Championnats Le 8 Ultime - Masculin

Le 8 Ultime - Masculin

Carleton égale un record avec un septième titre consécutif

L’équipe U SPORTS

HALIFAX (U SPORTS) – Les Ravens de Carleton ont égalé un des records les plus prestigieux du sport universitaire canadien dimanche après-midi en remportant un septième trophée W.P. McGee consécutif grâce à un gain de 78-69 sur les Rams de Ryerson en final

Carleton, qui a ajouté à sa collection record avec une 13e conquête du trophée McGee au total, a égalé la marque établie de 1980 à 1986 par les Vikes de Victoria. Grâce à leur victoire historique, les Ravens vengeaient également leur seul revers de la saison, encaissé samedi dernier aux mains des Rams en finale de la conférence SUO. 

Malgré la défaite, Ryerson obtenait le meilleur résultat de son histoire au niveau canadien, surpassant une médaille de bronze remportée l’an dernier à Vancouver. 

Les champions n’ont jamais tiré de l’arrière dans la rencontre, grâce entre autres à leur défensive agressive et à leur brio sous les paniers. L’ailier Ryan Ejim a mené la charge pour les vainqueurs avec 19 points et neuf rebonds, alors que son coéquipier Kaza Kajemi-Keane amassait lui aussi un « double-double », soit 15 points et 11 rebonds. 

Kajemi-Keane a non seulement été nommé joueur du match pour Carleton, il a également mérité le trophée Jack Donohue à titre de joueur par excellence du championnat. 

Sans surprise, l’arrière Adika Peter-McNeilly, membre de la première équipe d’étoiles de U SPORTS, a été le plus productif pour Ryerson avec 23 points. 

L’entraîneur-chef de Carleton, Dave Smart, a souligné le jeu de ses joueurs de centre dans la victoire – un aspect qui n’a pas toujours été à l’avant-plan dans la stratégie offensive des Ravens. 

« Nous avons bien exécuté notre plan de match à l’intérieur. Cela a ouvert le jeu à l’extérieur et nous a permis de réussir des tirs de trois points importants. Je ne crois pas que Ryerson s’attendait à ce que nous jouions autant à l’intérieur, puisque nous n’avons pas beaucoup utilisé cette stratégie cette saison. » 

Les Ravens ont montré quelques signes de nervosité au premier quart en étant victimes de cinq revirements, mais les Rams n’ont pas été en mesure d’en profiter, eux qui n’ont réussi que 27,8% de leurs tirs du plancher. 

Grâce au brio d’Ejim et Kajami-Keane à l’intérieur, Carleton menait par 19-13 après 10 minutes. Les 13 points de Ryerson ont été l’œuvre de Peter-McNeilly et Roshane Roberts. 

Peter-McNeilly et Kajami-Keane ont continué d’échanger coup pour coup au deuxième engagement, mais la différence fut les 11 points enregistrés par les joueurs réservistes de Carleton, ce qui a permis aux Ravens de rentrer au vestiaire à la mi-temps avec un avantage de 39-28. 

Au retour de la pause, Carleton a inscrit 15 des 20 premiers points et a augmenté son avance à 24 points. Deux tirs de trois points de l’arrière Emmanuel Owootoah ont contribué à cette séquence. 

Ryerson a toutefois refusé d’abdiquer et a réduit l’écart à neuf points avant la fin de la troisième reprise, grâce entre autres à 12 points marqués par les arrières Myles Charvis et Ammanuel Diressa. 

Au quatrième engagement, la défensive agressive des Rams leur a permis de s’approcher à 72-66 alors qu’il restait moins de deux minutes à écouler. 

Carleton a toutefois freiné la remontée de ses adversaires grâce à quelques revirements opportuns en fin de match. 

« Nous n’avons simplement pas été aussi bons à l’offensive que la semaine dernière, a dit le pilote de Ryerson, Roy Rana. Nous avons rendu le match intéressant au quatrième quart, mais ce ne fut pas suffisant. Nous n’avons pu profiter de nos opportunités et, de leur côté, ils ont réussi quelques gros jeux qui ont fait la différence. »

Le 8 Ultime - Masculin

Les Rams et les Ravens classés au premier rang, Calgary et Laval obtiennent leurs laissez passer

L’équipe U SPORTS