Prix Nouvelles

Prix

La reconnaissance des étudiants-athlètes U SPORTS s’étend au numérique

Kaitlin Jingco

Quand Stephanie Turgeon a été reconnue étoile académique canadienne U SPORTS, elle est allée sur les réseaux sociaux pour poster la composante numérique officielle de son prix.

“C’est super facile à partager,” explique l’étudiante en doctorat de l’Université de Montréal.” J’ai juste eu à cliquer sur l’icône Facebook, et (le badge) a été partagé automatiquement sur mon mur.”

En un seul clic facile, l’élève-étudiante en cross country et en athlétisme a été capable d’informer ses amis et sa famille de son importante réalisation – c’est-à-dire du fait qu’elle soit une athlète universitaire ayant une moyenne academique située au-dessus de 80% - tout en générant simultanément près de 100 réactions sur Facebook.

C’est la vision qu’avait eue Graham Brown, président-directeur général de U SPORTS, lorsqu’il a décidé de lancer les prix numériques U SPORTS avec Basno Inc., la compagnie qui a créé la version en ligne des badges.

Nous essayons d’être visionnaires dans notre approche et de trouver des manières innovantes de reconnaître nos étudiants-athlètes.

Graham Brown - président et chef de la direction de U SPORTS

“La reconnaissance est, en fait, l’un de nos quatre pilliers,” explique Brown, ajoutant que les aspects traditionnels des prix U SPORTS, tels que les certificats papier, les cérémonies formelles et les banquets, ou encore la reconnaissance, cette semaine, des athlètes U SPORTS de l’année par le biais des Prix BLG, vont se poursuivre comme d’habitude. Mais, avec cette nouvelle approche en ligne, les étudiants-athlètes seront maintenant capables d’interagir avec le monde numérique plus facilement et plus efficacement.

Stephanie_Turgeon_certificate.jpg (98 KB)

“Nous essayons d’être visionnaires dans notre approche et de trouver des manières innovantes de reconnaître nos étudiants-athlètes,” poursuit Brown. “Certains athlètes sont probablement intimidés à l’idée de dire qu’ils ont été reconnus en tant qu’étoile académique canadienne ou qu’ils ont reçu d’autres prix.”

Mais, comme partager ces nouveaux prix demande essentiellement juste d’appuyer sur un bouton, “Vous mettez simplement cette petite reconnaissance sur votre page LinkedIn (ou sur d’autres réseaux sociaux) sans avoir besoin d’être trop prétentieux ou de donner l’impression d’être en train de vous vanter à ce sujet.”

Gordon McLaughlin, un joueur de soccer de l’Université Acadia, est un exemple de cette attitude modeste que Brown décrit.

“Je pense que je l’ai dit à ma mère… et c’est à peu près tout,” confie l’étudiant en deuxième année, se rapellant de la fois où il a reçu le titre de prix étoile académique canadienne.

Gordon_McLaughlin.jpg (424 KB)

Cependant, en plus d’avoir partagé la nouvelle avec sa mère, McLaughlin a decidé de poster son prix numérique Basno sur son profil LinkedIn – un geste qui pourra montrer à ses futurs employeurs et aux professionnels de carrière qu’il a été couronné de succès, à la fois dans les salles de classe et sur le terrain.

 “Ça ne m’a vraiment pas pris de temps. (Je) me suis connecté sur LinkedIn et voilà, le badge était juste là,” explique-t-il. C’est vraiment une bonne chose à avoir.”

Les prix U SPORTS numériques, qui ont été établis en 2017, ne servent pas juste à partager humblement ses réalisations sur les réseaux sociaux.

Turgeon explique que partager son prix sur Facebook a surtout été bénéfique pour son groupe de recherches, car elle et ses camarades de classes aiment laisser savoir aux personnes qui les suivent sur les réseaux sociaux qui sont les étudiants et quels sont les projets sur lesquels ils ou elles travaillent.

Kevin Albrecht, partenaire associé chez Basno Canada, explique que développer un moyen de faciliter l’engagement en ligne, tel que celui pratiqué par le groupe de thèse de Turgeon, était une veritable priorité.

Social_media_sharing_breakdown.png (194 KB)

“Le monde a basculé vers le numérique, c’était donc logique,” explique-t-il.

Cependant, Albrecht se veut vigilant sur le fait que dans le paysage numérique d’aujourd’hui, n’importe qui peut poster des informations non verifiées. Pour les employeurs potentiels, il peut s’avérer difficile de décrypter le vrai du faux sur un CV. Mais avec Basno, la légitimité des badges peut facilement être vérifiée, car ils appartiennent à U SPORTS et ils sont connectés à la page officielle de U SPORTS sur le site web de Basno.

“Les jeunes de la génération Y vivent, pour ainsi dire, leurs vies sur les réseaux sociaux,” explique Albrecht. “Ils veulent pouvoir partager leurs prix et leurs succès, et ces badges fournissent une méthode sûre et agréée (de le faire). (Poster cette information sur une plateforme telle que Linkedin), cela les fait vraiment sortir du lot… aux yeux des recruteurs ou des personnes des ressources humaines.”

Parallèlement à cette authenticité, Brown explique que les nouveaux badges numériques peuvent aussi apporter un élément d’ordre et d’organisation.

“Je ne pourrais vraiment pas vous dire où sont mes certificats, parce que c’est le genre de choses qu’on met dans un carton ou bien qu’au final, on ne fait pas encadrer,” explique le président-directeur général de U PORTS. (Avec cette nouvelle initiative), les étudiants-athlètes ne pourront jamais perdre leur profil Basno… Cela leur donne, en quelque sorte, une reconnaissance historique.”

Les nouveaux prix numériques U SPORTS comportent plusieurs avantages, en plus d’être faciles à utiliser.

“Cela a été un processus amusant,” confie Turgeon, qui fut l’une des premières à recevoir le badge en ligne.

“Utiliser la technologie, ça rend les informations bien plus faciles à partager. Donc, effectivement, cela va donner une meilleure visibilité aux étudiants-athlètes.”


Kaitlin_Jingco.png (66 KB)Kaitlin est récemment diplômée du programme de maîtrise en communication et journalisme de l’Université Western. Elle travaille maintenant comme gestionnaire des communications pour son député provincial et garde un lien avec son amour du sport et du journalisme en tant que contributeure U SPORTS.

Prix

Byron MacDonald des Varsity Blues : le candidat tout indiqué pour recevoir le Prix d’excellence aux entraîneurs Jean-Marie De Koninck

Matt Vocino