Prix Nouvelles

Prix

Coleen Dufresne, le pilier des Bisons

Ryan Stelter

Coleen Dufresne représente l’expérience U SPORTS complète. Malgré cela, l'ancienne étudiante-athlète, entraîneure et directrice des sports ayant des attaches avec trois programmes de sport universitaire canadien différents a du mal à identifier un point culminant de sa carrière. « C'est tellement difficile à faire, je ne peux pas les comparer », a déclaré Dufresne, suite au Gala des prix U SPORTS dans le cadre de la 40e Assemblée annuelle et de la Conférence de 2017. « C’est complètement différent. Gagner un championnat national en tant que joueuse, en tant qu'entraîneure et en tant que directrice des sports n’est pas la même chose. » 

La directrice des sports récemment à la retraite sait de quoi elle parle, après une carrière de quatre décennies qui s’est culminée le 7 juin, lorsqu’elle elle a reçu le prix Austin Matthews, décerné chaque année à une personne qui a apporté une contribution exceptionnelle au sport interuniversitaire. Dufresne, diplômée de l'Université d'Ottawa, de McGill et de l'Université du Nouveau-Brunswick, a un long résumé de réalisations dans le sport universitaire. Elle était membre de l’équipe nationale de basketball qui a représenté le Canada aux Jeux olympiques de 1976 à Montréal, et a également joué pour les Gee-Gees en tant qu'étudiante athlète. 

Originaire de Halifax, elle s'est ensuite engagée dans une carrière d’entraîneure très réussie, d'abord à l'UNB au début des années 1980 où elle a été nommée entraîneure de l'année U SPORTS en 1983. Un an plus tard, Joyce Fromson, la gagnante du prix Austin Matthews en 2002 et la seule autre récipiendaire provenant du Manitoba, a recruté Dufresne pour entraîner l'équipe de basketball féminin des Bisons. « À l'époque, cela m'a semblé être très bon pour ma carrière », a déclaré Dufresne. « Je pensais que j'y serais sept ou huit ans. » 

Elle y est restée 17 ans et a propulsé les Bisons vers de nouveaux sommets, remportant cinq championnats de la Conférence sportive Great Plains (GPAC), et a été nommée entraîneure de l'année de GPAC cinq fois. Elle a également participé à cinq finales de championnat national U SPORTS avec son équipe qui a remporté trois bannières, dont des titres consécutifs en 1996 et 1997. Chaque championnat était spécial pour Dufresne, mais l'équipe de 1996 a occupé une place spéciale dans son cœur. 

« Le premier (championnat national) était avec une équipe qui ne devait pas gagner, alors de se rassembler et de gagner a été fantastique », a déclaré Dufresne. « J'ai ensuite perdu ma mère quand mon fils avait sept semaines en 1995 et c’est l'année où nous avons gagné notre deuxième championnat national. En voyant ce que nos joueuses ont fait pour moi pour m'aider à traverser cette épreuve, elles étaient incroyables. Malgré le chagrin de perdre ma mère, c'était une année incroyable. » L'entraîneure de l’année U SPORTS à trois reprises a passé 15 saisons comme directrice des sports du Manitoba et, à ce moment-là, elle était bien enracinée au Manitoba. 

 FTB-Emoke.jpeg (234 KB)


« J'ai eu l'occasion de partir », a déclaré Dufresne. « Mon mari est originaire du Manitoba, donc la famille était là. À cette époque, mon frère était déménagé à Winnipeg, et Winnipeg et une bonne ville pour élever des enfants. Je n'aime pas les hivers, mais les étés sont fantastiques. » 

Le prix Austin Matthews est un honneur spécial pour Dufresne, mais le véritable honneur a été d’entendre ses anciennes rivales et ses collègues, sachant qu'elle a eu un impact sur le sport universitaire au Canada. « C’est spécial pour moi parce que je vois les gens qui l’ont gagné auparavant,» a-t-elle déclarée. 

« Surtout la femme qui m'a recrutée à l'Université du Manitoba, Joyce Fromson. De recevoir une distinction pour faire quelque chose que vous aimez, c'est génial, c'est un bonus. D’entendre des personnes avec qui vous avez travaillé, entraîné, joué, et que vous avez entraînées, dire d’aussi belles choses, il n’y a rien de mieux que cela. » 

Au banquet Brown and Gold des Bisons en avril 2016, le dernier de Dufresne en tant que Bison, l'effusion de gentillesse et de soutien était évidente. On pouvait clairement voir la marque que Dufresne a laissée à l’université pendant sa présence non seulement en tant que directrice des sports, mais en tant qu’entraîneure. 

«Je pense qu’en tant qu'entraîneure vous voyez l'impact que vous avez sur les jeunes femmes que vous avez entraînées, et c'est gratifiant», a-t-elle déclaré.  « En tant que directrice des sports, le genre d'impact est plus difficile à voir, jusqu'à ce que vous partiez. Beaucoup de gens se sont dits touchés et m’on vu comme modèle. J'ai fait de mon mieux et je les ai toujours soutenus. Ils savent à quel point je me souciais d'eux, et c'était important. »

Prix

JOUR 5: Laurentienne et Memorial couronnés

U SPORTS STAFF

THUNDER BAY, Ont. (U SPORTS) – L’équipe féminine de l’Université Laurentienne et la formation masculine de l’Université Memorial ont décroché les grands honneurs aux championnats de curling U SPORTS / Curling Canada 2017 qui prenaient fin mercredi après-m