Volleyball Masculin Nouvelles

Volleyball Masculin

Volleyball masculin U SPORTS : Sclater, de Trinity Western, nommé Joueur de l’année

L’équipe U SPORTS

EDMONTON – Ryan Sclater, un arrière gauche de cinquième année à l’Université Trinity Western a été nommé Joueur de volleyball masculin U SPORTS de l’année jeudi matin.

L'étudiant en études anglaises originaire de Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, est le deuxième joueur de volleyball masculin de Trinity Western à être nommé Joueur de l'année U SPORTS en trois ans, avec Nick Del Bianco qui avait reçu l’honneur en 2015. C'est la quatrième fois dans l'histoire du programme qu'un Spartan reçoit le titre. 

D'autres récipiendaires de prix U SPORTS annoncés lors du déjeuner des étoiles canadiennes étaient l’arrière gauche de Trinity Western, Eric Loeppky, recrue de l'année; le centre de Manitoba, Ken Rooney, Prix Dale Iwanoczko (service communautaire); ainsi que Garth Pischke de Manitoba, entraîneur de l'année. 

Le Championnat de volleyball U SPORTS FOG 2017 débutera vendredi au Centre sportif communautaire Saville de l'Université de l'Alberta et se terminera samedi à 18h00 HR avec la finale nationale. Tous les matchs de la compétition de huit équipes seront diffusés en direct sur le Web sur USPORTS.LIVE.

 

JOUEUR DE L’ANNÉE: Ryan Sclater, Trinity Western 

Ryan Sclater, un arrière gauche de cinquième année, a connu l'une des saisons d'attaque les plus dominantes dans l’histoire des Spartans et de Canada-Ouest. Sclater a terminé l'année avec une moyenne 4,29 attaques marquantes par manche, tout en recueillant un total incroyable de 369 attaques marquantes. Son nombre d’attaques se classe au neuvième rang de l'histoire de la conférence et établit un record historique pour Trinity Western. Sclater a également terminé l'année avec 427,5 points, ce qui est la cinquième meilleure performance en une saison pour Canada-Ouest. Sclater, qui termine sa carrière en ayant été nommé à l’équipe d’étoiles de conférence à trois reprises, a affiché un pourcentage remarquable de 0,308 comme attaquant prolifique des Spartans, tout en aidant TWU à récolter 21 victoires en saison régulière, la meilleure du programme.

«L'année de Ryan a été spéciale», a déclaré l'entraîneur des Spartans Ben Josephson. «Nous avons eu quelques grands joueurs de l'extérieur qui sont passés par ici et l'année qu'il a connue ici est statistiquement la meilleure saison extérieure que nous avons eue. Nous l’avons fait jouer à gauche et à droite pour la majorité de la saison et il a été tout aussi efficace aux deux. C'est un joueur très spécial. Il n’y a pas beaucoup d’athlètes que j’ai entraîné qui peuvent jouer les deux côtés et jouer autant de rôles différents à un niveau élevé chaque week-end. Il a été incroyable toute la saison et mérite vraiment ce prix. »

Les autres athlètes en nomination étaient Danny Demyanenko de McMaster, Vincente Ignacio Parraguirre Villalobos de Laval, et Kristen O’Brien de Dalhousie.

 

RECRUE DE L’ANNÉE: Eric Loeppky, Trinity Western 

 fmyewl13a7r657cz.jpg (30 KB)


Loeppky, originaire de Steinbach, au Manitoba a été membre de l'un des programmes de volleyball les plus prestigieux au Canada et a eu un impact immédiat que peu avant lui ont réussi à avoir. Loeppky a mené tous les serveurs de Canada-Ouest en nombre d'as par manche, soit 0,55, la septième meilleure moyenne pour une saison dans l'histoire de Canada-Ouest.  À l'attaque, Loeppky a terminé deuxième derrière le Joueur de l’année U SPORTS, son coéquipier des Spartans Ryan Sclater, avec une moyenne de 3,03 attaques par manche. Son pourcentage de frappe de .285 était le huitième meilleur de la conférence, tandis que sa moyenne de 3,9 points par manche était la neuvième meilleure de Canada-Ouest, avec encore une fois seulement Sclater le devançant parmi les Spartans.

« L'année d'Eric a été à la fois surprenante et non surprenante », a déclaré Josephson. « C'est surprenant parce que les recrues ne jouent habituellement pas de façon aussi soignée. La plupart des recrues ont des lacunes dans leurs jeux mais il n'en avait pas vraiment beaucoup. C'est peut-être notre meilleur receveur, c'est un grand serveur, il est solide en défensive et c'est un attaquant incroyable. Ce qui est fou est qu’on ne voit aucune limite. La partie qui n'est pas surprenante, c'est qu'il a été l'un des meilleurs joueurs de son groupe d'âge toute sa vie. N’importe qui ayant suivi le sport l'a vu grandir à travers le système sachant qu'il a toujours été bon et maintenant il continue d’être bon. Ce qui est encore mieux est qu'il est un jeune extraordinaire. Il est aussi bon que ce qu’on peut espérer d’une recrue et il est également la personne la plus agréable et la plus gentille et il est un coéquipier formidable. »

Les autres joueurs en nomination étaient Jordan Figueira de Toronto, Connor McConnell de l’UNB, et Olivier Riopel de Montréal.

 

ENTRAÎNEUR DE L’ANNÉE: Garth Pischke, Manitoba

 5na8ahcto5ii4ni9.jpg (33 KB)


Pischke, qui en est à sa 35e saison avec Manitoba, a guidé l'équipe à un dossier de saison régulière de 21-3 en 2016-17 et a terminé premier en conférence Canada-Ouest, tout en occupant le premier rang au pays pendant quatre semaines. Manitoba a remporté la plus longue série de victoires de la conférence cette saison avec 20 matchs (4 novembre au 11 février) et a été l'hôte de la finale de Canada Ouest pour la deuxième fois de l'histoire du programme (saison 2003-04). 

Avant cette saison, Pischke a été nommé entraîneur de l'année U SPORTS à cinq reprises (1982, 1984, 1988, 1990, 1995).  

Le 14 janvier dernier, à domicile contre UBC, Pischke, 61 ans, a atteint une autre étape avec sa 1300e victoire. Il continue d'augmenter son total et détient le record nord-américain de tous les temps de victoires en tant qu’entraîneur de volleyball masculin. Suite à la finale de Canada-Ouest, l’entraîneur originaire de Winnipeg détient maintenant un record global de parties de 1 310-363 (pourcentage de gain de 0,783). Il s’agit également du plus grand nombre de victoires en tant qu’entraîneur U SPORTS de l’histoire. 

Au cours des 35 saisons de Pischke en tant qu'entraîneur-chef de volleyball masculin des Bisons, l’équipe s’est qualifiée 27 fois pour le Championnat de volleyball masculin U SPORTS et a remporté neuf titres avec Pischke à la barre. Sous Pischke, les Bisons du Manitoba ont récolté neuf médailles d'or, neuf médailles d'argent et cinq médailles de bronze U SPORTS, deux quatrième places, et leur plus faible résultat, une cinquième place, en 26 apparitions à ce jour au Championnat U SPORTS. 

« La sélection de Garth en tant qu'entraîneur de l’année de volleyball masculin U SPORTS est une excellente nouvelle pour  les sports des Bisons. Sa fiche est inégalée dans le volleyball universitaire et il continue de stimuler le succès de notre programme », a déclaré le directeur des sports de Manitoba, Gene Muller.  «Il a atteint l'étape de 1 300 victoires en tant qu'entraîneur des Bisons cette saison et a mené l'équipe des Bisons à une série de victoire de 20 parties en saison régulière de conférence. Nous sommes excités et honorés par ce prix décerné à Garth. » 

Les autres etraîneurs en nomination étaient Michael Wahbi de York, Pascal Clément de Laval, et Dan Ota de Dalhousie.

 

LE PRIX DALE IWANOCZKO (service communautaire): Ken Rooney, Manitoba 

 joi9d3y6ktr2ivjo.jpg (48 KB)


Ken Rooney est un leader autant sur qu’à l'extérieur du terrain depuis qu’il s’est joint au programme de Manitoba. En plus de ses études et de ses prouesses sportives, il fait partie du Conseil sportif de l'Université du Manitoba depuis quatre ans, y compris à titre de président au cours des deux dernières années. Il a fait l’effort de coordonner deux initiatives de sensibilisation importantes pour les Bisons, en aidant à diriger le programme Bisons Against Bullying, ainsi que le programme Bison Book Buddies. 

Rooney a également été bénévole pour le programme I Love to Read de Manitoba, qui est une célébration d'un mois qui se tient chaque année pour encourager la lecture, l'écriture et le partage du bonheur de l'alphabétisation. En plus de ces engagements bénévoles, Rooney est également bénévole à la Mission Siloam, une organisation humanitaire chrétienne qui atténue les souffrances et offre des possibilités de changement aux personnes sans-abris. Rooney a également été entraîneur d’un club de volleyball pendant cinq ans alors qu'il fréquentait l’Université du Manitoba. 

Sur le terrain, Rooney a été nommé deux fois à l’équipe d’étoiles de la conférence (première équipe d’étoiles: 2014-15, deuxième équipe d’étoiles: 2015-16) tout en étant également nommé à l'équipe de recrues U SPORTS et a reçu le titre de recrue de l’année Canada-Ouest pour la saison 2012-13. 

«Ken est un modèle fantastique pour tous nos étudiants-athlètes. Il a pris un rôle de leader à la fois sur et hors du terrain et est toujours impliqué à redonner », a déclaré Pischke.  « Il a été l'un de mes athlètes préférés à entraîner au cours de ma carrière et son éthique de travail incroyable est vraiment inspirante.» 

Les autres joueurs en nomination étaient Vincent Thibault-Bernier de Laval, Alex Duncan-Thibault de York, et Liam Power de Memorial.

Volleyball Masculin

L’Alberta en quête de sa première bannière U SPORTS en une décennie à Toronto

L’équipe U SPORTS