Hockey sur gazon Féminin

Natation Féminine Nouvelles

Natation Féminine

Que sont-ils devenus: Olympienne McCabe, une mentore pour la prochaine génération

Matt Vocino

Après une participation aux Jeux olympiques de 2016 à Rio, Martha McCabe a pris sa retraite et ne nage plus en compétition. Au lieu de cela, elle s'est engagée à aider les jeunes athlètes à rêver grand, tout comme elle l'a fait dans son temps.

Spécialiste à la brasse, l’ancienne athlète de 29 ans est née à Toronto de Nancy et Joe McCabe. Elle est la plus jeune de quatre enfants.

Comme beaucoup de jeunes, McCabe avait de grands rêves lorsqu’elle était petite. L’été, au chalet familial, elle rivalisait avec ses frères et sœurs Carolyn, Jeffrey et Allison dans ce qu’ils appelaient les «Jeux olympiques McCabe». Il y avait bien sûr des épreuves de natation au sein de cette compétition.

marthajpg.jpg (47 KB)

Après avoir excellé en course et en  natation à son école secondaire, Leaside High School à Toronto, McCabe décidait que sa véritable passion était dans l'eau et qu'elle tenterait de faire de son rêve olympique une réalité.

« Une partie de la raison pour laquelle j’étais en extase devant les Olympiques et voulais concourir sur la plus grande scène au monde est simplement que j’avais vu, à la télévision, des athlètes canadiens participer aux Olympiques, concourir à des championnats mondiaux et remporter des médailles pour le Canada et j’étais tout excitée de voir ça, » explique McCabe. « Je constatais la fierté qu’ils avaient sur le podium, arborant la feuille (d’érable) sur leur poitrine... On aurait dit que ça me motivait à faire de même. »

Comme la plupart des élèves de 12e année au Canada, il est difficile de choisir une université. Mais pour les étudiants-athlètes de niveau élite qui cherchent à franchir la prochaine étape de leur carrière, la décision est encore plus importante. Pour la plupart des étudiants-athlètes, le « glamour » de se rendre chez notre voisin du sud pour participer à la NCAA est tentant, mais pas pour McCabe. En effet, la Torontoise s’est dirigée vers l’ouest à destination de Vancouver, pour la saison 2007-08, où elle a entamé sa carrière universitaire avec les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique.

« Le Canada venait tout juste de retenir les services d’un entraîneur hongrois, non seulement spécialiste de la brasse, mais spécialiste de ma discipline, le 200-mètres brasse. À l’époque, il entraînait une fille du nom de Annamay Pierse qui était également une ancienne étudiante U SPORTS de l’UCB, » raconte McCabe. « Chaque fois qu’elle nageait le 200 m brasse, elle battait un record canadien ; il m’a donc semblé tout naturel pour moi de déménager à Vancouver et d’étudier à l’UCB. »

Une fois avec les Thunderbirds, McCabe travailla avec le légendaire entraîneur hongrois Jozsef Nagy, spécialiste de la brasse. De là, McCabe s’embarqua dans une carrière impressionnante au sein du réseau U SPORTS. Au cours de sa carrière universitaire, l'étudiante en kinésiologie et en sciences de la santé a établi un nouveau record Canada-Ouest au 200 m brasse, a été nommée nageuse U SPORTS de l'année 2009-10, a remporté deux championnats nationaux U SPORTS et a été capitaine de l’équipe de natation en 2010 et 2011. De plus, elle a été nommée athlète de l'année diplômée de UBC et lauréate de la médaille du jubilé en 2012.

martha2.jpg (688 KB)

Quelques mois après l’obtention de son diplôme, McCabe, membre de l’équipe nationale de natation du Canada depuis 2009, a atteint son objectif ultime en se rendant à Londres pour participer aux Jeux olympiques pour la première fois après avoir échoué à se qualifier pour Beijing. C'était un rêve devenu réalité.

Martha_McCabe-PanAm_Games-heats-15july201529130.JPG (208 KB)

« Ce fut une expérience extraordinaire, » dit McCabe. « Une partie de ma préparation pour ces jeux était de concourir au Canada et l’une de ces grosses compétitions s’avérait être le championnat U SPORTS. J’ai concouru aux côtés de ma coéquipière du temps qui détient, à ce jour, le record du monde. Elle était donc la détentrice du record du monde au 200 m brasse et nous concourions l’une à côté de l’autre à ces championnats U SPORTS. Il n’y a vraiment pas de meilleure préparation que de concourir contre la détentrice du record mondial avant les Jeux olympiques. » 

Sur la plus grande scène internationale, McCabe a terminé cinquième dans son événement phare. Elle a remporté le prix de nageuse féminine de l'année 2012 aux Big Splash Awards au Canada.

Avec une confiance rehaussée depuis ses premiers Jeux olympiques, McCabe est restée une concurrente féroce au Championnat du monde de la FINA 2013 et même aux Jeux du Commonwealth et aux Pan Pacific Games après une blessure grave à la clavicule, tout en travaillant comme coordonnatrice de marketing pour le Programme Olympiens RBC.

En 2015, elle nageait dans sa ville aux Jeux panaméricains, remportant la médaille d’argent au 200 m brasse, ce qui la plaçait sur le podium avec sa compatriote Kierra Smith, qui a remporté la médaille d’or. Un an plus tard, la nageuse canadienne se rendait à Rio, mais cette fois-ci en tant que vétérante chargée de diriger l'équipe canadienne de natation, ayant été nommée co-capitaine de l'équipe.

Le 200 m brasse aux Jeux olympiques de 2016 serait sa dernière épreuve de compétition, mais cela n'a pas marqué la fin de sa carrière sportive.

« Comme j’arrivais au terme de ma carrière en nage, je suis devenue de plus en plus excitée à l’idée de partager mon histoire avec le plus de Canadiens possible, » dit McCabe. J’ai donc raconté l’histoire de mon ascension aux Jeux en tâchant d’humaniser l’expérience olympique et en expliquant à tous ces Canadiens que je venais du même système, de la même école, qu’eux et c’est ainsi que j’ai atteint mon but. »

Après son retour à la maison et sa retraite officielle de la nage compétitive, McCabe a fondé Martha's Canadian Drive, une tournée de plus de 50 jours à travers le Canada au cours de laquelle Martha a conduit de Victoria en Colombie-Britannique à St. John's, Terre-Neuve afin d'inspirer et d'encadrer la prochaine génération d'Olympiens. Au cours du voyage, McCabe a présenté à 45 groupes différents à travers le Canada et plus de 3000 Canadiens ont participé à sa tournée pancanadienne.

Martha_at_school.jpg (330 KB)

Tout aussi impressionnant, McCabe a pu utiliser sa formation en marketing et son expérience de travail avec RBC pour acquérir quatre grands commanditaires pour la campagne, allant de BMW aux Producteurs laitiers du Canada.

Pour beaucoup d'athlètes, la transition vers la vie après le sport est difficile. Pour McCabe, sa transition vers le monde des affaires a été remarquable, avec l'acquisition de commanditaires pour sa tournée et la fondation se son entreprise en avril 2016.

« (Comme étudiante-athlète) j’ai appris tellement en gérant la pression, en gérant mon temps, en composant avec les divers obstacles que j’ai heurtés et en relevant certains défis, » d’affirmer McCabe. « Aujourd’hui, avec mon passage de ma carrière en natation et de mon expérience universitaire, j’emporte tellement de ces leçons avec moi. Lorsque tu démarres une entreprise, ça implique forcément des risques et moult défis se manifestent ; j’ai donc besoin de prioriser systématiquement mes activités, mon temps alors j’applique les leçons que j’ai apprises lorsqu’il s’agissait de trouver le juste équilibre entre mes études et ma carrière sportive. »

Son entreprise, Head to Head, est un programme de mentorat qui met en lien les athlètes olympiques avec les jeunes athlètes de la prochaine génération afin de les inspirer et de les guider dans leur cheminement. Head to Head crée des relations avec les athlètes vedettes de demain par le biais de visites en personne, de courriers électroniques et de vidéos éducatives pour promouvoir le bien-être mental et physique.

À ce jour, le programme Head to Head est un franc succès grâce à McCabe, qui a créé une liste de 20 athlètes olympiques, dont Jayna Hefford et Mark Oldershaw, qui ont travaillé dans plus de 20 communautés canadiennes.

« Il est vraiment important pour moi de redonner à la prochaine génération d’athlètes parce que j’ai reçu tellement des athlètes qui m’ont précédée, » affirme McCabe. « J’ai eu des mentors et des modèles à suivre, tout au long de ma carrière universitaire et de mon expérience sur l’équipe nationale, qui m’ont réellement aidée à tracer non seulement la trajectoire de ma carrière de natation mais tout le reste de ma vie. Ils m’ont appris à être patiente, tenace, à me donner le temps qu’il me fallait pour atteindre mes buts et pour m’assurer que mes buts étaient les bons, qu’ils m’étaient clairs. Bref, étant quelqu’un qui a bénéficié de ce type d’encadrement et de modèles à suivre explique pourquoi je sens le besoin, la passion de redonner à la prochaine génération ; c’est presqu’une obligation pour moi de le faire. » 

Le CV sportif de Martha McCabe met en lumière une carrière sportive incroyable. Mais bien franchement, le travail qu'elle a accompli avec les jeunes du Canada depuis sa retraite est tout aussi impressionnant.

Il n’y a aucun doute que les efforts de M. McCabe inspireront et guideront les jeunes d’aujourd’hui à atteindre de grands objectifs, peu importe le domaine.

Natation Féminine

Faites connaissance avec vos entraîneurs de U SPORTS : John Peters, Mounties de Mount Allison

L’équipe U SPORTS