Basketball Masculin Nouvelles

Corporatif

Faites connaissance avec vos entraîneurs de U SPORTS : Darrell Glenn, UIPÉ

L’équipe U SPORTS

U SPORTS s’entretiendra avec un athlète, un entraîneur, et un membre du personnel clés de chacun de ses programmes sportifs dans le cadre de notre nouvelle série d’entrevues « Faites connaissance avec… ».

Glenn_Darrell-2.png (80 KB)

Nom : Darrell Glenn

École : Université de l’Île-du-Prince Édouard

Sport : basketball masculin

Poste : entraîneur-chef

Ancienneté : une saison

École / poste précédent : entraîneur-chef, Collège Seneca

Ville natale : Toronto, Ont.


1. Comment en êtes vous venu à entraîner pour la première fois ? Quel a été votre parcours jusqu’à ce poste d'entraîneur-chef à l’UIPÉ ?

Après avoir obtenu mon diplôme comme étudiant-athlète à l’UIPÉ, j’ai agi à titre d’adjoint au programme féminin et je suis tombé amoureux avec l’idée de devenir entraîneur à temps plein. Je suis alors retourné à Toronto et j’ai saisi toutes les chances qui m’ont été offertes d’apprendre le rôle d’entraîneur ; j’ai aussi agi comme bénévole auprès d’entraîneurs de tous les groupes d’âge et de tous les niveaux d’expérience. Pendant les quelques années qui ont suivi, j’ai complété mes niveaux 1 à 3 de certification PNCE. J’ai servi d’adjoint auprès de Gérard Carlse, au Collège Centennial, pendant trois ans et, par l’entremise de Basketball Ontario, j’ai fait du bénévolat auprès des programmes de formation midget et junior et commencé à entraîner dans des clubs de basketball à divers niveaux. J’ai ensuite complété mon certificat d’enseignant et commencé à entraîner au niveau secondaire. Durant cette période, j’ai également agi à titre d’entraîneur de l’équipe provinciale de l’Ontario des moins de 15 ans et je fus nommé entraîneur-chef du tout premier Centre de performance de l’Ontario.  

Éventuellement, des occasions d’agir comme entraîneur au sein de notre programme national se sont présentées et j’ai eu la chance d’être sélectionné comme entraîneur adjoint des moins de 21 ans qui, en 2005, ont participé aux championnats mondiaux des — 21 ans. J’ai également été adjoint avec les équipes de l’Universiade d’été de la FISU, en 2007 à Bangkok et en 2009 à Belgrade. Entre temps, j’étais retourné au niveau collégial où j’ai eu la chance de travailler au Collège Humber auprès de Mike Katz, depuis longtemps adjoint à l’équipe senior nationale, pendant trois saisons. Lorsque Mike a accepté le poste d’entraîneur-chef à l’Université de Toronto, j’ai pris la relève comme entraîneur-chef à Humber pour les six années suivantes. J’ai éventuellement quitté Humber et suis allé assumer le rôle d’adjoint de Tom Oliveri à l’Université York pour deux saisons. Durant cette période, j’étais très impliqué avec l’Académie junior nationale et j’ai eu la chance d’être assigné à l’équipe cadette canadienne des moins de 16 ans, comme apprenti entraîneur. L’équipe a participé aux qualifications pour la Coupe des Amériques de la FIBA, en Uruguay, et terminé en troisième place.    

Peu de temps après, j’ai accepté le poste d’entraîneur-chef au Collège Seneca et c’est de là que je suis passé à l’UIPÉ.  

2. Qui sont les gens qui vous ont le plus influencé en tant qu'entraîneur?

Voilà une question à laquelle il m’est très difficile de répondre parce que, au cours de ma carrière, j’ai été influencé par une foule de personnes. Je suis éternellement reconnaissant, par contre, aux gens auprès de qui j’ai coaché, pour leur confiance, leurs connaissances, et leur passion pour le sport. Gerard Carlse, Tom Oliveri, Chris O’Rourke, Dave Crook, Dave DeAverio, Ajay Sharma, Shawn Collins, Chris Cheng, Roy Rana, et Jay McNeilly ne sont que quelques-uns de ceux qui m’ont non seulement influencé par le passé, mais qui continuent de le faire à ce jour.

3. Comment décririez-vous votre style de coaching ?

Je décrirais mon style de coaching comme étant passionné et multidimensionnel. Pour moi, tout commence avec la passion. Je veux animer cette flamme, cette passion du sport, chez tous nos joueurs. Ma façon de m’y prendre sera toujours basée sur les joueurs eux-mêmes, sur leurs diverses personnalités. J’essaie ensuite de trouver la meilleure méthode pour aller chercher chaque joueur et pour le motiver à être le meilleur qu’il puisse être.

glenn1.jpg (544 KB)    

4. Quel entraîneur admirez-vous le plus et pourquoi ?

Brad Stevens, parce qu’il réussit à tirer le meilleur de ces joueurs. Ses équipes sont aussi capables d’exécuter à un haut niveau aux deux extrémités du plancher. 

Dave Smart, parce qu’il a été en mesure de faire en sorte que ses équipes se surpassent à un niveau extrêmement élevé, et ce sur une longue période de temps. 

Tony Bennett, parce que le jeu défensif de ses équipes est à un niveau extrêmement haut. Ses équipes dominent le jeu dans la zone défensive et elles réussissent à le faire au sein d’une conférence très compétitive.

5. Quelle est la chose la plus hors de l’ordinaire que vous ayez faite en tant qu'entraîneur ?

 Lors d’un match au secondaire, il y a plusieurs années, pour écouler le temps, notre équipe a gardé possession du ballon pour trois minutes consécutives sans prendre de tir et nous avons remporté le match au dernier signal.

6. Quel est votre plus grand moment, ou votre plus belle réussite en tant qu’entraineur ?

En ce moment, la partie la plus gratifiante du coaching au niveau postsecondaire est de voir ces jeunes hommes recevoir leurs diplômes et partir faire de grandes choses au profit de leur communauté et de la société en général.

7. Quel est le meilleur conseil que vous puissiez donner à un athlète ou à ses parents ?

 Avant de choisir l’université où vous irez, faites une liste des choses qui sont les plus importantes pour vous. La liste devrait inclure vos besoins et vos objectifs académiques, vos exigences sportives et, en dernier lieu, le type d’expérience que vous recherchez, en général, du campus et de la communauté.

8. Comment avez-vous changé en tant qu’entraîneur au fil du temps ? Quels principes/quelles valeurs demeurent identiques ?

J’ai développé diverses façons de communiquer avec les joueurs. Ma manière de structurer mes séances d’entraînement a changé quelque peu. Créer des façons de responsabiliser les joueurs demeure un processus continu.

glenn2.jpg (423 KB)

Je me tiens toujours responsable de ma préparation et des efforts quotidiens que je mets au travail. Ma passion pour le sport et pour la poursuite de l’excellence est très haute encore aujourd’hui.

9. Qu’aimez-vous faire lorsque vous n’êtes pas en train de coacher ?

Lire, conduire en longues randonnées, la proximité à l’eau, et écouter de la musique.

 

Basketball Masculin

Faites connaissance avec vos entraîneurs de U SPORTS : David DeAveiro, Redmen de McGill

L’équipe U SPORTS