Basketball Masculin

Football Masculin Nouvelles

Coupe Vanier

Des anciens joueurs de football de l’Université Laval évoquent leurs souvenirs de la Coupe Vanier à domicile

Emma Fischer

(Crédit: Stephane Gaudreau)

Créée en 1965, la Coupe Vanier – le championnat national de football canadien universitaire, anciennement connu sous le nom de Canadian College Bowl – est l’un des événements sportifs les plus attendus à travers tout le pays. Être l’hôte de la Coupe Vanier est un honneur et un privilège pour l’université à laquelle cette opportunité est accordée.

Avec l’annonce ce lundi que les championnats 2018 et 2019 de la Coupe Vanier seront octroyés à l’Université Laval, ce sera la cinquième fois de son histoire que le plus florissant des programmes de football U SPORTS accueillera cet événement au mois de novembre.

Cette annonce rappelle de bien beaux souvenirs à la memoire des anciens joueurs de football de l’Université Laval, qui ont non seulement eu l’opportunité de jouer dans ce championnat, mais ont aussi eu le plaisir de gagner la Coupe Vanier à domicile.

Guillaume Rioux, receveur et retourneur de bottés à l’Université Laval, a gagné la Coupe Vanier deux fois – une fois en 2010, et une autre fois en 2013, les deux fois à Laval. Il se souvient que chacune de ces deux années a été mémorable à sa façon, et que jouer devant ses amis et sa famille a été un moment tout spécialement important.

Guillaume_Rioux_-_credit_Yan_Doublet_(31)-1.jpg (125 KB)
Guillaume Rioux (Crédit: Yan Doublet)

“2010, ça a été ma première Coupe Vanier en tant que joueur, et ça semblait juste iréel,” confie Rioux, se rappelant de la victoire de son équipe sur les Calgary Dinos il y huit ans.“ Après le match, tu réalises que tu viens juste de gagner ta première Coupe Vanier, et ensuite, quelques minutes plus tard, tu te retrouves entouré par ta famille, tu embrasses tes parents et tes amis… Cela a été vraiment spécial pour moi, car j’ai grandi dans la ville de Québec, alors gagner la coupe dans ma ville natale en face de tout le monde, c’était vraiment incroyable.”

L’expérience de Rioux au collège s’est terminée là où elle avait commencé, au cours du championnat 2013, lorsqu’il a revêtu pour la dernière fois l’uniforme des Rouge et Or, et a fini sa carrière en beauté.

J’étais vraiment ému à l’idée de jouer ce match, et ensuite, d’avoir été capable de gagner ce dernier match-là, une fois de plus, en présence de tout le public à domicile, a été pour moi la meilleure manière possible de finir ma carrière au collège.

Rioux

“C’était ma dernière année – ma cinquième année au collège, donc je savais que ça allait certainement être mon dernier match en tant que joueur de Laval,“ explique Rioux. “Sachant cela, j’étais vraiment ému à l’idée de jouer ce match, et ensuite, d’avoir été capable de gagner ce dernier match-là, une fois de plus, en présence de tout le public à domicile, a été pour moi la meilleure manière possible de finir ma carrière au collège.”

Rioux reste impliqué à l’Université Laval en tant qu’entraîneur en préparation physique et des receveurs, aidant ainsi les membres actuels de l’équipe de football des Rouge et Or à réaliser leur potentiel à la fois sur et en dehors du terrain. Son conseil aux joueurs qui s’apprêtent à entamer la nouvelle saison?

“Il n’y a aucune garantie que nous irons en championnat ou que nous remporterons la Coupe Vanier (qui se jouera à domicile au cours des deux prochaines années), mais cela devrait être une motivation de plus pour les joueurs”, dit-il. “Il y a là une opportunité, et il faut vraiment utiliser cela comme un moteur. Quand tu sais d’avance que la coupe va se jouer sur ton terrain, dans ton stade, ca doit vraiment te donner l’envie d’en faire partie.”

Christopher_Milo_-_credit_Yan_Doublet_(115)-1.jpg (179 KB)
Christopher Milo (Crédit: Yan Doublet)

L’ancient co-équipier de Rioux, Christopher Milo, un botteur qui faisait partie de l’équipe de 2010, est du même avis, et ajoute que jouer les matchs de championnat est une expérience importante qui aide à renforcer l’esprit d’équipe au sein du groupe.

Quand tu es capable de jouer ces grands matchs et de les gagner, ce sont des liens et des souvenirs que tu vas partager avec tes co-équipiers pour de nombreuses années à venir

Milo

“Quand tu es capable de jouer ces grands matchs et de les gagner, ce sont des liens et des souvenirs que tu vas partager avec tes co-équipiers pour de nombreuses années à venir”, dit Milo. “Cela fait maintenant dix ans que j’ai gagné mon premier championnat national (en 2008), et je suis toujours en contact avec tous mes anciens co-équipiers. Tu gardes toujours en mémoire ces moments passés ensemble, et on aura toujours cette bague (de championnat) pour nous les rappeler.”

En tant que marché important du football, l’Université Laval affiche régulièrement complet à son stade TELUS-UL de 12 871 places, pour n’importe lequel de ses matchs de saison à domicile. Mais, aussi excitant que cela puisse paraître d’accueillir la Coupe Vanier dans sa propre école et de se retrouver en face de milliers de personnes qui sont presque toutes en train d’encourager leur équipe, cela peut aussi constituer une grande distraction.

Jean-Philippe_Bolduc_-_credit_Yan_Doublet_(189)-1.jpg (86 KB)
Jean-Philippe Bolduc (Crédit: Yan Doublet)

Jean-Philippe “JP” Bolduc, un demi-défensif qui jouait avec l’équipe de l’Université de Laval lors du championnat 2013, a, depuis, ajouté à son palmarès une Coupe Grey remportée avec les Ottawa REDBLACKS en 2016. L’ancien champion U SPORTS affirme que mettre de côté les réseaux sociaux est une tactique qu’il a utilisée pour rester concentré pendant la saison de championnat, et il conseille aux joueurs actuels de faire la même chose s’ils souhaitent atteindre leur but ultime.           

 “Mettez de côté vos téléphones, votre Instagram, votre compte Twitter, et concentrez-vous uniquement sur le football – c’est juste pour une semaine,” dit Bolduc. “Les copines, la famille et les amis seront là pour passer du temps avec vous lorsque vous remporterez le match.”


Emma_Fischer.png (811 KB)Emma est une étudiante de quatrième année en journalisme à l'Université Carleton. Elle apprécie pleinement le journalisme écrit mais possède une vaste expérience dans d'autres médiums et s'intéresse de plus en plus aux sports depuis son arrivée à l'université. Elle commence à peine à plonger dans l'écriture sportive et est ravie de se joindre à l'équipe U SPORTS