Basketball Masculin

Prix Nouvelles

Prix

Anderson d’Acadia fait les manchettes à titre de récipiendaire d’un prix majeur au basketball féminin U SPORTS

L’équipe U SPORTS

L’arrière d’Acadia, Paloma Anderson, s’est vu décerner le prix Nan Copp comme joueuse de basketball de l’année U SPORTS mercredi soir, alors que les récipiendaires des prix majeurs nationaux étaient honorées au gala des étoiles canadiennes.

L’arrière Carolina Gonçalves de Regina a remporté le trophée Kathy Shields à titre de recrue de l’année, alors que l’ailier de l’UIPÉ, Kiera Rigby, s’est vu remettre le trophée Sylvia Sweeney, un prix de service communautaire décerné à une étudiante-athlète pour sa contribution exceptionnelle sur et à l’extérieur du terrain. L’ailier de Carleton, Elizabeth LeBlanc, est la joueuse défensive de l’année alors que le prix Peter Ennis pour l’entraîneur de l’année a été décerné à son entraîneur, Taffe Charles. Finalement, Lena Wenke, un ailier de Winnipeg, est la lauréate du prix Tracy MacLeod pour son courage face à l’adversité.

PRIX NAN COPP (Joueuse de l’année) : Paloma Anderson, Acadia

paloma-anderson-head.png (53 KB)

Paloma Anderson, une arrière de 5 pi. 1 po. des Axewomen d’Acadia, classées au troisième rang U SPORTS, est la joueuse la plus utile du basketball féminin U SPORTS.

Une étudiante en quatrième année de sociologie, qui en est à sa cinquième année d’admissibilité pour Acadia, Anderson a conservé une moyenne de 18,9 points et 6,8 rebonds par match pour les Axewomen, en tête du classement, cette saison.   

Qui plus est, elle occupe le premier rang en mentions d’aide au pays, avec une moyenne de 5,5 par match. Son total de 52 vols de ballon, cette saison, est le plus élevé de la conférence de l’Atlantique, alors que sa moyenne de 2,6 vols par match était la deuxième meilleure du SUA, ces deux moyennes la plaçant au neuvième rang de U SPORTS.

Première au total des points de l’équipe et deuxième de la conférence, Anderson a mené les Axewomen à une fiche de 18-2 en saison régulière, à une première place dans les classements du SUA, et à une place sur invitation aux éliminatoires (jusqu’aux demi-finales) du championnat de basketball féminin Subway du SUA. 

Au cours de ses quatre saisons avec Acadia, elle a accumulé 1 446 points pour établir un nouveau record d’établissement au tableau des points comptés en carrière. 

Elle a également établi de nouveaux records d’établissement au tableau des lancers francs en carrière, soit 291, et pour le nombre de points comptés dans un seul match, soit 41, lors d’un match contre StFX en 2016. 

paloma-anderson-action.jpeg (136 KB)

Anderson termine sa carrière avec deux mentions de JPU du SUA, ayant d’abord remporté cet honneur de conférence en 2015-16. Elle est la seule joueuse d’Acadia à avoir été sélectionnée JPU U SPORTS. 

Elle a également été sélectionnée à la première équipe des étoiles du SUA à trois reprises, d’abord comme membre de la première équipe étoile SUA et ensuite pour une troisième année consécutive en plus d’avoir été nommée à deux reprises à la première équipe des étoiles canadiennes U SPORTS. 

Paloma a toujours été une athlète exceptionnelle, mais elle a vraiment développé les aspects de contrôle et de calme à son jeu cette saison.

Len Harvey - Entraîneur-chef d’Acadia

« Elle est une grande partie de notre réussite, et semble forcer la défensive à se retourner à chaque attaque. Ses statistiques de pointage ont toujours été fantastiques, mais son efficacité cette saison est encore plus formidable. Les deux domaines où elle a démontré le plus d’amélioration est l’augmentation de son nombre de passes et la diminution considérable des revirements. Elle est également devenue une joueuse de défense plus disciplinée, et rend vraiment la vie difficile à l’offensive adverse. J'ai vu Paloma cheminer en tant que coéquipière au fil des ans et son énergie positive est contagieuse. Elle a eu une saison incroyable cette année. »

Candidates

  • CO : Antoinette Miller, Winnipeg
  • SUO : Leashja Grant, Lakehead
  • RSÉQ: Alex Kiss-Rusk, McGill

PRIX KATHY SHIELDS (Recrue de l’année) : Carolina Gonçalves, Regina

carolina-goncalves-head.png (37 KB)

Carolina Gonçalves a joué un rôle clé comme joueuse substitut pour Regina lors de sa première saison avec les Cougars ; elle est très vite devenue la troisième meilleure compteuse de son équipe avec une moyenne de 12,1 points par match, et cinquième au tableau des mentions d’aide avec 40, tout en étant sur le jeu tout près de 22 minutes par match.

Lorsqu’elle s’est jointe aux Cougars, elle avait déjà un bon bagage d’expérience internationale et a pu étoffer davantage son résumé en novembre lorsqu’elle a participé, au sein de l’équipe nationale séniore du Portugal, à deux matchs de qualification pour le tournoi féminin EuroBasket 2019 de la FIBA.

Elle est la deuxième joueuse consécutive de Regina à recevoir le titre de recrue de l’année au pays, après que Kyanna Giles eut été ainsi honorée la saison dernière. 

carolina-gonçalves-action.jpeg (106 KB)

Carolina a eu un impact immédiat sur notre équipe en étant une nouvelle marqueuse de qualité. Compte tenu de son expérience internationale, elle s’est très vite intégrée et a rapidement contribué à une équipe qui se démarque sur la scène nationale. Qu’elle puisse assumer le rôle pertinent qu’elle joue pour nous témoigne de son niveau d’habileté ; l’avenir de Carolina dans ce sport s’annonce extrêmement brillant.

Dave Taylor - Entraîneur-chef de Regina

Candidates

  • SUO : Marin Scotten, Ryerson
  • RSÉQ : Coralie Dumont, Concordia
  • SUA : Reese Baxendale, UIPÉ

JOUEUSE DÉFENSIVE DE L’ANNÉE : Elizabeth LeBlanc, Carleton

elizabeth-leblanc-head.png (41 KB)

Elizabeth Leblanc des Ravens de Carleton est la lauréate du prix U SPORTS pour la joueuse défensive de l’année 2017-18.  

Avec une moyenne de 26,7 minutes par match — sa troisième saison consécutive en tête des Ravens, au chapitre du temps de jeu — Leblanc a accumulé 110 rebonds, 26 blocs (14e au sein de U SPORTS) et 23 vols, assurant une défense exemplaire bien qu’elle ait toujours à affronter la meilleure compteuse de l’équipe adverse.  

Elizabeth a connu une saison exceptionnelle, nous permettant de nous démarquer comme la meilleure équipe défensive au pays. Elizabeth neutralisait systématiquement la meilleure attaquante adverse à chaque match. Sa capacité à défendre les cinq positions sur le jeu, à divers moments de la saison, est vraiment spéciale.  

Taffe Charles - Entraîneur-chef des Ravens

C’est, en grande partie, grâce à Leblanc que la meilleure défensive au pays des Ravens a limité l’adversaire à une moyenne de 45,9 points par match au cours de la saison régulière, soit meilleure — par 9,9 points — que la deuxième meilleure équipe défensive au pays. 

Elizabeth-Leblanc-action.jpeg (169 KB)
 
Le fait qu’elle n’ait commis que 16 fautes personnelles au cours de la saison témoigne du don qu’a développé Leblanc de bien « lire » le jeu. L’ancienne athlète du Hamilton Transway (JUEL) est la seule joueuse au pays à avoir accumulé au moins 100 rebonds, 20 blocs et 20 vols tout en ayant commis moins de 40 fautes personnelles en 2017-18.  
 
Leblanc, une native de London, Ont., est la première Raven à remporter l’honneur de Joueuse défensive de l’année U SPORTS.   

Candidates

  • CO : Antoinette Miller, Winnipeg
  • RSÉQ : Jessica Lubin, UQAM
  • SUA : Carolina Del Santo, UIPÉ

PRIX SYLVIA SWEENEY (Services communautaires par une étudiante-athlète) : Kiera Rigby, UIPÉ

kiera-rigby-head.png (51 KB)

L’ailier de cinq pieds-10, Kiera Rigby, a été nommée à la première équipe des étoiles du SUA pour la première fois de sa carrière avec les Panthers de l’UIPÉ. Elle a dominé son équipe au chapitre des points comptés par match, avec 18,4, la situant au huitième rang au pays, tout en réussissant une moyenne respectable de 43,5 pour cent (dont 36,7 de ses tirs de trois points). Elle a aussi saisi 4,3 rebonds par match pour accompagner ses 2,0 mentions d’aide.  

La native de Charlottetown, I. P. É. est également un atout pour la communauté. Son intérêt pour la biologie l’a dirigée vers l’Hôpital Queen Elizabeth (services de médecine physique et d’urgence), où elle a fait au-delà de 80 heures de bénévolat depuis juin dernier. Elle donne aussi de son temps aux Services mondiaux universitaires du Canada, à la Société canadienne du cancer, et à la Société de l’arthrite. Comme si cela ne suffisait pas, elle est également membre, depuis trois ans, de l’équipe de leadership universitaire de l’UIPÉ, tutrice aux Services étudiants, et membre active de la Société de biologie de l’UIPÉ et de la Société Pré-Med de l’UIPÉ.  

Kiera-Rigby-action.jpeg (72 KB)

L’exercice d’équilibriste de Rigby ne s’arrête pas là ; il s’étend également à ses prouesses académiques où elle maintient une moyenne générale cumulative de 3,9. L’étoilée académique canadienne à quatre reprises a aussi été nommée à la liste du doyen à quatre reprises. Elle a été diplômée en mai avec une majeure en biologie et une mineure en physique biomédicale.  

Rigby complète actuellement une recherche en vue d’une spécialisation au laboratoire de physiologie de l’exercice du Dr Adam Johnston, étudiant de plus près la dystrophie musculaire de Duchenne. Elle entend poursuivre ses études universitaires et a fait des demandes auprès de divers programmes à travers le Canada se spécialisant en physiothérapie, y compris les universités Dalhousie, McMaster et Toronto. Elle se prépare également pour un interview en vue de poursuivre un programme de quatre ans au Collège des chiropraticiens de Toronto.

Kiera est une leader née. Elle se préoccupe de tous ceux avec qui elle entre en contact et sa personnalité attentionnée, chaleureuse et solidaire fait en sorte que les gens sont toujours prêts à la suivre. Kiera a toujours le temps de remonter et de soutenir les gens autour d’elle. C’est incroyable d’observer comment les gens de tout âge sont attirés par sa personnalité magnétique. 

Greg Gould - Entraîneur-chef des Panthers

Candidates

  • CO : Brianna Ghali, Calgary
  • SUO : Andrea Priamo, Queen’s
  • RSÉQ : Raphaëlle Coté, Laval

PRIX PETER ENNIS (Entraîneur de l’année) : Taffe Charles, Carleton

taffe-charles-head.png (45 KB)

Taffe Charles des Ravens de Carleton est le lauréat du trophée Peter Ennis à titre d’entraîneur de l’année 2017-18 du basketball féminin U SPORTS.    

Dans sa 11e année comme entraîneur-chef à Carleton, Charles a guidé le programme à une fiche record de 23-0 en saison régulière — la première saison régulière sans défaite de l’histoire de l’établissement — ainsi qu’à une fiche de 3-0 dans les éliminatoires du SUO, alors que les Ravens ont remporté leur deuxième Coupe Critelli consécutive.  

Carleton est ravi que Taffe ait été reconnu à l’échelle nationale comme entraîneur de l’année du basketball féminin U SPORTS. Cet honneur vient couronner un travail acharné, un dévouement et un engagement à bâtir notre programme féminin au cours de ses 11 années de carrière. Ce prix reconnaît les réalisations de nos étudiantes-athlètes avec Taffe comme entraîneur-chef. 

Jennifer Brenning - Directrice de la récréation et des sports à Carleton

Sous le leadership de Charles, Carleton a triomphé par une moyenne de 26,5 points par match, a pris la tête de la conférence du SUO — et le septième rang à l’échelle nationale au total des points (72,4 PPM) — tout en limitant, grâce à sa défensive écrasante, ses adversaires à une piètre moyenne de 45,9 points par match.  

Taffe-Charles-action.jpeg (155 KB)  

Les Ravens ont accédé à la tête du classement au pays pour la deuxième fois seulement de l’histoire de leur programme et ont maintenu ce sommet au cours des quatre derniers classements nationaux de la saison 2017-18.  

Charles est le premier entraîneur de Carleton à recevoir le trophée Peter Ennis depuis son instauration lors de la saison 1977-78.

Candidats

  • CO : Cheryl Jean-Paul, Trinity Western
  • RSQ : Craig Norman, Bishop’s
  • SUA : Len Harvey, Acadia

PRIX TRACY MACLEOD (Courage dans l’adversité) : Lena Wenke, Winnipeg

lena-wenke-head.png (50 KB)

Lena Wenke a servi de magnifique exemple de force et de courage, retournant à ses études et, plus tard, au basketball après avoir été victime d’une agression brutale chez elle en mai dernier. Le processus de rétablissement a été pénible, mais sa détermination à poursuivre ses études et ses aspirations sportives l’ont inspirée.   

La vie de Wenke a été sauvée grâce à l’intervention d’un Bon Samaritain, au sang froid des ambulanciers sur place, et aux médecins au Centre des sciences de la santé de Winnipeg où elle est demeurée branchée à un respirateur artificiel pendant 24 heures après l’agression.  

Lena-Wenke-action.jpeg (133 KB)

Wenke a repris ses études en psychologie à l’Université de Winnipeg et retrouvé son équipe en novembre, démontrant un courage et une détermination remarquables tout au long de sa démarche. Wenke a disputé son premier match le 1er décembre et a poursuivi avec neuf autres participations en saison régulière et quatre matchs éliminatoires, jouant au-delà de 15 minutes par match au cours de cette période.  

Lena a été un véritable pilier lorsqu’on considère tout ce qu’elle a vécu et où elle en est aujourd’hui. Quand je pense à tout ce que Lena a accompli cette saison pour revenir au jeu, je ne peux qu’admirer son grand courage. Personnellement, je ne connais personne qui a sa force de caractère.

Tanya McKay - Entraîneuse-chef de Winnipeg

Candidates

  • SUO : Lindsay Shotbolt, York
  • RSÉQ : Koralie Melançon, Laval
  • SUA : Jane McLaughlin, UIPÉ

ÉTOILES CANADIENNES DU BASKETBALL FÉMININ U SPORTS 2018

Première équipe

Pos.

Prénom

Nom

Université

Adm.

Ville d’origine

Programme

Arr.

Paloma

Anderson

Acadia

5

Phoenix, Ariz.

Sociologie

C

Alex

Kiss-Rusk

McGill

5

Beaconsfield, Qué.

Travail social

Arr.

Antoinette

Miller

Winnipeg

5

Phoenix, Ariz.

Kinésiologie & Santé/Éducation appliquées

Ail.

Leashja

Grant

Lakehead

4

Nassau, Bahamas

Psychologie

Ail.

Alison

Keough

Cap Breton

5

Marion Bridge, N.É.

Sciences infirmières

Deuxième équipe

Pos.

Prénom

Nom

Université

Adm.

Ville d’origine

Programme

Arr.

Sabine

Dukate

Saskatchewan

3

Ventspiils, Lettonie

Arts & Sciences

Ail.

Lindsay

Shotbolt

York

5

Markham, Ont.

Éducation

C

Jessica

Lubin

UQAM

5

Montreal, Qué.

Animation culturelle

Arr.

Kyanna

Giles

Regina

2

Winnipeg, Man.

Éducation

Ail.

Sofia

Paska

Ryerson

4

Etobicoke, Ont.

Études de la petite enfance

Équipe étoile des recrues

Pos.

Prénom

Nom

Université

Adm.

Ville d’origine

Programme

Arr.

Carolina

Gonçalves

Regina

1

Oeiras, Portugal

Médias, Arts & Performance

Arr.

Marin

Scotten

Ryerson

1

Ottawa, Ont.

Arts & Études contemporaines

Ail.

Coralie

Dumont

Concordia

1

Boucherville, Qué.

Marketing

Arr.

Reese

Baxendale

UIPÉ

1

Sussex, N.E.

Sciences

Ail.

Brigitte

Lefebvre-Okankwu

Ottawa

1

Gatineau, Qué.

Science Biomédicale