Prix Nouvelles

Le 8 Ultime - Féminin

La joueuse de Laval, Sarah-Jane Marois, en tête d’affiche des lauréates des prix majeurs du basketball féminin U SPORTS

L’équipe U SPORTS

L’arrière de Laval, Sarah-Jane Marois, a reçu mercredi soir le Prix Nan Copp honorant la Joueuse de basketball féminin de l’année U SPORTS, alors que la performance des lauréates des prix nationaux était récompensée lors du Gala annuel des étoiles canadiennes.

La meneuse de Concordia, Myriam Leclerc, a reçu le Prix Kathy Shields à titre de Nouvelle recrue de l’année, alors que la meneuse de McMaster, Hilary Hanaka, a obtenu le Prix Sylvia Sweenet en l’honneur de son engagement communautaire et de son incroyable performance aussi bien sur le terrain qu’en dehors. L’ailière de Laval, Khaléann Caron-Goudreau, a de son côté été élue Joueuse défensive de l’année et son entraîneur en chef, Guillaume Giroux, a reçu le Prix Peter Ennis en tant qu’Entraîneur de l’année Fox 40. Enfin, l’ailière d’Acadia, Lanae Adams, a remporté le Prix Tracy MacLeod célébrant sa persévérance.

PRIX NAN COPP (Joueuse de l’année) : Sarah-Jane Marois, Laval

Sarah_Jane_(headshot).png (58 KB)

Véritable leader de la puissante attaque lavalloise, Sarah-Jane Marois figure, cette saison, dans le haut du classement des meneuses de plusieurs catégories, aussi bien offensives que défensives, du RSEQ. En 2018-2019, la native de Québec a obtenu la septième meilleure moyenne de points par rencontre (13,0), la quatrième meilleure moyenne de passes décisives par match (3,6), le deuxième meilleur pourcentage de réussite de paniers à trois points (41%), la meilleure moyenne de réussite de lancers francs du circuit québécois (94,6%) et se positionne en 7e position en pourcentage de réussite globale de ses tirs (44,8%). Elle est également au septième rang pour la moyenne de blocs (0,5) et au 11e rang pour les ballons volés (1,1).

Sarah-Jane_Marois-_credit_Louis_Charland_(31).jpg (6.63 MB)

 « Dans l’ensemble, c’est probablement sa meilleure saison depuis qu’elle est à Laval. C’est un honneur individuel qui reflète la saison collective, mais Sarah-Jane a été constante tout au long de l’année. Elle est rapide, elle met beaucoup de pression sur l’adversaire, elle est capable de trouver les joueuses libres et elle a beaucoup amélioré son lancer de derrière la ligne de trois points, ce qui en fait une joueuse redoutable et difficile à affronter ».   

- Guillaume Giroux, Entraîneur-chef 

Nominées

  • CO : Sabine Dukate, Saskatchewan
  • SUO : Leashja Grant, Lakehead
  • SUA : Hannah Brown, Cap Breton

PRIX KATHY SHIELDS (Recrue de l’année) : Myriam Leclerc, Concordia

Leclerc_(headshot).png (74 KB)

Au cours de sa première saison, Myriam Leclerc, l’arrière de 5’10’’ originaire de Saint-Roch-de-Richelieu (Québec) a eu une forte influence sur le programme de basketball féminin des Stingers de Concordia et sur le RSEQ. La joueuse de 21 ans a disputé les 16 matchs de son équipe avec une moyenne de 36,6 minutes de jeu par match et détient le titre de meilleure marqueuse du RSEQ avec 18,8 points par rencontre. Myriam est également en tête du RSEQ au chapitre des interceptions (2,5 par match) et des passes décisives (4,6 par match).

Membre des Dynamiques de la Cégep de Saint-Foy en 2017-18, l’étudiante en comptabilité était l’une des meilleures joueuses du Québec et une étoile canadienne des collèges avec une moyenne de 19,1 points par match.

En 2017, Myriam faisait partie des 24 athlètes invitées aux essais de l’équipe nationale canadienne M19. Avant cela, Myriam fut sélectionnée dans le programme M15 de l’Équipe du Québec en 2012 et 2013 et représenta le Québec dans l’équipe M17 en 2014 et 2015.

leclerc8.jpg (6.41 MB)

« La constance de sa performance individuelle nous a permis d’être une bonne équipe de basketball », explique Tenicha Gittens, entraîneur en chef à Concordia. « Arriver en première année et enregistrer les scores qu’elle a pu enregistrer chaque semaine est plutôt exceptionnel et elle mérite cette reconnaissance. Myriam ne va pas cesser de s’améliorer grâce au développement de son jeu et de ses qualités de leader ».

Nominées 

  • CO : Nicole Fransson, Trinity Western
  • SUO : Kaitlyn Overeem, Waterloo
  • SUA : Jayda Veinot, Acadia

DEFENSIVE PLAYER OF THE YEAR: Khaléann Caron-Goudreau, Laval

Khaleann_(headshot).png (59 KB)

Après avoir évolué ces dernières saisons avec les Longhorns de l’Université du Texas dans la NCAA, Khaléann Caron-Goudreau a offert une présence physique qui a transformé le Rouge et Or, notamment sous le panier. L’ailière native de Gatineau a en outre dominé la conférence avec une moyenne de 1,7 bloc par match et se positionne en 3e place de la ligue en termes de récupération au rebond (9,4 par match).

Caron-Goudreau5_-_credit_Mathieu_Belanger.JPG (4.68 MB)

« Khaléann a eu un impact incroyable sur notre formation. Elle marque toujours la plus grande joueuse de l’équipe adverse, ce qui a longtemps constitué une lacune au sein de notre groupe. C’est aujourd’hui une de nos forces ! Nous avons la deuxième meilleure défensive au pays et sa présence n’est pas étrangère à cela. C’est une grande compétitrice qui a apporté une dimension physique sous les paniers ».  

- Guillaume Giroux, entraîneur-chef 

Nominées

  • CO : Summer Masikewich, Saskatchewan
  • SUO : Nicole Gilmore, Carleton
  • SUA : Carolina Del Santo, UPEI

PRIX SYLVIA SWEENEY (Prix du service communautaire) : Hilary Hanaka, McMaster

Hanka_(headshot).png (66 KB)

Hilary, originaire de Hamilton (Ontario), a mis ses qualités de leader au service des Maraudeurs depuis qu’elle a pour la première fois foulé le parquet il y a cinq ans. La co-capitaine et meneuse titulaire fait partie des meilleures joueuses de la conférence en termes de points par match (14,6 lui valant la 6e position des SUO), de passes décisives (en 4e position des SUO avec 3,9 par match) et de pourcentage de tirs réussis (en 5e position pour les paniers à 3 points et 6e sur ceux à 2 points). Mais son impact va bien au-delà des statistiques et du terrain.

Hanka_(action).png (1.01 MB)

Hilary a, à plusieurs reprises, été félicité par son université et la ville pour ses services en tant que bénévole et a notamment reçu le Prix Ray Lewis pour le service communautaire de la Ville de Hamilton. L’étudiante en géographie a également endossé le rôle de Représente d’équipe au sein du Conseil de direction des étudiants athlètes et service des athlètes de McMaster (McMaster Athletes Care and Varsity Leadership Council), en tant que membre du Conseil de direction des femmes dans le sport de McMaster et présentatrice pour le programme des Marauders dans les classes. L’étoile académique canadienne a, en outre, récemment offert ses services à des organismes tels que le Programme de basketball du quartier (Neighbourhood Hoops Program), les Fire de Flamborough et l’école secondaire catholique Ste Marie.

« Hilary est une étudiante exceptionnelle et très généreusement engagée pour la communauté de McMaster et Hamilton », explique Theresa Burns, entraîneur en chef à McMaster.  « Elle aime particulièrement travailler avec des enfants et elle est très bienveillante, patiente et positive avec eux. Elle est un modèle formidable et une fabuleuse ambassadrice pour notre programme. »

Nominées

  • CO : Jordan Korol, UBC Okanagan
  • RSEQ : Audréanne Jean, UQAM
  • SUA : Josie Gascoigne, Saint Mary’s

PRIX PETER ENNIS (Entraîneur de l’année Fox 40) : Guillaume Giroux, Laval

Guillaume_(headshot).png (58 KB)

 

Pour une troisième saison de suite, Guillaume Giroux a mené l’Université Laval au titre de saison régulière du RSEQ. Le Rouge et Or a notamment terminé la saison avec une fiche de 15-1, remportant par le fait même un premier titre de conférence depuis 2011. Les Lavalloises ont également établi une marque pour le plus grand nombre de points marqués en une saison depuis que le calendrier québécois compte 16 matchs, soit en 16 ans, avec 1187.

Giroux_-_credit_Mathieu_Belanger_(1).JPG (5.66 MB)

 « Après seulement quatre ans à la tête du Rouge et Or, Guillaume fait déjà partie de l’élite des entraîneurs au pays. Les résultats ne mentent pas, lui qui, année après année, permet à son équipe d’aspirer aux grands honneurs ».   

- Julie Dionne, directrice du Service des activités sportives 

Nominées 

  • CO : Damian Jennings, Calgary
  • SUO : Andy Sparks, Ottawa
  • SUA : Fabian McKenzie, Cap Breton

PRIX TRACY MACLEOD (Persévérance) : Lanae Adams, Acadia

Lanae.png (78 KB)

Lanae Adams, la joueuse des Axewomen d’Acadia est la lauréate 2019 du Prix Tracy MacLeod honorant une joueuse de basketball féminin ayant fait preuve de détermination, de persévérance et d’un mental inébranlable pour continuer de jouer au basketball.

L’étudiante de troisième année originaire de Lawrenceville (Géorgie) a joué lors de 20 matchs cette saison et fut titulaire lors de 18 d’entre eux.

Lanae a terminé en 4e position du SUA en termes de récupération au rebond (6,8 par match) et enregistre une moyenne de 8,1 points et 2,4 passes décisives par match avec Acadia. Elle se positionne en outre au 7e rang du SUA en termes de ballons volés (1,6 par match) et au 14e rang en termes de minutes de jeu (29,4 min par match).

Le parcours de Lanae à Acadia est pour le moins exceptionnel. Elle a subi neuf interventions/opérations du genou, aussi bien sur son genou droit que sur son genou gauche, s’est déchiré les croisés et le ménisque de ses deux genoux et son genou droit a été tordu et réparé trois fois.Acadia_vs_UPEI_162_copy.jpg (3.66 MB)

Bien qu’elle ait vu s’envoler tout espoir de jouer dans la NCAA en raison de ses blessures, sa détermination et passion pour le basketball l’ont poussée à triompher de ces épreuves physiques. Titulaire et joueuse clé ayant largement contribué au succès d’Acadia cette saison, Lanae et les Axewomen ont terminé en troisième position du SUA avec un total de 13 victoires et 7 défaites en saison régulière.

Lanae a décidé de donner une dernière chance au basketball en s’inscrivant dans un programme de maîtrise en développement communautaire avec une spécialisation en sport et tourisme événementiel, où elle a maintenu la parfaite moyenne de 4,0.

« Dès ses premiers pas dans notre vestiaire, Lanae a été une voix et une force positive », confie Len Harvey, entraîneur en chef des Axewomen. « Elle est consciente de ses capacités sans être arrogante et agit en leader aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Elle joue et fait tout son possible pour aider l’équipe. C’est un réel plaisir de l’avoir la compter parmi nous ».

Nominées

  • CO : Brooklyn Legault, Alberta
  • SUO : Mackenzie Robinson, Laurentian
  • RSEQ :  Bianca Marois, UQAM

ÉTOILES CANADIENNES DU BASKETBALL FÉMININ U SPORTS 2019

Première équipe  

Pos. Prénom Nom Université Admiss. Ville d’origine Programme
A Hannah Brown Cape Breton 5 North Sydney, N-É Admin. des affaires
A Sarah-Jane Marois Laval 5 Quebec City, Qué.  Économie
M Sabine Dukate Saskatchewan 4  Ventspils, Lettonie Arts & Sciences
A Leashja Grant Lakehead 5 Nassau, Bahamas Psychologie
M Kyanna Giles Regina 3 Winnipeg, Man. Éducation

Deuxième équipe  

Pos. Prénom Nom Université Admiss. Ville d’origine Programme
M Hilary Hanaka McMaster 5 Hamilton, Ont. Géographie
M Myriam Leclerc Concordia 1 St. Roch de Richelieu, Qué. Comptabilité
M Haley McDonald Acadia 3 Port Williams, N-É Kinésiologie
M Nicole Gilmore Carleton 5 Hamilton, Ont. Criminologie
A Keylyn Filewich UBC 3 Winnipeg, Man. Sciences

  Équipe des recrues  

Pos. Prénom Nom Université Ville d’origine Programme
M Myriam Leclerc Concordia St. Roch de Richelieu, Qué. Comptabilité
A Jayda Veinot Acadia Port Williams, N-É Sciences
M Kaitlyn Overeem Waterloo Brantford, Ont. Kinésiologie
A Nicole Fransson Trinity Western Edmonton, Alb. Sciences
M Amaiquen Siciliano Bishop's Buenos Aires, Argentine Commerce