Hockey Masculin Nouvelles

Hockey Masculin

Les étoiles U SPORTS — le défi ultime pour l’équipe junior canadienne dans sa ruée vers l’or

Kaitlin Jingco

Pour la toute première fois de son histoire, l’équipe des étoiles du hockey masculin U SPORTS a balayé les espoirs juniors mondiaux canadiens dans leur série annuelle de deux matches — un événement qui, selon les deux équipes, était à l’avantage de l’équipe junior mondiale.

Il est plutôt d’opposer les juniors mondiaux à une équipe véritablement de taille, de manière à ce que l’expérience puisse leur servir à finaliser la sélection de leur équipe. .  . Nous voulons voir les juniors mondiaux triompher.

Graham Brown - le P.D.G. de U SPORTS

« Notre objectif n’est vraiment pas de gagner, » explique le P.D.G. de U SPORTS, Graham Brown. « Il est plutôt d’opposer les juniors mondiaux à une équipe véritablement de taille, de manière à ce que l’expérience puisse leur servir à finaliser la sélection de leur équipe. .  . Nous voulons voir les juniors mondiaux triompher. » 

Alors que la plupart ne songeraient pas à jumeler le succès sportif aux défaites, Shawn Bullock, gestionnaire principal des opérations hockey à Hockey Canada, affirme que les deux défaites de son équipe en faveur de l’équipe U SPORTS de Brown ont été « extraordinaires » puisqu’elles ont ciblé les meilleurs joueurs parmi les -20 ans du côté des juniors mondiaux canadiens.

 Le niveau d’habileté, la rapidité et le style de jeu qu’ils ont offerts étaient précisément ce qu’il nous fallait pour créer un environnement d’évaluation et exposer certains de nos joueurs qui, malheureusement, n’ont pas atteint les objectifs du programme.

Bullock

« Le niveau d’habileté, la rapidité et le style de jeu qu’ils ont offerts étaient précisément ce qu’il nous fallait pour créer un environnement d’évaluation et exposer certains de nos joueurs qui, malheureusement, n’ont pas atteint les objectifs du programme, » dit Bullock au sujet des étoiles U SPORTS.  

Cette relation, à la fois concurrentielle et coopérative des deux côtés — et qui s’applique tout aussi bien du côté des équipes féminines puisque les meilleures athlètes du hockey féminin U SPORTS participent chaque année à la vitrine estivale de Hockey Canada au mois d’août — perdure depuis 1988 alors que, pour la première fois, l’équipe d’étoiles de U SPORTS faisait partie du camp de sélection de l’équipe canadienne et, depuis 2015, également de celui de l’équipe junior.   

VEP_5032_preview.jpeg (104 KB)

La première année de ces confrontations, U SPORTS s’était approprié la première victoire de 5-4 contre les espoirs canadiens lors d’une fusillade à Toronto. Le lendemain, les espoirs ont eu leur revanche, remportant le match contre U SPORTS 5-0. En 2016, les juniors mondiaux ont balayé les étoiles, au compte de 5-3 le premier jour et de 3-0 le deuxième jour ; les deux matches avaient été disputés à Boisbriand, Qué.

Cette année, à St. Catharine’s, Ont., suivant le succès des espoirs de l’équipe canadienne en 2016, Hockey Canada a demandé à U SPORTS d’augmenter le défi.

Typiquement, lorsqu’une équipe d’étoiles est sélectionnée, le personnel entraîneur doit ensuite en arriver à un contingent limité, avec un certain nombre de joueurs de chaque conférence. Cette année, Hockey Canada a demandé à U SPORTS de faire fi des restreintes géographiques et de simplement sélectionner les meilleurs athlètes au pays.

« Ils ont simplement choisi les meilleurs joueurs, » dit Bullock au sujet des modifications dans la sélection. « Ils ont poussé nos gars... et c’est ce que nous voulions. »

VEP(126of162)_preview.jpeg (91 KB)

En plus d’avoir plus de liberté et de flexibilité dans la sélection de ses joueurs, l’entraîneur-chef U SPORTS, Brad Peddle de StFX — de même que ses adjoints Mark Howell de Calgary, Trevor Stienburg de Saint Mary’s et Patrick Grandmaître d’Ottawa se sont assuré d’ajouter des séances d’entraînement additionnelles et de créer des activités visant à accroître l’esprit d’équipe — telles qu’une visite aux Chutes Niagara, l’assistance à un match des Sabres de Buffalo — aux préparations de cette année.

Fidèles à l’intention de Peddle, ces changements ont contribué à améliorer les résultats des étoiles U SPORTS.

Lors de la rencontre initiale de la série, cette année, un but compté au début de la première période par l’ailier Luke Phip d’Alberta et deux buts dans un filet désert à la fin de la troisième ont assuré une victoire de 3-0 aux athlètes U SPORTS contre leurs plus jeunes adversaires.

Le deuxième match fut beaucoup plus serré alors que les deux équipes étaient à égalité à 2-2, puis 3-3 à la dernière période. Toutefois, avec seulement 6,5 secondes à faire, le défenseur Jason Fram de l’Alberta a réussi à faufiler la rondelle dans le filet adverse pour assurer la victoire aux espoirs juniors avec un pointage de 4-3.

Nous sommes réellement fiers de ce groupe.  Ils ont vraiment saisi la façon dont ils devaient jouer et je pense qu’au cours de ces deux matches, vous avez vu un groupe réellement motivé et engagé, en ce sens qu’ils étaient décidés à laisser leurs tripes sur la glace et à jouer avec fierté. 

Peddle

« Nous sommes réellement fiers de ce groupe, » de dire Peddle, qui a agi à titre d’entraîneur adjoint U SPORTS sur le banc des étoiles l’an dernier. « Ils ont vraiment saisi la façon dont ils devaient jouer et je pense qu’au cours de ces deux matches, vous avez vu un groupe réellement motivé et engagé, en ce sens qu’ils étaient décidés à laisser leurs tripes sur la glace et à jouer avec fierté. »

Nonobstant les résultats de la série et la rivalité des trois dernières années, des deux côtés de la glace, on insistait pour affirmer que la relation U SPORTS-Hockey Canada est mutuellement bénéfique et importante.

« C’est un merveilleux partenariat que nous avons, » d’exprimer Brown du point de vue de U SPORTS. « Nous investissons énormément dans le succès de cette équipe et Hockey Canada investit en nous. »  

VEP(123of162)_preview.jpeg (102 KB)

Bullock est d’accord, décrivant les efforts de U SPORTS pour aider à la sélection des juniors canadiens comme étant « parfaits » et « énormes. »

Suite à la série, Hockey Canada a été en mesure de rétrécir le nombre de joueurs de 33 à 27, finalisant presque l’alignement en vue du Championnat junior mondial de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF).

Bien que ces décisions soient la raison clé de la mise en place de cette série, les matches servent aussi à autre chose : informer les partisans du sport de la qualité des sports de U SPORTS.

« Ils ont poussé nos athlètes de 18, 19 ans considérés les meilleurs au pays et, dans certains cas, les meilleurs au monde, » dit Bullock au sujet des Étoiles canadiennes U SPORTS qui, à son avis, ne reçoivent pas le respect qu’ils méritent. « Ils nous ont poussés jusqu’à la limite et ont remporté les deux matches. Alors, j’espère que le public en a pris note. »

VEP_5256_preview.jpeg (111 KB)

À la suite de ces deux victoires, U SPORTS a fait vibrer les médias sociaux alors que plusieurs médias d’information annonçaient les résultats à travers le pays, suggérant que les sports universitaires canadiens allaient peut-être enfin recevoir l’attention qu’ils méritent.

Lorsque Brown est devenu président et directeur général de U SPORTS, il y a à peine deux ans, son objectif était de rendre les sports universitaires au Canada plus « pertinents ». Et, bien qu’il soit conscient que la récente publicité occasionnée par le hockey va aider, son équipe U SPORTS et lui-même cherchent toujours à en faire davantage.

Ce ne sera pas un coup de circuit ; ce n’est pas un seul événement qui va changer les choses. Il faut travailler plus fort chaque année.

« Ce ne sera pas un coup de circuit ; ce n’est pas un seul événement qui va changer les choses. Il faut travailler plus fort chaque année, » dit-il, faisant référence au besoin de l’organisme de continuer à présenter des événements comme la série des étoiles. »

Brown insiste que son équipe est engagée à accroître la sensibilisation à la qualité des sports de U SPORTS, tout en entretenant des relations harmonieuses avec les organismes sportifs nationaux du Canada, tels que Rugby Canada, Basketball Canada, et la LCF.  

VEP(134of162)_preview.jpeg (92 KB)

Le chef de U SPORTS a l’œil ouvert sur tous les sports canadiens, mais avec la tradition de Noël (qui arrive à grands pas) de soutenir les mondiaux juniors dans le championnat de la IIHF, l’attention de Brown sera davantage axée sur le hockey.

« Je crois définitivement que le Canada va remporter l’or, et je crois que l’équipe de hockey U SPORTS aura joué un rôle mineur dans cette victoire, » dit-il. « Je regarderai autant de matches que possible durant les fêtes — en tout cas, sûrement tous les matches du Canada. »

Le Championnat mondial de hockey junior de la IIHF 2018 commencera, pour l’équipe canadienne, le lendemain de Noël « Boxing Day », alors qu’elle affrontera la Finlande à 16 h HE/13 h HP au KeyBank Center à Buffalo, N.Y.


Kaitlin_Jingco.png (66 KB)Kaitlin est récemment diplômée du programme de maîtrise en communication et journalisme de l’Université Western. Elle travaille maintenant comme gestionnaire des communications pour son député provincial et garde un lien avec son amour du sport et du journalisme en tant que contributeure U SPORTS.