Basketball Féminin

Championnats Le 8 Ultime - Masculin

Le 8 Ultime - Masculin

Demi-finale 2 : Les Rams mettent fin au règne de Carleton

L’équipe U SPORTS

Les Rams de Ryerson ont mis fin à l’incroyable règne de sept ans de Carleton samedi soir grâce à une victoire surprise de 84-76 aux dépens des Ravens lors de la deuxième demi-finale du 8 ultime de basketball masculin U SPORTS, au Centre Banque Scotia.

En raison de ce revers, les Ravens n’auront pas l’occasion d’ajouter au record qu’ils partagent depuis l’hiver dernier avec les Vikes de Victoria, qui avaient eux aussi décroché sept bannières nationales consécutives de 1980 à 1986.

La finale de dimanche, qui débutera à 17h HE / 14h HP sur les ondes de TVA Sports et de Sportsnet 360, opposera plutôt Ryerson aux Dinos de Calgary, dans un duel entre deux programmes qui espèrent soulever le trophée W.P. McGee pour la toute première fois de leur histoire.

De son côté, Carleton, qui avait gagné ses 33 duels face à des formations de U SPORTS jusqu’ici en 2017-18, tentera de rebondir lors du match pour la médaille de bronze face aux Redmen de McGill. L’affrontement se mettra en branle à 13h HE / 10h HP.

sf2(body1).jpeg (185 KB)

En disposant des puissants Ravens, les Rams vengeaient non seulement un revers sans équivoque de 84-58 encaissé aux mains de leurs éternels rivaux le week-end dernier en finale de la conférence de l’Ontario, mais également une défaite de 78-69 contre Carleton lors de la finale canadienne de l’an dernier.

« Je suis vraiment fier de mes joueurs, a dit l’entraîneur-chef des vainqueurs, Roy Rana. Quand on bat un programme historique comme Carleton, c’est tout un exploit. Notre rivalité en dit long sur la qualité du basketball universitaire canadien. »

Malgré la fin du règne de son équipe, son vis-à-vis Dave Smart était lui aussi fier de sa troupe.

Je suis vraiment fier de mes joueurs. Quand on bat un programme historique comme Carleton, c’est tout un exploit. Notre rivalité en dit long sur la qualité du basketball universitaire canadien. 

Roy Rana - l’entraîneur-chef des vainqueurs

« Les gars ont tout donné. Nous avions un très jeune alignement cette saison, dont plusieurs partants. Les gars étaient un peu tendus jeudi, et ce fut le cas encore aujourd’hui. Malheureusement, aujourd’hui, Manny a été si dominant pour eux que notre effort ne fut pas suffisant pour l’emporter. »

Membre de la première équipe d’étoiles au pays cette saison, Manny Diressa a été la grande vedette de cette deuxième demi-finale avec une récolte de 28 points, ce qui lui a valu le titre de joueur par excellence de la rencontre pour Ryerson. Malgré une blessure à l’épaule qui l’a forcé à quitter la partie à deux reprises, l’ailier de 6 pieds 8 pouces a fait mouche sur huit de ses 13 tirs du plancher, en plus de réussir chacun de ses 11 lancers francs.

sf2(body2).jpeg (187 KB)

Ses coéquipiers Myles Charvis (15), Adam Voll (10) et Jean-Victor Mukama (10) ont également marqué au moins 10 points chacun dans la victoire.

Dans une cause perdante, Yasiin Joseph a mené la charge pour Carleton avec 20 points, mais celui-ci n’a touché la cible que sept fois en 21 tirs du plancher. Mitch Wood et Eddie Ekiyor ont ajouté 16 et 13 points, respectivement.

Les Rams ont amorcé l’affrontement en lion, s’emparant d’une avance de 18-11 après 10 minutes de jeu, mais les Ravens ont répliqué en dominant le deuxième quart par 25-18 pour créer une égalité de 36-36 à la mi-temps.

Tôt au troisième engagement, Ryerson a inscrit sept points consécutifs pour transformer un déficit de 41-42 en un avantage de 48-42, puis a réussi à porter son avance à 63-56 après trois périodes.

Les Ravens ont refusé de baisser les bras et se sont approchés à 63-61 grâce à une percée au panier d’Ekiyor alors qu’il restait huit minutes à écouler. Les Rams ont cependant pris les commandes pour de bon dans les minutes suivantes, un panier de Mukama et deux lancers francs de Voll creusant l’écart à 71-62 avec quatre minutes à faire.

Charvis, Mukama et Diressa ont fermé les livres dans la dernière minute avec deux lancers francs chacun.

« Pour l’instant, il n’est pas question de célébrer. Mais si nous l’emportons demain, alors les célébrations pourront commencer, a dit Rana. Comme toutes les autres équipes, nous sommes ici pour remporter un championnat. Oui, Carleton représente une puissance. Mais ils ne sont qu’une autre équipe qu’il faut battre si nous voulons soulever le trophée. Je suis simplement heureux que nous profitions d’une occasion de le faire pour une deuxième année de suite. »

« Chaque fois que nous sautons sur le terrain à ce stade de la saison, nous savons que ce sera une bataille de tous les instants, a ajouté Charvis. Nous devons simplement être en mesure d’encaisser les meilleurs coups de notre adversaire, tout en profitant de nos propres occasions. » 

Statistiques

Joueurs du match

  • Ryerson: Manny Diressa
  • Carleton: Yasiin Joseph

 

Le 8 Ultime - Masculin

D-F 1: Les Dinos en finale pour la deuxième fois en trois ans

L’équipe U SPORTS

Crédit: Trevor MacMillan