Basketball Masculin

Hockey Féminin Nouvelles

Hockey Féminin

Sur les pistes glacées : D’anciennes joueuses de hockey de U SPORTS sur le circuit Crashed Ice

Declan Riley

Tous ceux qui ont fréquenté l’université ne travaillent pas nécessairement dans leur domaine d’études, et les anciennes participantes au programme de hockey féminin de U SPORTS, Maxie Plante et Tamara Kajah, peuvent en témoigner.

Plante, qui a été membre du programme de hockey féminin des Carabins de Montréal de 2011 à 2013, et Kajah, qui a évolué au sein de Thunderbirds de l’UBC en 2009-2010 ont toutes les deux trouvé leur voie en dehors de la salle de classe.

Les deux portent encore presque tous les jours des patins, mais au lieu de poursuivre la rondelle, elles s’élancent vers la ligne d’arrivée. Plante et Kajah participent à des compétitions sur le circuit Red Bull Crashed Ice au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Pour Kajah, ayant joué presque toute sa vie au hockey féminin, l’étape suivante était logiquement le hockey universitaire. Après avoir joué au hockey compétitif mineur, elle a revêtu l’uniforme des Thunderbirds de l’UBC durant la saison 2009-2010.

« On a une famille immédiate, avec toutes les filles dans l’équipe, ce qui est merveilleux », raconte Kajah lorsqu’on lui demande ce qui l’a le plus marquée en tant que membre des Thunderbirds et en jouant au hockey féminin au sein d’une équipe de U SPORTS.

Même si Kajah n’a été une Thunderbird que pendant une seule saison, cela l’a aidée à développer ses habiletés pour le futur.

Kajah_1.jpg (8.45 MB)

Ayant découvert le sport de la course sur glace après avoir laissé l’UBC, Kajah s’y est initiée à ce sport grâce à une ancienne coéquipière, et elle a participé à sa première course en 2014 à Québec. Elle est montée sur le podium à plusieurs reprises à l’issue des courses de Crashed Ice et a décroché des médailles d’or et d’argent aux courses de la Riders Cup. Kajah s’est démarquée comme étant une des concurrentes canadiennes les plus compétitives à avoir concouru sur les deux circuits.

 

Découvrir de nouveaux endroits, rencontrer de nouvelles personnes, tout cet aspect de la course est très exaltant. C’est une décharge d’adrénaline. Tout ce qui a rapport à ce sport est amusant et emballant, et c’est ce qui me pousse à revenir chaque année.

« Je pense qu’en tant qu’athlète féminine, c’est toujours bien de voir plus de filles essayer le sport et ne pas se sentir intimidées par celui-ci. Il y a un petit circuit d’événements qui présentent des courses idéales pour que les filles essaient le sport, et n’importe qui peut s’inscrire. J’aimerais voir plus de filles y participer. »

Plante, qui a également grandi dans le hockey, a une histoire similaire. Après avoir passé deux ans dans une école secondaire axée sur les sports, elle a été chaleureusement accueillie au sein du programme de hockey des Carabins de l’Université de Montréal. Non seulement elle a pu se faire des amies pour la vie, mais après deux ans, elle s’est retrouvée avec une bague de championnat au doigt après avoir remporté le titre de U SPORTS pour la saison 2012-2013.

Plante_(6).jpg (7.22 MB)

« La chimie entre toutes les joueuses fait partie de tout ce que j’ai le plus aimé à l’UdeM. L’équipe est devenue comme une famille, et c’est en partie la raison pour laquelle nous avons réalisé d’aussi belles performances au cours de ma dernière année », de raconter Plante, faisant écho à une déclaration similaire de Kajah, qui a aussi parlé de l’amitié, de l’esprit de famille entre les joueuses et du plaisir qu’elles avaient à jouer ensemble.

« Après seulement quatre ans d’existence, nous avons pu remporter le championnat national, ce qui en dit beaucoup sur la structure de l’équipe, les installations et l’expérience de notre personnel d’entraîneurs. C’est une université formidable, et je n’aurais pas pu choisir meilleur sport que le hockey de compétition. »

Après deux ans d’université, Plante a décidé que ce n’était pas l’idéal pour elle. Heureusement, elle avait encore en elle la passion du hockey et du patinage. En 2014 – la même année que Kajah — Plante a participé à sa première course de Crashed Ice.

La première fois que je suis montée au sommet de la piste et que j’ai regardé en bas, je me suis demandé “Pourquoi est-ce que je fais ça?"

« La première fois que je suis montée au sommet de la piste et que j’ai regardé en bas, je me suis demandé “Pourquoi est-ce que je fais ça?”, mais je n’ai pas mis longtemps à comprendre que j’étais faite pour la course sur glace. J’ai fait face à plein de défis et parfois, ce fut douloureux, mais la sensation ressentie chaque fois que j’arrivais au bas de la piste était formidable », raconte Plante, clairement accro à son sport, autant que peut l’être une athlète.

« Les carrières sportives ne sont pas toujours faciles, mais elles nous enseignent beaucoup. On peut tomber, se blesser ou ne pas obtenir les résultats espérés, mais on ne peut que travailler plus fort et garder la tête haute. Elles nous montrent nos limites et nous poussent à la dépasser sans nous poser de questions. Elles nous amènent dans différentes directions, tant sur le plan physique que sur le plan mental. Elles nous permettent de rencontrer des gens que nous n’oublierons jamais. Cela devient notre identité, et nous créons des souvenirs inoubliables », ajoute Plante, aussi passionnée que l’olympienne canadienne Marie-Philip Poulin, lorsqu’elle parle de hockey.

Les deux femmes ayant toutes les deux des chances de podium, la dernière course du circuit Crashed Ice qui se tiendra à Edmonton au cours de la fin de semaine des 9 et 10 mars est une des compétitions les plus attendues de l’année.

Le patinage de descente extrême n’est pas un sport conventionnel, mais il croît en popularité. C’est difficile d’imaginer un sport plus canadien, alors que certains des meilleurs athlètes canadiens chausseront leurs patins ce weekend pour s’élancer jusqu’à la ligne d’arrivée au lieu de courir après la rondelle.


Declan_Riley.jpg (244 KB)Declan est étudiant de deuxième année en journalisme à l'Université MacEwan à Edmonton, en Alberta. Après avoir joué à la fois au hockey et au soccer compétitif durant son enfance, Declan espère intégrer sa connaissance des sports et sa passion pour l'écriture pour rédiger des histoires pour les étudiants à propos des étudiants.

Suivez @TheDeclanRiley sur Twitter.