Soccer Masculin Nouvelles

Corporatif

Faites connaissance avec votre étudiante-athlète de U SPORTS : Shaun Pilcher, UBC Okaganan Heat

L’équipe U SPORTS

U SPORTS s’entretiendra avec un athlète, un entraîneur, et un membre du personnel clés de chacun de ses programmes sportifs dans le cadre de notre nouvelle série d’entrevues « Faites connaissance avec… 

Shaun_Pilcher_(headshot).jpg (48 KB)

  • Nom: Shaun Pilcher
  • École: UCB Okanagan
  • Sport: Soccer masculin
  • Position: Défenseur
  • Année d’éligibilité: Quatrième année
  • Programme: Sciences de l’activité physique
  • Ville natale: Port Moody, C-B

 1. Qu’est-ce qui vous a fait venir à l’Université de UCB Okanagan?

 Il y a de nombreux facteurs qui m’ont attiré à l’Université de UCB Okanagan. Cela dit, j’ai été initialement attiré par l’UCBO en 2014-2015, lors de ma première année universitaire, lorsqu’on nous avait présenté U SPORTS, qui, selon moi, allait présenter une opportunité incroyable de me lancer des défis dans un environnement nouveau et non familier. En arrivant dans un tout nouveau programme U SPORTS, je voulais faire partie d’une équipe, d’une famille prête à transformer une équipe compétitive de l’Association canadienne du sport collégial (ACSC)  en équipe U SPORTS compétitive avec le soutien de la communauté, des étudiants, du personnel et des autres athlètes. L’UCBO a non seulement un programme sportif compétitif, mais elle est aussi reconnue comme une institution ayant un programme universitaire solide, un campus de taille moyenne, et une situation géographique remarquable à Okanagan. Il n’y a pas beaucoup d’autres universités où on peut aller faire de la planche à neige le matin et ensuite aller à la plage dans l’après-midi.

ShaunPilcher(body1).jpg (648 KB)

2. Quel est votre meilleur souvenir et votre plus belle réussite en tant qu’étudiant-athlète U SPORTS?

 Mon meilleur souvenir jusqu’ici a eu lieu lors de notre troisième année durant la saison 2016-17 de U SPORTS. Environ quatre ou cinq de nos victoires se sont déroulées pendant les arrêts de jeu. Cela avait vraiment été la définition même d’une saison en dents de scie, avec beaucoup de hauts et de bas aussi bien pour les joueurs que pour les entraîneurs et les supporteurs. En allant jouer notre dernier match de la saison contre Victoria, on avait besoin de gagner et que UTR perde ou fasse match nul pour pouvoir nous permettre d’aller en séries. UTR a perdu contre UCB et, dans les deux dernières minutes du jeu, on s’est retrouvés à égalité 2-2 avec UVic alors que nous avions besoin de gagner. Grâce à des changements tactiques et à des changements dans notre style de jeu, on a été capable de marquer à la dernière minute du match, du fait du travail acharné et de la détermination apportés par Nikhil Reddy, et aussi grâce à un tir parfaitement bien cadré de la part de Wyatt Gilbert qui nous a propulsé vers les séries. Cela reste un souvenir incroyable d’avoir pu célébrer avec les uns et les autres sur le terrain, dans les vestiaires et tout le long du chemin du retour vers Kelowna.

Ma plus belle réussite en tant quétudiant-athlète U SPORTS a été un effort d’équipe, obtenu lorsque nous avons établi le record du plus grand nombre de minutes jouées sans concéder le moindre but en une saison. Nous avons joué pendant 685 minutes, soit un peu moins de 11,5 heures de jeu, sans prendre le moindre but. Ce record n’aurait pas pu avoir été établi sans un effort de toute l’équipe, de la tactique au buteur, en passant par le gardien de but. C’est un honneur que de partager cette grande réalisation avec un groupe de coéquipiers incroyables qui ont travaillé heure après heure avec acharnement pour établir ce type de record.

3. Où pensez-vous que votre parcours universitaire vous mènera?

 Après l’université, je pense peut-être me consacrer au conditionnement physique des athlètes et des équipes, et, de manière plus spécifique, travailler avec des athlètes de haut niveau une fois que j’aurais acquis l’expérience adéquate, que ce soit au Canada, aux États-Unis ou en Europe.

Shaun_Pilcher_(Body_1).jpg (549 KB)

 4. Qui a eu la plus grande influence sur votre carrière sportive?

 Les personnes qui ont eu le plus d’influence sur ma carrière sportive sont à la fois Chris Bennett et Carlo Corazzin. Ensemble, Chris et Carlo ont créé un environnement qui a aidé tous les joueurs à atteindre leur plein potentiel. Chacune des leçons, chacun des points fondamentaux, chacune des tactiques qu’ils m’ont enseigné m’ont aidé à grandir en tant que joueur, de manière individuelle, et en tant que leader. Non seulement ils avaient des styles d’entraînement et des personnalités différentes, mais ils nous ont aussi montré comment les véritables footballers doivent agir, se comporter, communiquer, diriger et au final, ils nous ont montré comment avoir l’amour du ballon. Je leur serai toujours reconnaissant pour m’avoir permis d’apprendre et de m’entraîner auprès d’eux, et de me développer en tant qu’individu durant la courte période de temps où ils m’ont entraîné. Je suis également reconnaissant envers ma famille pour avoir été là pour moi depuis le premier jour; je ne serai pas là sans leur soutien et leurs encouragements.

 5. Avec quelle personne du monde du sport, passé ou présent, aimeriez-vous diner ou souper? Pourquoi?

 J’adorerais m’asseoir et dîner avec Sir Alex Ferguson, sans doute le meilleur gestionnaire que le soccer ait jamais eu. Ferguson est un maître à penser pour tout ce qui a trait au soccer et il a entraîné des joueurs fantastiques en son temps, et donc j’adorerais le consulter sur le soccer en général, et aussi écouter l’histoire de l’un des plus grands leaders du monde sportif. J’aimerais beaucoup comprendre comment il a réussi à gérer avec succès des équipes si différentes, uniques, pleines de défis, et ayant dans leurs rangs des personnalités si différentes.  Sir Alex Ferguson représente à lui seul une veritable légende dans le monde sportif.

6. Quel est votre rituel d’avant match? Avez-vous des superstitions / idiosyncrasies autour de votre préparation pour une compétition?

Mon rituel d’avant match varie selon l’heure de chaque match, mais pour un match qui a lieu à 19h, disons que je prends un copieux petit-déjeuner à 10h, ensuite je regarde les temps forts de l’actualité sportive, je bois de l’eau, je sors faire une marche tout en écoutant de la musique et en pensant au match. Habituellement, je vérifie les classements et les statistiques de chaque équipe, je regarde quelques matchs des joueurs contre lesquels je vais jouer, et ensuite je prends un autre repas 3 heures et demi avant l’heure du match. Je me présente au stade, je me change, j’écoute de la musique avec mes coéquipiers et ensuite, je me rends sur le terrain.

7. Quelle musique écoutez-vous pour vous motiver avant une pratique ou un match?

Probablement la pire des musiques pour se motiver, mais c’est The Time is Now par John Cena; c’est un peu notre blague récurrente au sein de l’équipe depuis notre première année dans la ligue. Ou aussi, un autre classique que certainement tous les athlètes écoutent, c’est Can’t Be Touched par Roy Jones Jr. Mais juste avant les pratiques et les matchs, j’écoute surtout Kendrick Lamar.

ShaunPilcher_(body3).jpg (711 KB)

8. Quelle est la personnalité que vous suivez le plus en ce moment sur les médias sociaux?

 Probablement @visubal car ils ont des temps forts et des statistiques formidables sur toutes les ligues de soccer, et donc je passe une majorité de mon temps à parcourir leur page.

9. Si vous pouviez essayer un autre sport, quel serait-il? Pourquoi?

Si je pouvais essayer un autre sport, ce serait certainement le surf. Tout a l’air super dans le surf, donc pourquoi pas?

10. Quelle est la chose la plus embarrassante qui vous soit arrivée en tant qu’athlète?

Deux choses. La première, ça a été de marquer contre mon camp, ce qui avait conduit à une défaite contre Victoria lors de ma première année, et la seconde, ça a été un moment embarrassant partagé avec un ancien coéquipier. Une fois encore, on était parti jouer contre Victoria; notre gardien de but avait sauvé un tir, puis, il avait lancé le ballon à notre milieu de terrain, mais le ballon avait plutôt atteint l’arrière de ma tête, puis était retombé aux pieds de l’attaquant de Victoria, qui avait ensuite marqué un but. Les images de ce match avaient été envoyées à Sportsnet par quelques amis dans l’espoir qu’elles puissent faire partie du “Classement des 10 pires actions de la semaine.”