Championnats Volleyball Féminin

Volleyball Féminin

Demi-finale 1 : L’Alberta défait les champions en titre de UBC pour accéder à la finale

L’équipe U SPORTS

(Crédit : Mathieu Belanger)

Défait en finale nationale l’an dernier par les Thunderbirds, les Pandas de l’Alberta ont pris leur revanche samedi en demi-finale du Championnat de volleyball féminin U SPORTS présenté par l’Hôtel Universel Québec, prenant la mesure des champions en titre, l’Université de la Colombie-Britannique, par le score de 25-19, 27-25, 19-25 et 25-19 au PEPS de l’Université Laval.

Les Pandas auront ainsi la chance de remporter le huitième titre de leur histoire, un premier depuis 2007. Ils affronteront dimanche à 17h, heure de l’Est, les gagnants de l’autre demi-finale entre les Dinos de Calgary et les Rams de Ryerson. Les Thunderbirds pourraient tout de même quitter Québec avec une médaille au cou, puisqu’ils seront de la finale du bronze à 14h demain, face au perdant du duel mentionné précédemment.

sf1_wvb_(body).jpeg (145 KB)

« UBC est une équipe et un programme formidable. Nos destins semblent être liés. Nous sommes sortis perdants de ces duels depuis quelques années, alors c’est définitivement une grande victoire pour notre programme », s’est exclamée l’entraîneure-chef des Pandas Laurie Eisler.

Questionné à savoir ce qui a permis à l’Alberta de sortir vainqueur cette fois-ci, Eisler a parlé de l’état « détendu, mais intense » dans laquelle sa troupe se trouvait. « Nous avons échappé le troisième set, mais nous étions prêts à faire les choses que nous devions faire pour forcer le jeu. Ils ne nous donneront pas de points, alors quand on a été capable de forcer le jeu, ça s’est mis à aller beaucoup mieux. »

« Nous sommes assurément très déçus du manque de compétition et d’exécution que nous savions nécessaires pour gagner la demi-finale. Nous avons eu un bon temps de récupération, mais nous n'avons évidemment pas fait un bon travail de préparation », a pour sa part lancé l’instructeur-chef des Thunderbirds Doug Reimer. Ils devront se relever rapidement, parce qu’un duel de haute qualité les attend demain. « Un match pour la médaille de bronze est l'un des matches les plus difficiles à jouer, après la déception de la demi-finale. J'espère que nous aurons une meilleure performance que ce que nous avons démontré aujourd'hui. »

sf_wvb_(body2).jpeg (150 KB)

Les Pandas de l’Alberta auront bien sûr eux aussi un grand défi devant eux. Comment s’y préparer? « Nous allons devoir continuer à faire ce que nous faisons, ce n’est évidemment pas le moment de changer quoi que ce soit. On se prépare toute la saison pour obtenir cette opportunité. Peu importe qui nous jouerons, Ryerson et Calgary sont deux équipes incroyables, nous sommes très heureux d'avoir l'occasion de concourir pour ce titre », a expliqué Laurie Eisler.

La centrale des Pandas Shauntelle Hogg a été choisie joueuse du match, après avoir réussi un bloc solo, quatre assistés et quatre attaques marquantes. La recrue de l’année au pays, Kiera Van Ryk, a reçu la même distinction chez les Thunderbirds, elle qui a récolté l’impressionnant total de 21 attaques marquantes, cinq as, quatre blocs assistés et neuf récupérations défensives.

Sommaire 

Joueuses du match

  • Pandas de l’Alberta: Shauntelle Hogg
  • Thunderbirds de UBC: Kiera Van Ryk