Basketball Masculin

U SPORTS News

Corporatif

Dick White: l’architecte de Regina

Lucy Fox

C'est le 2 décembre 2000 et la 36e Coupe Vanier vient de se terminer. Une des équipes finalistes est une vétérante chevronnée du championnat: les Gee-Gees d'Ottawa. L'autre est à sa première participation au championnat national: les Rams de Regina.

Même si les Gee-Gees ont devancé de justesse les nouveaux venus de l'USIC 42 à 39, les Rams ont inscrit leur nom dans l'histoire du sport universitaire canadien. Comment? Ce n’était que leur deuxième saison en tant qu'équipe de l'Union sportive interuniversitaire canadienne (USIC) et ils se sont rendus au championnat national.

Leur succès est attribuable à la vision de l'ancien directeur des sports de l'Université de Regina, Dick White.  C’est l’une de ses nombreuses réalisations au cours de ses 19 années à diriger le programme des Cougars et une tradition de développement et de respect qu'il souhaite voir se poursuivre, suite à sa retraite en 2014.

«Les équipes ne remportent pas toujours les championnats nationaux, mais je pense qu'une université peut être très respectée pour la façon dont elle gère son programme», a déclaré White, qui a été honoré du Prix Austin-Matthews lundi soir lors du gala des prix BLG / U SPORTS. « C’est vraiment ce que je souhaite que nous pourrons continuer à réaliser. »

White, qui a été reconnu comme une personne qui a apporté une contribution exceptionnelle au sport interuniversitaire, comme en témoigne son engagement et son leadership à long terme comme entraîneur, directeur, président et / ou membre du comité exécutif aux niveaux local, provincial et / ou national, a passé de nombreuses années avec le département des sports de l'Université de Regina. Il a commencé en tant qu'adjoint administratif et coordonnateur des sports en 1981 et a accédé au poste de directeur des sports en 1995. Lorsqu’il était au sein du programme, les Cougars sont passés de six équipes universitaires à 16, ont créé plus d'équipes féminines pour répondre à la croissance des étudiantes féminines et ont vu la construction de plusieurs nouvelles installations, y compris un nouveau gymnase, une nouvelle aréna de hockey et un nouveau terrain, le tout pour répondre à la demande croissante de sport sur le campus.

Dw3.jpg (90 KB)

« Plus que toute autre chose, il y avait une demande de certains secteurs ... Le football nous a approchés, ainsi que l'athlétisme et la natation, le soccer féminin, le hockey », explique M. White. « Il y avait une demande de ces communautés sportives auxquelles nous voulions pouvoir répondre. »

 

L'Université de Regina a également accueilli cinq championnats nationaux, remporté trois titres nationaux et 17 championnats de conférence tout au long du mandat de M. White. Avec White à la barre du département, les Cougars sont devenus un concurrent à l'échelle nationale, non seulement en termes de résultats, mais dans la façon dont l’ensemble du département des sports était perçu. Plus important encore pour M. White, le programme a créé des leaders, une pierre angulaire du sport universitaire à ses yeux.

dw1.jpg (5.07 MB)

«Nous étions quelqu'un qui, victorieux ou non, avait besoin d'être respecté et respecté pour la façon dont nos athlètes jouaient, leur compétitivité et la qualité des êtres qu’ils étaient», explique M. White. « Je crois, quand je regarde en arrière ... que nous avons réalisé ça. »

Sa contribution au football sur le campus ne peut également pas passer inaperçue. Grâce à un nouveau modèle de partenariat communautaire, White et le département des sports de l'Université de Regina ont introduit l'équipe de football junior des Rams de Regina à la conférence Canada Ouest et à l'USIC après 45 ans dans la Ligue canadienne de football junior (CJFL). Le partenariat a offert une équipe de football à l'Université de Regina et un niveau de compétition plus élevé pour les athlètes de l'équipe, ainsi que la possibilité pour certains de faire la transition vers l'éducation postsecondaire.

  «Certains joueurs (de football) n'auraient probablement pas fréquenté l'université, mais ils l'ont fait, y compris un ... qui a obtenu son MBA ... et a obtenu quelques diplômes», a déclaré l'ancien président des Rams, Larry LeBlanc.

LeBlanc a aussi mentionné que les connaissances de M. White sur le sport universitaire étaient essentielles pour amener les Rams à l'U de R. Que ce soit la taille de l’effectif, l'admissibilité, les procédures de départage ou l'information sur les bourses d'études, la compréhension des processus de niveau supérieur était essentielle à l’imbrication des deux programmes.

Dw2.jpg (98 KB)

«En ce qui concerne les choses qui ressortent ... les connaissances de M. White au sujet des politiques et procédures de l'USIC, de SIC et de Canada-Ouest, et il y en a beaucoup ... (il) connaissait ces politiques comme le fond de sa poche. »

À l'échelle nationale, M. White a joué, et continue de jouer, un rôle essentiel dans le sport universitaire au Canada. Au-delà de son poste actuel de président du sous-comité technique sportif de hockey masculin U SPORTS, il a occupé plusieurs postes au bureau national et au sein de la conférence Canada-Ouest, y compris en tant que président du conseil de SIC de 2005 à 2009 et 2013 à 2014 ainsi que comme président de Canada-Ouest pendant deux ans.

«Pour moi, c'était l'occasion de faire preuve de leadership et d'apprendre à connaître le fonctionnement de l'organisation nationale et d'entendre régulièrement des gens de partout au pays», a déclaré M. White, interrogé sur ses contributions nationales. «Je pense que j'ai été en mesure de créer une perspective en pouvant entendre des leaders d'un océan à l'autre et de relever ces défis avec un grand groupe de collègues, et d'essayer de rendre l'organisation meilleure. »

Dick_White_Regina_headshot.jpg (37 KB)

Ses contributions au sport universitaire canadien et au programme d'athlétisme de l'Université de Regina sont évidemment inestimables. Mais en parlant avec M. White, on réalise peut-être que son trait de caractère le plus frappant est son altruisme et son dévouement au programme des Cougars. Il ne dit jamais « je », mais plutôt « nous ». Son succès est le succès de l'Université de Regina ou celui du sport universitaire canadien.

Pourquoi?

« Si nous regardons dans nos communautés, dans le sport et ailleurs, nous verrons de nombreux athlètes universitaires qui, du moins en partie à cause de leur participation (dans le sport universitaire), sont des leaders importants dans la communauté », explique M. White.

Le legs laissé par M. White à l'Université de Regina favorise le leadership et bâtit une fondation propice pour continuer à le faire dans une communauté qui se nourrit du sport; une contribution exceptionnelle au sport interuniversitaire qui aura un impact pour les années à venir.