur un tapis de lutte avant un match, je veux vraiment me sentir en confiance; donc j’ai besoin de savoir que je me suis suffisamment entraîné pour pouvoir jouir de cette confiance en moi", explique Carter, qui a affiché une moyenne parfaite de 4,3 l'année dernière. 

 

“C'est la même chose lorsque je dois passer des examens. Je veux être sûr d’avoir suffisamment étudié. Et pas seulement cela, je veux aussi être sûr que j’ai consacré du temps à mes études en étant parfaitement concentré. Oui, bien sûr, c’est difficile de trouver le temps, mais lorsqu’on s’engage à le faire, cela rend ce temps encore plus précieux.”

Francis Carter


IJdNtZYG.jpg (370 KB)

Ilnicki a depuis obtenu son diplôme en finance de l'Université de l'Alberta, après une saison passée en tant que joueur par excellence. Après avoir été repêché en LCF par les REDBLACKS d'Ottawa et avoir essayé de jouer avec eux l'été dernier, il a décidé de faire une pause dans le football pour se concentrer sur sa carrière - il travaille pour Brightside chez ATB Financial, une banque en ligne qu’il a rejointe en septembre 2018. Ilnicki a découvert son intérêt pour la finance pour la première fois lors d’une classe d’introduction à la finance au cours de sa deuxième année.

“La classe d’introduction à la finance à l’Université de l’Alberta est une classe si énorme ; elle compte près de 500 personnes", a déclaré Ilnicki. “Nous étions en train de parcourir le matériel de cette classe et je l’ai juste trouvé très intéressant; en plus il était applicable à tout le monde. J'ai immédiatement voulu en savoir plus sur le sujet et mieux le comprendre."

Carter et Ilnicki ont en commun le fait que leur intérêt et leur concentration dans les salles de classes ne se sont pas fait immédiatement sentir.

“Quand j’ai commencé l'université, tout ce qui m'intéressait c’était le sport, puis, au fur et à mesure, j'ai commencé à me rendre compte que j'étais également passionné par mes études", a déclaré Carter. “Et je réalise que je n’ai pas peur de m'asseoir et de vraiment mettre du coeur à l’ouvrage, que ce soit à l'entraînement ou aux études. Il faut vraiment y mettre tout son coeur, on doit s’y engager tout entier.”

Pour Ilnicki, il a fallu environ un an pour déterminer quel système fonctionnait le mieux pour lui.

VYB0l7Ca.jpg (473 KB)

 

“Ma première année, il y a eu beaucoup de “waouh” avant que je trouve une façon de m’organiser et que je m’y habitue”, a expliqué Ilnicki.

Ed Ilnicki

“Le plus difficile est de planifier sa semaine et de réserver du temps pour tout ce que vous avez à faire. Il y a toutes ces choses dont il faut tenir compte et cela réduit vraiment la quantité de temps libre qu’il vous reste. La première fois que je l'ai fait, j'ai constaté que je n'avais réellement que des courtes plages horaires de disponibles pour étudier ou travailler. Cela m’a fait réaliser que je devais mieux étudier. C'est juste cette petite pression supplémentaire qui peut donner du mal à beaucoup d'étudiants-athlètes, mais, et c’est mon expérience, beaucoup d’entre eux s'en tirent bien car ils comprennent à quel point leur temps est précieux."

Les compétences que Carter et Ilnicki mettent en avant dans leurs sports sont les mêmes que celles qui les aident en classe, et, le fait d’avoir pu utiliser ce même état d'esprit en classe et sur les terrains est en grande partie responsable de leur succès. Tous deux s'empressent également de mentionner leurs entraîneurs respectifs pour expliquer ce succès, et de les remercier pour leur avoir apporté le soutien dont ils avaient besoin. Pour Carter, ce sont Victor et David Zilberman, entraîneurs de lutte à Concordia, qui lui ont appris à prêter le même genre d’attention à tous les aspects de sa vie.

                          kUy-nVqk.jpg (394 KB)

“Ils s'intéressent tous les deux énormément à l'aspect mental du jeu et considèrent cet aspect mental comme faisant non seulement partie de la lutte, mais aussi de la vie”, a déclaré Carter, qui a également reçu une bourse de 2 250 $ de la Fondation Molson à titre de meilleur athlète universitaire masculin du Québec.

"Si vous savez conserver cet aspect mental dans tous les domaines de la vie, tout pourra aller très bien."

Francis Carter

Ilnicki remercie Chris Morris, l’entraîneur-chef de football des Golden Bears, pour lui avoir apporté le soutien et la fexibilité nécessaires pour pouvoir se concentrer en classe tout en suivant un programme d’entraînement éprouvant. Maintenant qu'Ilicki a terminé ses études, le fait d’être nommé parmi le Top 8 Académique de U SPORTS lui a donné l'opportunité de pouvoir se pencher rétrospectivement sur sa carrière au sein de U SPORTS.

 Ilnicki-Original-11.jpg (6.49 MB)

“C’est une bonne chose, au moment où je quitte l’équipe de football des Golden Bears et où je quitte l’Université de l’Alberta, que je puisse encore avoir l’opportunité de les représenter et d’être un ambassadeur pour le programme», a déclaré Ilnicki. “Le département des sports travaille tellement fort pour que les athlètes puissent réussir dans tous les domaines. Je sais à quel point mes entraîneurs ont travaillé dur pour que je réussisse, pas seulement sur les terrains ou dans les salles de classe, mais bien au-delà. Il me serait réellement impossible de recevoir toute cette reconnaissance sans leur dur labeur."


Matthew_Coyte2.png (343 KB)

Matthew est un étudiant en troisième année de journalisme à l'Université Concordia à Montréal. Il est le coordinateur des médias sociaux pour The Concordian, le journal du campus, et ses articles ont été publiés dans des publications comme le Globe and Mail, Avenue Magazine et WestJet Magazine. C'est la seconde année de Matthew en tant que correspondant de U SPORTS.

Articles: