U SPORTS News

Corporatif

Faites connaissance avec les membres du personnel sportif de U SPORTS : Janean Sergeant, Queen's Gaels

L’équipe U SPORTS

Tout au long de la saison 2017-2018, U SPORTS s’entretiendra avec un athlète, un entraîneur, et un membre du personnel clés de chacun de ses programmes sportifs dans le cadre de notre nouvelle série d’entrevues « Faites connaissance avec… »

queens.png (254 KB)

Nom : Janean Sergeant
École : Université Queen’s
Poste : Gérante, Opérations sportives haute performance
Ville natale : Kingston, Ont.


  1. Comment avez-vous obtenu votre poste actuel et qu’est-ce que vous appréciez le plus à propos de votre travail ?

J’ai touché à tous les aspects du service des sports de Queen’s avant que l’occasion ne me soit offerte d’assumer ce rôle interuniversitaire. J’adore le milieu du sport de compétition et travailler étroitement avec les athlètes universitaires et les entraîneurs talentueux !

  1. Qui a eu le plus d’influence sur votre carrière ?

Lorsque j’évoluais pour Queen’s comme athlète universitaire, j’ai eu une entraîneuse, Annabelle Twiddy, que j’avais déjà affrontée en compétition. J’avais énormément de respect pour elle, à cause de la manière dont elle traitait ses joueuses, ses adversaires, le dénouement de toute compétition et, en particulier, pour sa façon de gérer le match. Elle était une pionnière du hockey féminin et une grande mentore pour les femmes dans le sport. À ce jour, cette diplômée de Queen’s demeure une amie formidable.  

janean-1.jpg (503 KB)

  1. Quel est votre plus grand moment sportif ou votre plus belle réussite ?

J’ai été sélectionnée comme membre du personnel de mission de l’Universiade d’été 2011, à titre de Gérante — aspect technique du sport, à Shenzhen, en Chine.    

Ce fut une expérience extraordinaire de faire partie d’un événement international de cette envergure. Les cérémonies d’ouverture et de clôture, la vaste panoplie d’événements sportifs, l’expérience culturelle, y compris le magasinage, et la chance inouïe de soutenir chacune des équipes à l’intérieur des jeux feront toujours partie de mes meilleurs souvenirs.  

  1. Comment définiriez-vous un étudiant-athlète à l’université Queen’s ?

Nos athlètes sont impressionnants ! Ils sont tellement motivés à atteindre l’excellence, autant dans leurs études que dans les sports. Je suis constamment émerveillée par leur talent lorsqu’ils nous arrivent comme recrues, mais encore plus par leurs progrès tout au long de leur carrière d’étudiants-athlètes et jusqu’au moment où ils sont diplômés.

  1. À quoi ressemble le succès pour le programme sportif de l’université Queen’s ?

Le succès se mesure en fonction du taux d’obtention d’un diplôme, de l’amélioration concurrentielle par le biais du développement de l’athlète et, il va sans dire, des bannières et médailles. Notre principale fierté se situe dans le développement de l’étudiant-athlète complet, de manière à ce qu’il/elle ouvre la voie au reste de la communauté de Queen’s, et de Kingston.    

  1. Quel est le plus grand défi que vous rencontrez dans le monde sportif d’aujourd’hui ?

Dans le sport de haute performance, je pense que nous constatons de plus en plus de défis directement liés aux pressions toujours plus fortes exercées sur nos étudiants-athlètes. Les facteurs qui peuvent contribuer à ce phénomène incluent les horaires exigeants, l’entraînement, les compétitions, commotions cérébrales/blessures et, bien sûr, le stress académique — le tout carambolant en période de pointe. Tout ça donne lieu à la réalité que de plus en plus de problèmes de santé et de bien-être surgissent.  

janean-2.JPG (5.73 MB)

  1. À quelle place souhaitez-vous voir le sport universitaire canadien dans 3 à 5 ans ?

Je suis tellement impressionnée par le calibre du sport ; par contre, je crois que le sport universitaire se doit de réexaminer la question du développement des étudiants-athlètes dans le but d’alléger l’extrême pression à laquelle ils sont soumis. Il nous faut aussi continuer de maintenir l’attention sur la visibilité de ce qu’U SPORTS offre aux athlètes, pour les convaincre de rester au Canada parce qu’ici nous nous préoccupons de leur développement sur toute la ligne, au sein de chacune de nos conférences et sur la scène nationale.

  1. Si vous pouviez vous asseoir pour dîner avec une personne du monde sportif (athlète, entraîneur ou gestionnaire), qui serait-ce ? Pourquoi ? De quoi parleriez-vous ?

Mike Babcock. Il était conférencier à l’une de nos assemblées nationales et j’ai été très impressionnée ! Qui plus est, s’il est prêt à s’engager à donner un nouveau souffle aux Leafs, il est définitivement le type de combattant auquel on voudrait s’associer.

Compte tenu de ses liens antérieurs avec McGill, Babcock a depuis longtemps démontré sa passion pour le sport ainsi que le succès de ses méthodes d’entraînement auprès des athlètes. Je serais heureuse de partager sa philosophie lorsqu’il prépare des athlètes au niveau national et sur le secret de réussir sa vie, suite aux nombreuses analogies qu’il nous a présentées. C’est un motivateur au niveau du sport universitaire.

  1. Que diriez-vous à un fan de sport qui n’a jamais regardé ou assisté à un match ou une compétition U SPORTS ?

Emboîtez le pas, vous ne savez pas ce que vous manquez ! Les meilleurs événements sportifs sont souvent dans votre propre milieu. Venez soutenir les modèles sportifs qui pourraient inspirer les jeunes athlètes de vos ligues sportives mineures locales. Profitez de ce qui passe !

  1. Qu’aimez-vous faire lorsque vous n’êtes pas au travail?

Jusqu’ici, pour moi, mon meilleur temps en dehors du travail a été le temps que je passe au chalet avec ma famille ; ça me permet de décompresser. Par contre, quand je regarde en avant, je pense à ma retraite qui me permettra de passer autant de temps que possible avec un nouveau petit-fils ! Il n’est jamais trop tôt pour amorcer le recrutement !