Football Masculin Nouvelles

Football Masculin

Le destin a mené le quart-arrière Jakob Loucks à l’Université Mount Allison

Monty Mosher

Photo: Nick Pearce

Les Mounties de Mount Allison se retrouvent avec un quart-arrière de premier ordre grâce à une bonne planification et un peu de chance. 

Jakob Loucks, originaire de Cornwall, en Ontario, a remporté le titre de recrue de l’année U SPORTS la saison dernière, devenant le premier joueur de Mount Allison en 17 ans à réclamer le Trophée Peter Gorman. Il a aidé les Mounties en finale de titre du SUA contre St. Francis Xavier il y a un an, revenant sur le terrain pour finir le match après un solide plaqué au premier quart qui l’a envoyé à l'hôpital. 

L’étudiant de deuxième année âgé de 19 ans a commencé la saison 2017 samedi dernier en lançant pour 402 verges et trois touchés pour mener les Mounties à un gain de 64-23 sur les Axemen d’Acadia au Alumni Field.

Vendredi, les Mounties visiteront les X-Men, doubles champions de conférence, pour commencer la deuxième semaine de la saison.

À Wolfville, Acadia cherchera à se reprendre contre les Gaiters de Bishop’s qui feront leurs débuts au SUA samedi après-midi.

Loucks aurait probablement été courtisé par plusieurs s'il n'avait pas quitté le Canada pendant deux ans pour jouer au Canisius High School à Buffalo, N.-Y. Il a remporté le titre d'état. 

À son retour au Canada, il a été déclaré inadmissible à la compétition dans les rangs de l'école secondaire de l'Ontario pour sa saison de 13e année. Les Mounties, entre autres, avaient déjà ciblé Loucks, mais beaucoup d'autres universités l’avaient perdu de vue. 

« En fait, je n'avais pas beaucoup d'options », a-t-il déclaré cette semaine. «J'ai joué aux États-Unis et personne n'avait jamais entendu parler de moi. » 

Il n'a fait aucune des listes de recrutement, n'a jamais joué pour Équipe Ontario ou Équipe Canada. 

Trois ou quatre écoles de l'Ontario l’ont approché, McMaster étant la destination la plus probable. Mais juste avant qu'il ait prévu rejoindre les Maraudeurs, les Mounties l'ont invité à Sackville, au Nouveau-Brunswick, pour une visite sur le campus. Ensuite, la magie s'est opérée. 

« Depuis que je suis venu, je suis tombé amoureux de cet endroit », a-t-il déclaré.  « Me voici. » 

« Sackville est comme un petit Cornwall pour moi. Il y a 48 000 personnes, mais c'est exactement la même chose. Il n'y a pas grand chose à faire. C'est calme. Je suppose que c’est le style de vie de la petite ville. » 

L'ancien entraîneur-chef de Mount Allison, Kelly Jeffrey, a commencé le processus de recrutement et l’entraîneur-chef actuel, Scott Brady, l'a finalisé. 

Savaient-ils ce qu'ils avaient? Pas vraiment. 

« Nous l'aimions»,  a déclaré Brady. « Nous avions identifié trois jeunes comme quarts-arrière potentiels. Nous savions que Brandon (Leyh) avait terminé et que nous devions trouver quelqu’un. Après avoir regardé des images vidéo, nous avons décidé que c’était lui. Nous le trouvions bon. Nous pensions qu’il pourrait être notre quart-arrière et nous étions excités à l’idée, mais on ne le sait jamais avant de les voir en pratique et de voir comment ils font et comment ils s’entendent avec les gars. » 

Les honneurs sont arrivés rapidement pour Loucks, qui a lancé pour 1 325 verges et cinq touchés à sa première année. 

Le moins impressionné était probablement Loucks. Il pensait qu'il aurait dû être meilleur. Il se souvient des sept interceptions plus que des passes de touché. 

«Je me suis vraiment senti comme ça après avoir été incapable de jouer tout le match à la Coupe Loney contre St. F.X. quand j’ai dû aller à l'hôpital», a-t-il déclaré cette semaine. « C'est un match que je souhaiterais ravoir mais ce n’est pas possible. 

« Et il y a eu beaucoup de lancers que j’ai laissés sur le terrain à cause de mon inexpérience comme quart-arrière et j’avais de la difficulté à me sentir à l’aise dans la zone et avec les jeux et ma confiance envers les receveurs. » 

 

Le match d’ouverture de cette année a montré un nouveau Loucks. 

« Cette année, j'ai essayé d'éviter tout cela, d'éviter la mêlée, et de simplement  rester fidèle à ma vision et de lancer le ballon et d'être un quart-arrière de passes plutôt qu’un quart-arrière de courses. » 

L'une des images qui est restée de la Coupe Loney est de voir Loucks chuter tête première sur le gazon. Il se plaignait de douleurs au cou, incitant à la prudence et à un voyage à l'hôpital. Mais une fois son congé signé, il s'est empressé de retourner avec son équipe, malgré le fait que les X-Men avaient le dessus sur le match à son retour. 

Pour beaucoup, cela a démontré le genre de ténacité et de leadership attendu d'un quart-arrière gagnant. 

« Je suis sûr que c'est la façon dont les gens le voient, mais en bout de ligne, nous n'avons pas gagné. Nous n'avons pas accédé au match contre Calgary (à la Coupe Mitchell). C’est une défaite, que je sois revenu de l'hôpital ou non. Le but est de continuer à gagner et d'aller gagner une Coupe Vanier. » 

Brady a vu Loucks progresser chaque semaine en tant que recrue.

« Je crois que la chose la plus importante a été de voir à quel point il était tenace et à quelle vitesse il a obtenu le respect de tous», a-t-il dit. 

En ce qui concerne le match du championnat: « C'était probablement l'une des choses les plus cool que j'aie jamais vu. Même avant ça, il a montré à plusieurs reprises durant la saison à quel point il était tenace. Les gars l'ont beaucoup respecté. Ceci l’a élevé à un niveau différent. »   

À son entrevue de fin de saison avec Brady au printemps dernier, Loucks a déploré les erreurs. Il a dit qu'il n'aimait pas être loué pour avoir bien joué pour une recrue, pensant que c'était une insulte involontaire. 

« Il s’attend à un niveau très élevé pour lui-même, » a dit Brady. 

Loucks a vieilli et s’est assagi d’un an et intègre avec enthousiasme les leçons de sa première saison. Mais, avec le succès, les attentes augmentent. 

« Les attentes augmentent, surtout après une année comme celle que j’ai connue, avec toutes les accolades qui sont venues avec. Mais d’avoir un an sous sa ceinture permet de savoir contre qui vous jouez, quel genre d'équipe ils sont et ce que fait leur défensive. » 

Les Mounties ont joué dans quatre Coupe Loney consécutives, remportant les deux premières et perdant les deux dernières. Loucks a déclaré que l'équipe avait l'habitude de regarder vers la fin de la saison. 

« L'année dernière, je pense que nous avons tous été pris au piège en pensant que l'objectif était la Coupe Loney, la Coupe Loney, la Coupe Loney. Je pense que cette année, notre mentalité d'équipe est de prendre une partie à la fois et de ne pas regarder trop loin devant afin de ne pas être envahis par nos attentes. Si nous continuons à jouer comme nous l'avons fait la semaine dernière, je suis sûr que nous allons nous y retrouver. » 

Peut-être que le destin interviendra à nouveau. 

« J'ai fini par venir ici et je suis vraiment content de l'avoir fait. Je ne changerais rien. »