U SPORTS News

Corporatif

Faites connaissance avec vos entraîneurs de U SPORTS : Judes Vallée, Aigles Bleus de Moncton

L’équipe U SPORTS

Tout au long de la saison 2017-2018, U SPORTS s’entretiendra avec un athlète, un entraîneur, et un membre du personnel clés de chacun de ses programmes sportifs dans le cadre de notre nouvelle série d’entrevues « Faites connaissance avec… ».

Judes_Vallee_(Headshot).png (79 KB)

Nom : Judes Vallée

École: Université de Moncton

Sport : Hockey masculin

Position : Entraineur chef

Ancienneté: Première année

École / poste précédent: Phoenix de Sherbrooke

Ville natale: Les Méchins, Que.

1. Comment en êtes vous venu à entrainer pour la première fois? Quel a été votre parcours jusqu’à ce poste d'entraîneur-chef à l’Université de Moncton?

1- J’ai commencé à entrainer comme entraineur dans les écoles de hockey, pendant 7 ans

Par la suite, mon parcours

- 4 ans entraineur chef au niveau Bantam AA

- 3 ans entraineur adjoint avec les Faucons de Sherbrooke (95-98) LHJMQ

- 2 ans entraineur adjoint Midget AAA Cantonniers de Magog

- 2 ans entraîneur chef Midget AAA, Cantonniers de Magog

- 2 ans entraîneur chef Tigres de Victoriaville (LHJMQ)

- 8 ans Entraineur Chef avec les Cougars du Collège Champlain LHJAAAQ

- 4 ans Entraineur Chef Phoenix de Sherbrooke LHJMQ

- 20 ans comme entraineur chef et fondateur du Programme hockey le l’école secondaire du Triolet

- Quelques présences avec Hockey Québec comme conférencier, entraineur des équipes -15 et -17 ans

2. Qui sont les gens qui vous ont le plus influencé en tant qu'entraîneur?

J’ai la chance d’avoir beaucoup de gens autour de moi qui m’ont aidé dans mon cheminement comme entraineur et également comme personne. Ce sont :

-Sylvain Lefebvre (entraineur-chef Rocket de Laval LAH)

-Jean-Pierre Allaire (Fondateur team Swat, police de Sherbrooke)

-Pat Burns, Mike Babcock, Benoit Groulx et Mario Durocher.

3. Comment décririez-vous votre style de coaching?

Je suis un entraineur très exigeant. J’aime tenir une bonne communication avec mes joueurs. J’essaie toujours de trouver une façon d’aller chercher le meilleur de chacun. Je suis très réclamant sur les détails de jour en jour.

4. Quel entraineur admirez-vous le plus et pourquoi?

Mike Babcock, selon moi, est le meilleur au niveau de stratégies et aussi dans sa façon d’utiliser ses joueurs. Il est très respecté par ses pairs et par ses joueurs. Il est très charismatique.

5. Quelle est la chose la plus inconventionnelle que vous ayez fait en tant qu'entraîneur?

J’ai engagé une fille (Mylène Benoit) comme adjointe lors de mon passage comme entraineur chef avec les Cantonniers de Magog, Midget AAA. C’était une une première dans cette ligue.

Vallee_AB_(in_body).JPG (424 KB)

6. Quel est votre plus grand moment ou votre plus belle réussite en tant qu’entraineur?

D’avoir guider mon club Junior AAA (Collège Champlain de Sherbrooke) à deux championnats de la ligue d’affilés.

7. Quel est le meilleur conseil que vous pouvez donner à un athlete ou à ses parents?

De ne pas essayer de bruler les étapes de développement. Le jeune doit comprendre que tout passe par l’entrainement et aussi par une attitude exemplaire.

8. Comment avez-vous changé en tant qu'entraîneur au fil du temps. Quels principes / Quelles valeurs sont restés identiques?

Je suis toujours aussi exigeant, mais moins dur avec les joueurs. Le coaching a beaucoup évolué, c’est du côté communication que je me suis le plus adapté. Pour le reste, j’essaie d’être le plus juste que possible, et de respecter ce que je leur dis.

9. Qu’aimez-vous faire lorsque vous n'êtes pas en train de coacher?

Je lis beaucoup, abondamment sur la motivation et le développement personnel. Ça fait de moi un meilleur entraineur car je me connais davantage. J’ai aussi fait du jiu-jitsu, ce qui m’a permis de repousser mes limites comme personne. J’aime mon entrainement en musculation.

10. Quelle est la chose la plus embarrassante qui vous est arrivée en tant qu’entraineur?

Un joueur est venu me voir pour m’annoncer la mort de sa mère, pas toujours facile d’avoir les bons mots dans ces situations.