Basketball Masculin

Football Masculin Nouvelles

Football Masculin

Derniers préparatifs en cours avant le Défi Est-Ouest Valero U SPORTS 2018 de samedi

Marshall Ferguson

(Crédit: Mathieu Bélanger/Université Laval)

À quoi s’attendre?

Ce match réunira de talentueux joueurs de ligne offensive, des quarts-arrières avec de puissants bras, et une pléiade d’excellents receveurs par rapport à d'autres éditions du Défi Est-Ouest ce qui devrait favoriser un pointage élevé.

Même quand tous ces ingrédients sont présents, il y a parfois un manque de communication causé par le fait que les joueurs ne se connaissent pas bien. Mais pas cette année.

Les quarts-arrières comme Chris Merchant, de Western, et Michael O'Connor, de l'Université de la Colombie-Britannique, ont pris plus de temps dans les salles de réunion et sur le terrain avec les receveurs afin d’être sur la même longueur d’ondes. Ce serait très étonnant si cela ne se transforme pas en spectacle aérien ce samedi à Québec.

La seule façon d’empêcher un festival offensif pourrait venir de la pression contre la passe, en particulier par la formation de l’Est. Attendez-vous à ce que l'équipe de l'Ouest débute la rencontre de samedi avec beaucoup de passes rapides, ce qui permettrait à leur ligne offensive d’avoir un répit face à la pression qui devrait venir d’un certain porte-couleur de Laval.

Glen Constantin, le patron du Rouge et Or, misera sur de talentueux footballeurs lors du match du week-end. Parmi ce groupe, notons deux noms qui évoluent pour le Rouge et Or, soit l'ailier défensif Mathieu Betts et le receveur Alexandre Savard.

Savard est un doté d’un physique plus qu’imposant. Avec ses six pieds six pouces, 248 livres, il a couru récemment la distance de 40 verges en 4,84 secondes, sautant 34,5 pouces et levant 225 livres à 26 reprises.

Épeurant.

Voici la partie effrayante pour la défensive de l’équipe de l’Ouest. Savard peut courir. Il comprend les tracés, et aura même quelques remises ce samedi.

Si Savard peut jouer un rôle important en offensive, il en va de même pour son coéquipier Mathieu Betts en défensive. Ce dernier mise sur sa rapidité et sa combativité pour déstabiliser ses rivaux de l’autre côté de la ligne de mêlée. Betts a ébloui tout au long de la semaine, y compris lors d'une séance d'équipe jeudi après-midi, faisant rire et grimacer en même temps ses partenaires de la formation de l’Est en raison de la rapidité et de la facilité qu’il a d'atteindre le quart adverse.

Sans doute le meilleur moment hors terrain de la séance de vendredi a eu lieu lors de la réunion des unités spéciales menée par Jeff Cummins et Dan McNally, entraîneurs avec les Axemen d’Acadia. Cummins a demandé quel numéro portait Betts sur la charte des unités spéciales.

defi-estouest-day4_(body)jpeg.jpeg (164 KB)
(Credit: Mathieu Bélanger)

Cherif Nicholas, l'entraîneur-chef de l'équipe de l’Est et pilote des Gaiters de Bishop's, a crié de l'autre côté de la pièce, « Bien sûr!, comme si vous ne saviez pas quel numéro il porte. » Cummins a haussé les épaules et a souri en regardant directement Betts avant de de déclarer : « Je n'ai pas à jouer contre lui pendant la saison, je me fou du numéro qu’il a! »

Bien entendu, Cummins comme tout le monde au Défi Est-Ouest 2018 connaît le numéro de Betts. Mais l’entraîneur-chef d’Acadia a voulu uniquement rigoler au sujet de Betts, qui a reçu plusieurs éloges cette semaine.

« Il a un grand sens de l'humour et il y a beaucoup de choses à son sujet », a ajouté Cummings au sujet de Betts.

Changement de rôle?

Lors de la séance d'entraînement de vendredi, les entraîneurs de l'équipe de l'Ouest ont entamé une discussion sur les affrontements probables lors de la rencontre de samedi. Ils ont regardé où positionner leurs receveurs afin d’obtenir les meilleurs duels, et qui pourrait couvrir le receveur le plus rapide ce samedi.

À un moment donné, un entraîneur défensif de l’équipe de l’Ouest a demandé à un collègue de l’offensive s’il serait possible de recourir aux services du receveur de UBC Travel Pinto pour jouer comme demi-défensif si jamais le receveur de passes des X-Men de StFX Kaion Julien-Grant devait déborder les secondeurs de la troupe de l’Ouest.

« Laisse-moi Pinto pour quelques jeux, je lui dirai de retourner ses hanches et de courir avec Kaion. Il pourrait être le seul à pouvoir le suivre. »

Bien que Pinto et Julien-Grant se soient mis en valeur cette semaine, Chris Osei-Kusi, de Queen's, Kalem Beaver, d'Ottawa, et Kurleigh Gittens Jr, de Laurier, pourraient aussi profiter de la rencontre de samedi pour se surpasser.


Suivez Marshall Ferguson à le defi Est-Ouest sur nos channels sociaux de football: 

Statistiques en direct.

Regardez le match en direct à 12h30 avec Mario Hudon et Jean-Philippe Gilbert ici.