Soccer Masculin Nouvelles

Soccer Masculin

Le jeune Zerrouk… joue bien au-delà des attentes pour son âge

Josie Fomé

À l’âge de quatre ans, Idir Zerrouk — un milieu de terrain de 16 ans pour l’équipe de soccer masculin des Ravens de Carleton — passait déjà ses temps libres sur des terrains de soccer à s’amuser à son sport préféré.

Inspiré par son père, qui a également joué, Zerrouk a grandi dans l’amour de ce sport.

J’étais un enfant très actif alors mon père me plaçait sur des équipes de soccer et je jubilais.

Idir Zerrouk

Aujourd’hui, il évolue avec les Ravens de Carleton, pour qui Zerrouk a marqué un jalon important en devenant le plus jeune joueur de soccer masculin à compter un but au niveau de U SPORTS. Cette réalisation historique a eu lieu le 10 septembre alors que la recrue a, d’un coup de tête bien dirigé, trouvé le fond du filet, complétant le pointage victorieux de 7-1 de Carleton contre CMR.    

L’habileté de Zerrouk à se valoriser prévaut sur le terrain depuis ce moment-là. Bien que n’étant pas partant, il reconnaît le rôle important qu’il joue comme athlète d’impact de relève, ayant bel et bien annoncé son arrivée au sein de U SPORTS.

MSOC_17-09-23_v_Laurentian_00_Starting_11_VW_D0019.jpg (8.24 MB)

« Je pense que les joueurs de deuxième ligne ont un avantage sur les partants puisque ça leur permet d’étudier le jeu de l’adversaire avant d’arriver sur le jeu », dit-il. 

Grâce à ses origines algériennes et à son amour du jeu, le soccer a toujours représenté une tradition pour Zerrouk et sa famille. C’était une façon de resserrer toute la famille.

Mon père jouait au soccer. Et maintenant, ma sœur joue également. Je ne saurais vous dire le nombre de fois où nous nous sommes regroupés autour du téléviseur pour regarder le match lorsque l’Algérie jouait.

Zerrouk

Si ce n’était pas le pays d’origine de sa famille à la télé, Zerrouk regardait son équipe club préférée, le Real Madrid ou la sélection espagnole. 

« Mon père me montrait des vidéos de Zidane (l’ancienne étoile et actuel gérant d’équipe Zinedine) au jeu, » dit-il.

Bien que Zerrouk considère que Zidane et le soccer jouent des rôles importants dans sa vie, les études priment tout autant pour lui. Zerrouk est très reconnaissant envers ses parents pour leur soutien et pour leur ténacité à lui permettre de réaliser son plein potentiel. Il reconnaît que, sans eux, son histoire serait bien différente.

Réussir ce qui semble impossible est devenu une seconde nature pour ce natif d’Ottawa parce qu’il ne recule devant rien pour atteindre son but. À un très jeune âge, il s’est retrouvé très en avance sur ses camarades de classe. Il avait déjà réussi à sauter deux années — la première et la dernière — pour pouvoir entreprendre sa carrière de soccer universitaire le plus vite possible.

Ma motivation a toujours été le soccer

Après deux ans avec le Club de soccer de l’ouest d’Ottawa de la Ligue de développement professionnel de l’Ontario, de même que du temps passé au sein de l’équipe provinciale de l’Ontario, Zerrouk fut sélectionné, en février 2016, pour un camp d’identification de Soccer Canada pour les moins de 15 ans. 

Cet automne, alors qu’il accédait au niveau U SPORTS, Zerrouk avait tiré le maximum des opportunités qui lui avaient été offertes jusqu’ici. 

Au sujet du premier but U SPORTS de Zerrouk : « Personne ne s’y attendait puisqu’il s’agissait de ses premières minutes dans un match de saison régulière », de dire Kwesi Loney, entraîneur-chef des Ravens. « Il avait eu sa chance de compter plus tôt dans le match et son effort avait été contré. Je me disais qu’au moins, il avait eu sa chance. Pourtant, il perdurait dans ses efforts pour se démarquer… il n’est jamais facile de compter un but. »

Sur le coup, pour moi, il ne s’agissait que d’un but .  Mais, finalement, ça représentait beaucoup plus que ça .