Soccer Féminin Nouvelles

Soccer Féminin

Faites connaissance avec votre étudiant-athlète de U SPORTS : Ciera Disipio, Capers de Cape Breton

L’équipe U SPORTS

Tout au long de la saison 2017-2018, U SPORTS s’entretiendra avec un athlète, un entraîneur, et un membre du personnel clés de chacun de ses programmes sportifs dans le cadre de notre nouvelle série d’entrevues « Faites connaissance avec… ». 

Ciera_Disipio_headshot1.png (78 KB)

Nom : Ciera Disipio           
École : Université de Cape Breton
Sport : Soccer
Position : Milieu de terrain
Année d’éligibilité : Troisième année
Programme : Baccalauréat ès arts, études communautaires
Ville natale : Ottawa, Ont.

1. Qu’est-ce qui vous a fait venir à l’Université de Cape Breton?

 J’ai été présentée au coach Ness Timmons en 9e année lorsqu’il était venu parler à mon équipe lors d’un tournoi de démonstration à Toronto. L’année suivante, au même tournoi, j’ai eu l’occasion de lui parler après un match. Ensuite, il a été très tenace lors du processus de recrutement. En 12e année, lorsque je suis venue pour ma visite, j’ai été conquise par l’ambiance du campus et des classes de petite taille. Pour moi, l’école était unique, mais elle avait tout ce que je cherchais. Durant ma première année, je n’ai pas mis longtemps à réaliser que CBU était comme un deuxième chez-soi. Le petit nombre d’étudiants nous permet de rencontrer des gens incroyables qui viennent de partout au monde, et j’ai pu développer des amitiés avec d’autres athlètes et d’autres étudiants que je n’oublierai pas de sitôt.

2. Quelle est votre meilleur souvenir et votre plus belle réussite en tant qu’étudiante-athlète U SPORTS?

Mon meilleur souvenir est d’avoir gagné le championnat de SUA à Moncton à ma première année (2015). Rien ne se compare vraiment à la première fois où on remporte un championnat avec son équipe. Depuis le début du camps d’entraînement, toutes les joueuses vétéranes parlaient de SUA; il y avait beaucoup de battage autour du championnat, mais je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Ma première expérience au championnat de SUA était tout ce que j’avais imaginé et même plus. Ma plus grande réalisation sportive a été de disputer une finale nationale la saison passée. Même si le résultat n’a pas été ce que j’avais espéré, notre participation a été pour moi un triomphe, car cela faisait 10 ans que notre équipe féminine n’avait atteint une finale nationale.

Day_4_-_Gold_medal_match_Montreal_vs_Cape_Breton_Nov_12_2017_Jeff_and_Tara_Miller_For_U_Sports_1AW_45214_preview.jpeg (100 KB)

3. Où pensez-vous que votre parcours universitaire vous mènera?

Jouer au niveau supérieur est le « rêve », mais il me reste encore quelques années d’admissibilité, alors j’aimerais voir ce que me réservent les prochaines saisons. J’aimerais également poursuivre mes études en vue d’obtenir une maîtrise à l’Université d’Ottawa, donc maintenant, c’est ça mon plan.

4. Qui a eu la plus grande influence sur votre carrière sportive?

 Ma famille est tricotée serrée, donc mes parents et mes deux sœurs aînées ont eu la plus très grande influence sur moi. Même si je joue au soccer parce que j’aime ce sport, ma famille est très importante pour moi et elle ne quitte pas mes pensées.

J’ai également tiré quelque chose de chacun des entraîneurs que j’ai eus, mais mon père est celui qui a eu la plus grande influence sur ma carrière sportive. Plus jeune, mon père a toujours été à mes côtés pour m’encourager à devenir une meilleure version de moi-même. Aujourd’hui, il me rappelle que cette expérience est un privilège et de ne pas le tenir pour acquis. J’aime voir mes parents heureux et fiers, et le faire en jouant au soccer, c’est ce qui me motive.

5. Avec qui du monde du sport, passé ou présent, aimeriez-vous diner ou souper? Pourquoi?

 Il y a tellement de grands athlètes, ne serait-ce que dans le soccer, parmi lesquels choisir, mais je choisis Pelé. Il a apporté un aspect technique au jeu inégalé jusqu’ici. Enfant, il jouait avec tous les objets qu’il pouvait botter, et il est rapidement devenu un des plus grands joueurs de soccer de tous les temps. Même si j’ai vu son film sur Netflix (que je recommande fortement d’ailleurs), j’aimerais m’asseoir et en entendre davantage sur son parcours.

6. Quel est votre rituel d’avant match? Avez-vous des superstitions/idiosyncrasies autour de votre préparation pour une compétition?

 Je suis très superstitieuse. En ce qui concerne mon rituel d’avant-match, elle n’est pas la même si je suis à la maison ou si je suis à l’extérieur en raison de la différence d’ambiance. Toutefois, j’aimerais dire que la saison dernière, ma routine la plus constante a été de manger du chocolat noir avant chaque match.

7. Quelle musique écoutez-vous pour vous motiver avant une pratique ou un match?

 J’aime rester calme avant mes matchs, alors j’écoute toute musique jouée par le groupe The Lumineers. Ils ont toujours été mon groupe favori, et je ne me fatigue jamais de leur musique.

Disipio_50.jpg (5.07 MB)

8. Quelle est la personnalité que vous suivez le plus en ce moment sur les médias sociaux?

J’aime vraiment le compte Instagram d’Indi Cowie. C’est une joueuse professionnelle de soccer freestyle qui a joué pour la Caroline du Nord. Elle est de loin la plus talentueuse des joueuses de soccer freestyle que j’ai vue jusqu’ici, et j’aime beaucoup regarder ses vidéos.

9. Si vous pouviez essayer un autre sport, quel serait-il? Pourquoi?

 Je ne tiendrais pas 30 secondes, mais j’aimerais essayer la boxe. J’ai beaucoup de respect pour tout athlète pratiquant un sport dans lequel le contact physique joue un rôle clé. Lorsque j’étais jeune, mon père regardait beaucoup la boxe, et mes sœurs et moi nous jouions à nous battre, mais étant la plus jeune, je n’étais pas très bonne. Je n’ai jamais pratiqué un sport individuel, aussi je pense que ce serait intéressant d’essayer.

Soccer Féminin

Top 8 académique honorés à la Citadelle de Québec

L’équipe U SPORTS

MCpl Vincent Carbonneau, Rideau Hall© OSGG, 2017