Championnats Le 8 Ultime - Masculin

Le 8 Ultime - Masculin

Match pour la médaille d’or : Les Ravens remportent un 14e titre national

L’équipe U SPORTS

(Crédit: Trevor MacMillan)

Après avoir marqué les neuf premiers points du match, les Ravens de Carleton ont dominé les champions nationaux en titre, les Dinos de Calgary, dans une victoire décisive de 83 à 49 lors du match pour la médaille d’or du tournoi 8 ultime de basketball masculin U SPORTS.

« Tout le monde a fait sa part – c'est un plaisir de revenir ici », a déclaré Eddie Ekiyor, attaquant de Carleton, qui a remporté le trophée commémoratif Jack Donohue en tant que Joueur le plus utile du 8 ultime. 

Ce sont les 14es titre national et trophée W.P. McGee pour le programme historique, un record. 

« Nous avons bien joué contre une très bonne équipe », a déclaré l'entraîneur-chef de Carleton, Dave Smart.

Les Ravens ont volé vers une avance de 9-0 dès les deux premières minutes de jeu grâce à un rebond offensif qui a mené à des paniers de Munis Tutu et Ekiyor, étoile canadienne de première équipe, et à cinq points consécutifs, dont un tir de trois points, de Yasiin Joseph.

L’étoile canadienne de première équipe Mambi Diawara a ouvert la marque des Dinos avec une paire de lancers francs.

Après des cerceaux consécutifs de Tutu, les Ravens menaient 13-2 à la moitié du premier quart.

Carleton a maintenu sa défense étouffante et son travail en zone offensive, Tutu donnant à son équipe une avance de 17-3 avec deux lancers francs alors qu'il ne restait que trois minutes au chronomètre.  

MBB_Final_(body).jpeg (160 KB)
(Crédit: Trevor MacMillan)

Les Dinos ont terminé le premier quart sur une séquence de 10-3 déclenchée par des paniers de trois points consécutifs de Lucas Mannes et de David Kapinga. Brett Layton a ajouté un cerceau intérieur, réussissant une claquette sur son propre lancer tout en étant entouré de défenseurs.   Les Ravens ont confiné les Dinos à une proportion de 16,7 % de tirs lancé des zones payantes, et ont pris une avance de 20-13 après le premier quart.
« Je trouve que nous avons incroyablement bien défendu notre zone, et nous nous sommes battus avec force pendant tout le match », a déclaré Smart.

Il a noté que ses Ravens étaient mieux préparés mentalement par rapport à leur victoire en demi-finale contre les Tigers de Dalhousie.

« Nous étions serrés, la nuit dernière. Nous n'avions aucune confiance en nous. Nous étions donc bien meilleurs dans ce match », a ajouté Smart.

Carleton menait 29-18 après les trois premières minutes du deuxième quart grâce à deux paniers de trois points de Isiah Osborne.

Après une belle paire de lay-ups de Tutu, les Ravens ont pris leur plus grande avance jusque là, à 35-18, en moitié de quart.

Les Ravens, grâce à un autre tir de trois points de Joseph, ont approfondi leur avantage à 38-21.

À la mi-temps, après un point d’exclamation de Mitch Wood sur un lay-up qui a flirté avec le chronomètre – avec une belle aide d’Ekiyor –, les Ravens menaient 44-23.  En 20 minutes de jeu électrisantes, Tutu a récolté 16 points, quatre rebonds, quatre interceptions, deux tirs bloqués et une passe. 

Diawara a encaissé cinq points au début du troisième quart pour réduire l’avance des Ravens à 44-28.

Trois minutes après le début de la demie, Joseph marquait les premiers points pour Carleton.

Au milieu du quart, après un lancer tout en longueur de la main gauche par Ekiyor, les Ravens menaient 48-30.

L’avance de Carleton a gonflé de plus belle, à 26 points, après un superbe lay-up renversé de Tutu.

Après trente minutes de jeu, les Ravens menaient 64-36.

Osborne a marqué un autre panier de trois points et Ekiyor a suivi avec un dunk spectaculaire, donnant à Carleton un avantage de 77-40 à mi-chemin du quatrième quart.

Les Corbeaux ont réussi à contenir à 25 % les tirs d’au-delà de l’arc des Dinos et à enregistrer une avance de 44-37 sur les rebonds.

MBB_Final_(body2).jpeg (121 KB)
(Crédit: Trevor MacMillan)

« Nous avons solidifié la défense et nous étions concentrés », a déclaré Ekiyor.

Joseph a mené l’attaque des Ravens, avec 20 points, tandis que Tutu en a récolté 18. Ekiyor a terminé avec un double-double, 12 points et 15 rebonds, tandis qu'Osborne, sorti du banc, a accumulé 15 points et six rebonds.

« Il est un héros de l’ombre », a déclaré Smart à propos d'Osborne, soulignant que les Ravens sont difficiles à défendre lorsque son garde de deuxième année contribue à l’attaque.

Il a convenu que l'une des clés du succès des Ravens cette saison, y compris dans cet ultime match de championnat, était une attaque équilibrée.

« Il faut étendre l’attaque. Nous n'avons pas uniquement un joueur qui domine », a déclaré Smart, notant que quatre ou cinq de ses joueurs sont capables de marquer 20 points dans un match.

Pour les Dinos, Layton a enregistré un double-double – 11 points et 15 rebonds – tandis que Diawara et Schlueter ont terminé avec 13 et 10 points, respectivement.

« Le travail général de Carleton – nous n’avons pas pu nous y mesurer, aujourd’hui », a déclaré l’entraîneur-chef des Dinos, Dan Vanhooren.

Il a noté qu'au premier quart, ils ont cédé 21 points directement à partir de jeux « contrôlables », tels que des revers et des rebonds offensifs.

« Ils n'ont pas baissé les bras, et ils forment un club formidable », a-t-il ajouté.

Bien que son équipe n’ait pas défendu son titre national, Vanhooren a convenu que celle-ci avait connu une autre excellente saison.

« Je suis très fier de nos joueurs et de notre personnel. Ils ont eu une superbe année », a-t-il déclaré.

Myles Charvis (Ryerson), Diawara, Layton et Tutu ont rejoint Ekiyor en tant que joueurs étoiles du tournoi.

Boxscore 

Joueurs du match

  • Carleton : Eddie Ekiyor
  • Calgary : Mambi Diawara 

Joueur le plus utile du tournoi (Trophée Jack Donohue)

  • Eddie Ekiyor, Carleton                                                                         

Joueurs étoiles du tournoi

  • Myles Charvis, Ryerson
  • Mambi Diawara, Calgary
  • Eddie Ekiyor, Carleton
  • Brett Layton, Calgary
  • Munis Tutu, Carleton