Basketball Masculin

Soccer Masculin Nouvelles

Soccer Masculin

Repêchage inaugural lançant le partenariat novateur alliant la Première Ligue Canadienne et U SPORTS

Jonathan Yue

Le talent canadien commence doucement à gagner ses lettres de noblesse dans le monde du soccer professionnel, non seulement à l’échelle nationale, mais également sur la scène internationale. Grâce à une popularité grandissante, les athlètes commencent à voir leur rêve de devenir joueur professionnel devenir une réalité. Cela est d’autant plus vrai suite à l’annonce le mois dernier du partenariat alliant U SPORTS et la Première Lige Canadienne (PLC).

CPL-USPORTS-v04.jpg (1003 KB)

Sa saison inaugurale débutant au printemps 2019, la PLC organise un repêchage, sélectionnant ainsi les étudiants-athlètes de soccer masculin dans tout le pays et les invitant à rejoindre l’une de leurs sept équipes. Pour David Clanachan, délégué de la PLC, ce partenariat alliant U SPORTS est la PLC constitue une opportunité unique.

Nous allions le meilleur de chaque monde. Ça fonctionne très bien pour les athlètes, pour l’université et pour la PLC et ça permet de participer au développement des athlètes.

David Clanachan

Cette possibilité qu’auront les étudiants-athlètes repêchés de passer de la compétition au sein de l’équipe universitaire de leurs institutions respectives pendant l’automne à un contrat de développement au sein de la PLC pendant le printemps et l’été permet à U SPORTS, à la PLC et aux athlètes de disposer d’un parcours de développement révolutionnaire et ainsi de continuer d’accroître le bassin de talents canadiens.

Le repêchage PLC-U SPORTS se tiendra à la fin du Championnat de soccer masculin U SPORTS, qui, organisé par les Thunderbirds de UBC, débute mardi à Vancouver. Le repêchage s’adresse aux étudiants-athlètes U SPORTS consommant actuellement leur première à cinquième année d’admissibilité. La PLC aura la possibilité d’offrir aux étudiants-athlètes repêchés un contrat leur permettant de s’entraîner, se développer et éventuellement jouer pour l’équipe.

David Clanachan insiste par ailleurs sur le fait que ce partenariat ne se termine pas non plus une fois que l’athlète a terminé ses études. La PLC demeurera une option ouverte aux athlètes souhaitant rejoindre la ligue à temps plein, à titre d’athlète ou autre.

« Nous soutenons l’idée que nos athlètes doivent recevoir une bonne éducation et nous espérons (après quatre ou cinq années d’admissibilité) qu’ils souhaitent revenir jouer avec la ligue, s’améliorer avec nous et s’orienter vers une carrière dans notre sport », explique David Clanachan. « Certains athlètes pourraient être intéressés par des carrières d’administrateur, entraîneur ou chargé de développement et nous pouvons les y guider, tout en restant dans le monde du sport. Ça leur donne une idée de ce que ça pourrait être, d’un point de vue professionnel ».

Pour U SPORTS, ce partenariat constitue un nouveau moyen de promouvoir les opportunités de réussite offertes aux étudiants-athlètes canadiens graduant d’un programme universitaire. Ayant déjà tissé des relations étroites avec la Ligue canadienne de football (LCF) et la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) (repêchant toutes deux des joueurs diplômés de programmes U SPORTS), ce nouveau partenariat offre aux étudiants-athlètes U SPORTS une opportunité supplémentaire de poursuivre une carrière sportive au Canada.

Graham Brown, Président et Directeur Général de U SPORTS, considère ce partenariat avec la PLC ainsi que le travail réalisé par Canada Soccer en vue du développement du soccer masculin au Canada comme un tremplin pour les entraîneurs et athlètes U SPORTS, ceux-ci étant les prochains à faire le grand saut vers les ligues professionnelles.

Nous voulons collaborer avec la PLC et Canada Soccer pour participer au développement du soccer au Canada.

Graham Brown

« Beaucoup de nos étudiants-athlètes U SPORTS sont plus susceptibles que tout autre athlète d’intégrer ces ligues sportives professionnelles canadiennes », confie Graham Brown. « Nous avons des entraîneurs qui peuvent y aller (à la PLC) et ce qui serait encore mieux c’est que nous récupérerions, dans notre système, des entraîneurs qui auront bénéficier de cette expérience ».

À la veille du repêchage PLC-U SPORTS, Graham Brown et David Clanachan sont tous deux conscients que c’est un projet en cours. Il y a encore du travail, mais ils s’accordent sur le fait qu’au final ce partenariat s’avérera bénéfique pour les deux parties.

“Nous voulons collaborer avec la PLC et Canada Soccer pour participer au développement du soccer au Canada” ajoute Graham Brown.

« Les grands esprits se rencontrent. Le succès dépendra des capacités, de l’attitude et du désir démontrés par les athlètes, peu importe d’où ils viennent. », conclut David Clanachan. « Nos capacités, notre discipline, notre philosophie d’entraînement… il ne tient qu’à nous, U SPORTS et PLC, de travailler ensemble pour permettre aux athlètes d’exploiter tout leur potentiel, avec l’espoir que les joueurs recrutés ainsi continuent leur chemin jusqu’au soccer professionnel ».


Jonathan_Yue.png (618 KB)Jonathan est un récent diplômé du programme de journalisme de l'Université de Toronto. Après quatre années de compétition en saut en hauteur avec l’équipe d’athlétisme des Varsity Blues de Toronto, Jonathan a couvert le football, le hockey et l’athlétisme de U SPORTS. Il a également écrit pour Athletics Canada, ainsi que pour les Steelheads de Mississauga de la Ligue de hockey de l’Ontario.