Soccer Masculin Nouvelles

Soccer Masculin

Championnat masculin de soccer de SIC 2016 Guelph en quête d’un premier trophée Sam Davidson à domicile

L’équipe U SPORTS

Les hôtes du tournoi et plus haut classés, les Gryphons de Guelph se préparent au championnat de soccer masculin de SIC 2016 en quête du premier trophée commémoratif Sam Davidson de l’histoire de leur programme.  

La compétition regroupant huit équipes, organisée par l’Université de Guelph pour la première fois depuis 1992 et pour une troisième fois au total, se poursuivra jusqu’à dimanche au Stade Alumni, la finale canadienne étant prévue pour 14h. Les 11 rencontres seront diffusées en direct sur le web à SportsCanada.TV.

Le tableau est complété dans l’ordre par les Capers du Cap-Breton (champions de SUA), les Golden Bears d’Alberta (champions de Canada-Ouest), les Citadins de UQAM (champions du RSEQ), les Thunderbirds de UBC (finalistes de Canada-Ouest), les Lions de York (finalistes de SUO), les Varsity Blues de Toronto (médaillés de bronze de SUO), et les Axemen d’Acadia (finalistes de SUA).

Les quarts de finale de jeudi incluent Alberta vs York à 11h, Cape Breton vs Toronto à 13h30, UQAM vs UBC à 16h, puis Guelph vs Acadia à 19h.

UBC (13), York (5), Alberta (4), et Toronto (1) ont également soulevé le trophée Sam Davidson par le passé.

L’équipe hôte, les Gryphons de Guelph, se retrouve en tête du classement après s’être emparée de son premier titre SUO depuis 1990, dimanche, détrônant ainsi les Lions de York, champions de conférence en titre à trois reprises, par un pointage de 3-1. York, en sixième place, qui a remporté les deux derniers championnats nationaux, y compris celui de l’an dernier à domicile, avait vaincu Guelph lors de leurs deux matchs en saison régulière, l’emportant sur les Gryphons par une marge combinée de 6-3. Les Lions chercheront à devenir le premier établissement à remporter trois titres U Sports consécutifs depuis que l’UCB en avait remporté quatre de suite, de 1989 à 1992.     

 

« De pouvoir participer à ce championnat à domicile, devant nos familles et amis est un privilège ; l’atmosphère sera sûrement à la fête pour nos partisans locaux », de dire Keith Mason qui dirige les Gryphons de Guelph depuis 2000. « Je suis vraiment très fier de notre groupe et de ce que nous avons accompli jusqu’ici. Remporter le titre SUO était notre premier objectif cette saison alors, là, nous sommes une équipe encore plus motivée et déterminée, ne visant rien de moins que d’aller chercher un premier titre national pour notre université. »

« Nous nous préparons pour ce championnat de la façon dont nous nous préparons pour chaque match, en nous concentrant uniquement sur ce qu’il nous faut faire pour vaincre notre prochain adversaire », de dire l’entraîneur-chef des Lions, Carmine Isacco, au sujet des Lions défendant leur titre canadien. « Les huit meilleures équipes sont ici cette semaine et notre première rencontre, d’entrée de jeu, représente tout un défi, mais dès que tu accèdes aux nationaux, tous les adversaires sont de taille. Il nous faudra jouer comme je sais que nous sommes capables de le faire et si nous réussissons ça, nous aurons des chances d’être là de nouveau dimanche.  

 

Toronto, en septième, s’est emparé de la dernière place du SUO au championnat national, grâce à la médaille de bronze que lui a value sa victoire sur Ryerson dimanche. À la finale du SUO, les Varsity Blues qui ont terminé en deuxième place de la division Est, derrière leurs rivaux locaux avec une fiche de 12-2-2, ont cédé la victoire aux éventuels médaillés d’argent de York 1-0 avant d’éliminer les Rams en l’emportant 2-1 dans le match pour la troisième place. 

« Nous sommes, à la fois, honorés et excités de représenter le SUO Est au prochain championnat national ». d’affirmer l’entraîneur-chef des Varsity Blues, Anthony Capotosto. « Nous avons très hâte de vivre cette expérience spéciale de concourir parmi les meilleures équipes au pays. »            

Un an après avoir été défait au championnat de sa conférence, le Cap-Breton, au deuxième rang, s’est repris cette saison, s’emparant de sa première bannière SUA depuis 2012, avec une victoire de 3-1 contre Acadia, en huitième place. Les Capers avaient auparavant été vaincus par les Axmen 2-0 en 23 octobre. Entre temps, Acadia s’est assuré une première place avec une fiche de 9-1-2 ainsi qu’une première participation au tournoi national depuis 1996.    

« Ce ne fut rien de moins qu’un privilège de voir autant de nouveaux visages s’inscrire à notre programme et devenir, en deux mois à peine, un noyau aussi solide », de dire Deano Morley, entraîneur-chef des Capers. « Je sais que nous jouons de l’excellent football en ce moment et que nos athlètes ont évolué avec cœur, passion et engagement pour remporter le quatrième championnat de notre programme. Nous sommes heureux d’être de retour au niveau de l’élite nationale et aussi fin prêts à convoiter des médailles nationales. »

« Notre équipe s’est concentrée toute la saison sur l’idée de remporter un championnat SUA ; par contre, la déception d’avoir cédé la victoire, dimanche, à l’excellente formation des Capers a été mise de côté et nous espérons bien représenter notre conférence au championnat SIC ce weekend », de dire l’entraîneur-chef d’Acadia, Findlay MacRae. « Notre équipe réagit bien aux défis et affronter l’équipe de première place en est certainement tout un. »

 

Un autre nouveau champion a été couronné cette saison alors que l’Alberta, classé troisième, s’est emparé de son premier titre de Canada-Ouest depuis 2011, aux dépens du château fort perpétuel UCB (en cinquième place) – un match enlevant qui fut décidé par des bottés de punition et remporté au pointage de 2-1. Il s’agissait de la première rencontre entre les deux proches rivaux depuis leur match nul du 16 septembre. UCB, par contre, s’y connaît lorsque vient le temps de remporter un championnat national. Les Thunderbirds détiennent le record de victoires de tous les temps avec 13 trophées Davidson – huit de plus que leurs plus proches rivaux – en 18 participations au tournoi, y compris leurs triomphes consécutifs de 2012 et 2013. Le pourcentage de victoires des T-Birds à la compétition est un ridicule .883 (41-5-1).

« Je suis réellement fier du chemin qu’a fait ce groupe d’athlètes et de la camaraderie et la cohésion croissante au sein de l’équipe », de remarquer Mike Mosher, entraîneur-chef d’UCB. « Avec autant de nouveaux joueurs sur l’équipe, ils se sont vite adaptés à la culture et à l’identité de notre programme où la barre est haute. Ce groupe a à cœur de se montrer à la hauteur des excellentes formations qui l’ont précédé. Nous anticipons un tournoi très compétitif à Guelph, les adversaires semblant plus forts que jamais et la plupart des meilleures équipes de chaque conférence s’étant taillé une place dans le tournoi. »

« Nous avons hâte au match contre les champions nationaux en titre, les Lions de York », de dire l’entraîneur-chef d’Alberta, Len Vickery. « Les Lions ont été le château fort perpétuel, ces dernières années, et nous espérons que nos récentes performances dans les éliminatoires contre des adversaires de taille de Canada-Ouest (UBCO, Trinity Western et UCB) nous ont bien préparés pour ce défi. »

L’UQAM, en quatrième place du RSÉQ, a remporté son troisième championnat consécutif 2-0 aux dépens de Montréal en prolongation, lors des demi-finales, pour s’assurer la seule place de la conférence par une victoire de 2-1 sur l’UQTR. Les Citadins chercheront à améliorer leurs deux quatrièmes places consécutives au championnat de SIC après une saison remplie de défis.

« Contrairement à l’an dernier, nous avons fait face à beaucoup d’adversité cette saison – départs de joueurs clé, blessures, suspensions », d’expliquer l’entraîneur-chef des Citadins, Christophe Dutarte. « L’adversité a cimenté notre groupe, nous a rendus plus aptes à l’affronter. Nous nous sommes habitués à résister à la pression offensive des équipes adverses. Et puis l’expérience que nous avons acquise, grâce aux deux derniers championnats SIC, pourrait aussi jouer en notre faveur. »