Hockey sur gazon Féminin

Football Masculin Nouvelles

Athlétisme Masculin

Kayden Johnson le roi lion de York

Lucy Fox

Kayden Johnson se démarque parmi le groupe de sept athlètes du Sport universitaire de l’Ontario (SUO) à la rencontre Can Am de l'Université de Windsor. Avec son mètre 90, sa présence est ressentie sur les blocs de sprint. Les athlètes prennent leurs marques, et au signal de départ, Johnson s’élance devant les autres coureurs, ses longs cheveux au vent derrière lui alors qu'il complète aisément les 60 mètres jusqu'à la ligne d'arrivée.

Avec un temps final de 8,21 secondes, Johnson remporte l'or dans l'épreuve du 60 mètres haies - et ce n'est même pas son meilleur temps cette saison. L’athlète des Lions de York occupe présentement le premier rang du classement U SPORTS pour l'événement, avec un temps de 8,14 secondes, 0,6 seconde d'avance sur son adversaire le plus proche.

Il s'est automatiquement qualifié pour les championnats U SPORTS qui seront organisés par les Lancers de Windsor du 7 au 9 mars et il n’en est qu’à sa première année à se concentrer sur les sprints de courte distance.

L’athlétisme sur piste lui est tout de même familier puisqu'il est un athlète d'heptathlon et de décathlon depuis l’école secondaire. Les deux événements comprennent un événement de haies, ainsi que le saut à la perche, le lancer du poids et une course de longue distance. Mais, avec le retour à la saison 2018, Johnson a pris la décision de se concentrer uniquement sur les sprints de courte distance – c’était ses événements préférés de ces compétitions multi-disciplines – donc la décision a été facile.

Kayden_Johnson_1.jpg (1.73 MB)

Le passage aux sprints de courte distance a également un avantage unique pour le Lion de York: une meilleure transition entre son sport d'automne, le football, et sa saison de piste du printemps.

«Je n'ai pas besoin de perdre autant de poids après la saison de football que lorsque je me concentre sur le décathlon », affirme Johnson, originaire de Kerrobert, en Saskatchewan, à environ deux heures à l'ouest de Saskatoon.

Peu importe le cas, le nombre n’est pas insignifiant, car il affichait un poids de 100 kg durant la saison de football 2017, et est passé à 88 kg pour la saison actuelle d'athlétisme.

Avant même que sa carrière universitaire ne débute, Johnson a réussi à concilier à la fois le football et l’athlétisme au niveau élite, jouant même au basketball avant de se concentrer ses efforts au secondaire. Du côté du football, il a représenté le Canada lors des deux Coupes internationales U19 et a représenté sa province natale, la Saskatchewan, à la Coupe Football Canada. En athlétisme, il s'est classé cinquième au décathlon des Championnats panaméricains juniors dans l'uniforme canadien.

Naturellement, lorsqu’il a été temps de choisir une université - initialement avec les Huskies de la Saskatchewan - Johnson s'est engagé envers les deux programmes sportifs universitaires. En 2015, il est déménagé à l'Université York et s'est joint à l'équipe d'athlétisme et de football du campus de Toronto.

Il est un pilier dans les deux équipes depuis. En tant qu'athlète sur piste de York, il a remporté la médaille d'argent du SUO en heptathlon et a terminé cinquième aux Championnats U SPORTS pour le même événement, ce qui lui a valu une distinction à la deuxième équipe d'étoiles du SUO. Durant la dernière saison de football, il a réussi 56 courses pour 270 verges et cinq attrapés pour 66 verges avec les Lions.

Comment réussit-il à faire deux sports universitaires? Pour certains, deux programmes peuvent sembler être un équilibre difficile. Mais pour Johnson, c'est tout ce qu’il connaît.

Je n'ai jamais fait qu'un seul sport, alors faire plusieurs sports, c'est tout ce que je connais et j’aime ça et j'ai de grands rêves dans les deux sports - j'aimerais aller aussi loin que possible dans les deux.

Johnson

Les sports bénéficient l’un de l’autre. Comme Johnson l'explique, la puissance, la force et la rapidité du football sont bénéfiques pour ses épreuves de haies. D'autre part, la vitesse qu'il gagne en piste profite à sa position de porteur de ballon sur l'équipe de football.

Mais, être un athlète de deux sports vient également avec quelques défis, ce que Johnson admet. L'aspect social de la compétition durant deux saisons peut être difficile, dit-il, surtout quand on considère ses coéquipiers sur le terrain.

« Pendant la saison, je vois (l'équipe de football) tout le temps, mais pendant la saison d’athlétisme, je ne les vois pas beaucoup », explique-t-il. « C’est à moi de faire l'effort de rester en contact avec eux. »

Kayden_Johnson_2.JPG (440 KB)

Comme si ce n’était pas assez, le coureur de haies est également le seul athlète universitaire des Lions qui se spécialise en théâtre - un programme qui vient avec la charge de travail supplémentaire des performances et des répétitions. À ce jour, il a joué dans plusieurs pièces sur le campus, y compris Moss Park et Angels in America. Johnson profite cependant de la flexibilité du programme de théâtre, car il est capable de modifier ses répétitions quand il est en compétition ou s'entraîne.

Cela dit, le Lion n'est pas déconcerté par sa liste de choses à faire; en fait, les trois passions figurent toujours dans ses objectifs de carrière pour l'avenir.

«J'aimerais vraiment jouer au football professionnel, que ce soit dans la LCF ou la NFL, et j'aimerais aussi être un athlète de haies olympique», dit Johnson, ajoutant qu'il veut également poursuivre une carrière d'acteur au cinéma ou à la télévision.

De grands rêves, qui sont tous encore possibles. Le repêchage de la LCF 2019 pourrait être sa première occasion d’en rayer un de la liste.


Lucy_Fox.png (913 KB)Lucy est étudiante de cinquième année au baccalauréat en études des médias de l'Université de la Colombie-Britannique. Auparavant, elle était stagiaire en communication avec les Whitecaps de Vancouver et la responsable des médias sociaux pour la classique Pat Quinn, un tournoi de hockey local à Vancouver. Elle est journaliste pour le journal du campus, The Ubyssey, depuis deux ans et est la rédactrice des sports du journal pour l'année scolaire 2017-18.

 

 

Articles: