Basketball Masculin Nouvelles

Basketball Masculin

Le nouveau partenariat entre la CEBL et U SPORTS est une étape importante dans la croissance du basketball canadien

Jonathan Yue

Cory Joseph a eu l'occasion de le faire. Jamaal Magloire l'a fait aussi. Actuellement, c’est Chris Boucher qui le fait. Seuls quelques joueurs de basketball canadiens ont eu l'expérience de jouer à un niveau supérieur à domicile. Beaucoup d'autres peuvent se joindre à eux maintenant.

La Ligue canadienne de basketball élite (CEBL) et U SPORTS ont annoncé un partenariat officiel le mois dernier, permettant aux étudiants-athlètes de U SPORTS de développer et de démontrer leurs habiletés tout en restant au Canada.

La CEBL offrira aux meilleurs étudiants-athlètes U SPORTS l'expérience de s’épanouir et de développer leurs habiletés sur et en dehors du terrain, à commencer par la séance de repâchage d'entrée de la CEBL, qui s'est déroulée le 16 mars et dont les résultats seront révélés le 23 mars. À partir de là, les athlètes repêchés auront l'occasion de se disputer des places dans l’alignement contre d'autres joueurs à prédominance canadienne de leur équipe respective, pour une chance de jouer au cours de la saison, ce qui, selon le commissaire de la ligue, Mike Morreale, profitera aux équipes et aux futures vedettes de U SPORTS.

« Nous espérons qu'il y aura des joueurs de U SPORTS qui se démarqueront et viendront démontrer leurs talents aux côtés de certains des meilleurs joueurs que nous avons au pays », a déclaré Morreale, un receveur éloigné nommé à deux reprises à l’équipe d’étoiles de SUO avec les Maraudeurs de McMaster et champion de la Coupe Grey dans la LCF. « Nous reconnaissons que ce ne sera pas facile du point de vue compétitif, mais ce qu'ils apprendront à l'extérieur du terrain sera tout aussi important, en vivant ce style de vie des professionnels, en voyageant, en s'entraînant aux côtés de joueurs qui sont peut-être plus âgés et plus expérimentés. Tous ces éléments contribueront à la création de futurs joueurs ou contributeurs au basketball à différents niveaux.»

Avec plus de joueurs de basketball canadiens talentueux ayant un impact à différents niveaux, l'équipe internationale canadienne verra également les avantages du nouveau partenariat. Le président et chef de la direction de Basketball Canada, Glen Grunwald, croit que cela peut mener à une croissance continue du talent canadien aux niveaux professionnel et international.

...nous faisons pression pour ce qui est le mieux pour nos athlètes et pour le basketball. 

Glen Grunwald - chef de la direction de Basketball Canada

«Certains de nos joueurs (d’Équipe Canada) joueront dans la CEBL et la ligue nous appuiera s’il est nécessaire de libérer un joueur pour représenter le Canada lors d’un tournoi international», a déclaré Grunwald. « Cela montre que nous sommes alignés, que nous que nous faisons pression pour ce qui est le mieux pour nos athlètes et pour le basketball. »

Adika_Peter-McNeilly.jpeg (124 KB)
Adika Peter-McNeilly

À la suite des qualifications pour la Coupe du monde de la FIBA de l'an dernier, pour lesquelles le Canada s'est qualifié grâce à plusieurs anciens et entraîneurs de U SPORTS, Grunwald voit l'impact que le système de basketball universitaire canadien a sur l'équipe nationale actuelle. Roy Rana, qui a été entraîneur-chef d'Équipe Canada pour plusieurs étapes de la qualification pour la Coupe du monde, dirige aussi le banc des Rams de Ryerson, tandis que l'entraîneur adjoint Patrick Tatham est à la barre des Marauders de McMaster. Près de la moitié des joueurs de l’édition la plus récente de l'équipe ont fréquenté les écoles U SPORTS au Canada, dont les frères Phil et Thomas Scrubb (Carleton), Kaza Kajami-Keane (Carleton), Conor Morgan (UBC), Aaron Best (Ryerson) et Adika Peter-McNeilly (Ryerson).

 

«[La CEBL] est canadienne et cherchait activement à établir cette relation avec nous », a déclaré Graham Brown, président et chef de la direction de U SPORTS, un ancien joueur de basketball des Lancers de Windsor. « Nos membres ont apporté des modifications à nos règles d'admissibilité afin d'accommoder le partenariat, mais plus important encore, cela va donner à nos étudiants-athlètes canadiens de basketball une réelle occasion de continuer à jouer à un niveau élite. »

Conor_Morgan.jpeg (172 KB)
Conor Morgan (Crédit : Bob Frid)

Aujourd'hui, la collaboration entre U SPORTS, Basketball Canada et la CEBL, a créé une nouvelle avenue pour les joueurs de basketball canadiens. Les frères Scrubb ont poursuivi leur carrière en Europe après leur passage à U SPORTS, mais ils ont maintenant plus d'options pour jouer au niveau suivant. Grâce au partenariat et au repêchage de la CEBL et U SPORTS, les joueurs diplômés auront la chance de demeurer à la maison pour améliorer et développer leur jeu sur le terrain et à l'extérieur et de rester impliqués dans leur communauté.

Vous pouvez avoir une chance égale ou meilleure de rester au Canada, de jouer dans nos universités, d'avoir ce lien avec les anciens, l'éducation, la qualité de l'entraînement, tout sera là pour eux. Maintenant, avec la LCBE, vous pouvez poursuivre les deux durant la saison morte et lorsque l’école est terminée, il existera des occasions au-delà du basketball U SPORTS. 

Graham Brown - président et chef de la direction de U SPORTS

« Selon moi, ce que cela permettra d’améliorer est pour le jeune joueur de basketball qui n'ira pas à un programme d’une conférence Power Five, je pourrais dire n'importe quel parent : vous pouvez avoir une chance égale ou meilleure de rester au Canada, de jouer dans nos universités, d'avoir ce lien avec les anciens, l'éducation, la qualité de l'entraînement, tout sera là pour eux » ajoute Brown. « Maintenant, avec la CEBL, vous pouvez poursuivre les deux durant la saison morte et lorsque l’école est terminée, il existera des occasions au-delà du basketball U SPORTS. »

Le nouveau partenariat visera à poursuivre la croissance du Canada aux niveaux national et international. Morreale et Grunwald voient tous les deux un avenir prometteur pour le basketball canadien, une chose dont les Canadiens peuvent être fiers tout en continuant à performer.

«Le Canada a toujours été un bon pays de basketball», a déclaré Grunwald, ancien directeur général des Raptors de Toronto et directeur des sports et des loisirs de l’Université McMaster. « (Le partenariat CEBL-U SPORTS) est une belle progression et il offre aux joueurs de basketball de nouvelles possibilités de se développer et de profiter du sport qu'ils aiment, et nous permet un meilleur alignement du basketball au pays. »

La CEBL tiendra sa saison inaugurale cet été, avec six équipes basées à Abbotsford, Edmonton, Saskatoon, Guelph, Hamilton et St. Catharines, et grâce à cela, les étudiants-athlètes de U SPORTS auront un chemin plus direct pour se rendre où ils veulent être. Avec une éducation à leur actif, ils auront des options, qu'il s'agisse de poursuivre leur carrière de joueur ou de faire la transition vers un poste d’administration. Le repêchage aura lieu après le 8 Ultime de basketball masculin U SPORTS 2019, organisé par l'Université Dalhousie au Scotiabank Centre à Halifax. À partir de là, le partenariat entre la CEBL et U SPORTS, ainsi que le repêchage, ont le potentiel d'être une étape importante pour la croissance du basketball canadien.  

« D’avoir un joueur qui a gravi les échelons comme joueur en développement avec U SPORTS ou un joueur diplômé qui joue dans la  CEBL et qui quitte pour jouer outre-mer ou obtient une occasion dans la G-League (NBA) et potentiellement la NBA, j'aimerais perdre tous les joueurs que nous avons pour ce type d’occasions, » dit Morreale. « Parce que cela signifie que nous avons fait notre travail en les développant davantage. »


Jonathan_Yue.png (618 KB)Jonathan est un récent diplômé du programme de journalisme de l'Université de Toronto. Après quatre années de compétition en saut en hauteur avec l’équipe d’athlétisme des Varsity Blues de Toronto, Jonathan a couvert le football, le hockey et l’athlétisme de U SPORTS. Il a également écrit pour Athletics Canada, ainsi que pour les Steelheads de Mississauga de la Ligue de hockey de l’Ontario.