Hockey Masculin Nouvelles

Hockey Masculin

Harper est prêt pour le retour de hockey junior de la série des étoiles U SPORTS

Kaitlin Jingco

Stephen Harper – pas l’ancien premier ministre – joueur de hockey pour les Acadia Axemen âgé de 22 ans, quitte la Nouvelle-Écosse pour rentrer chez lui. 

Cette semaine, il se trouvera au Meridian Center à St Catharines, Ontario – sur la même patinoire où il a terminé sa carrière junior – pour représenter U SPORTS dans pour la série de deux matches contre les joueurs potentiels de l’équipe junior nationale du Canada.

 « Je me suis vraiment concentré sur essayer de faire de mon mieux afin d’être nommé à (l’équipe des étoiles du hockey masculin), » dit-il au centre de Burlington, en Ontario, une ville juste au-dessus de la région de Niagara, en apprenant l’emplacement de la série.  « J’ai eu la chance d’être nommé. C’est toujours spécial de revenir à sa place d’origine où on a eu tant de succès. Ça sera amusant.

J’ai eu la chance d’être nommé. C’est toujours spécial de revenir à sa place d’origine où on a eu tant de succès. Ça sera amusant.

Harper

Alors que Harper est heureux de jouer devant sa famille et ses vieux amis, il sait que les concours du 13 et du 14 décembre seront plus qu’un couple de concours amicaux. Pour la troisième année consécutive, U SPORTS sera représentée par une équipe nationale d'étoiles, l'équipe avec une expérience significative en dehors du hockey universitaire, car tous les joueurs, sauf un, ont une expérience junior majeure dans la LCH. Pour la première fois, le personnel d’entraineurs n’avait aussi aucun quota de conférence à respecter lors de la sélection de la liste, ce qui signifie qu'ils pourraient choisir les meilleurs joueurs de partout au pays sans se soucier de répondre aux exigences géographiques.

Acadia_vs_SMU_082_copy.jpg (197 KB)

Entraîneur-chef, Brad Peddle, qui est également entraîneur de hockey masculin à St. Francis Xavier University, dit que la flexibilité dans la sélection de la liste de cette année était certainement bénéfique. En réfléchissant à quoi d'autre permettra à son équipe de réussir, il insiste sur le fait que près d'un tiers de l'équipe sont des joueurs de retour, qui, selon lui, vont "absolument" aider à potentiellement gagner deux victoires.

« Les joueurs qui étaient là l'année dernière ont vu le niveau et ont expérimenté le rythme du match », explique Peddle. « Nous pouvons compter sur ces gars pour transmettre leur expérience au groupe de cette année. »

Les joueurs qui étaient là l'année dernière ont vu le niveau et ont expérimenté le rythme du match. Nous pouvons compter sur ces gars pour transmettre leur expérience au groupe de cette année. 

Peddle - l'entraîneur-chef de U SPORTS

Spencer Abraham, étudiant en droit de Queen's University est maintenant un des six anciens à qui entraîneur Peddle se réfère. Comme l’un des deux seuls hommes qui auront joué sur tous les trois des équipes des étoiles du hockey masculin depuis 2015 contre les potentiels de l’équipe junior nationale du Canada, il a sans doute le plus de vengeances dans les matches à venir.

« Je ressens beaucoup de fierté dans le hockey (U SPORTSt), » dit la vingtaine, qui a marqué le but de gagnant dans une victoire de 5-4 deux ans auparavant, en aidant les SPORTS U à partager la victoire avec Équipe Canada cette année-là. « Beaucoup de gens ne comprennent vraiment pas que c’est bon. (Cette série) est l’occasion de montrer ce que la Ligue consiste ».

Il ajoute que, malgré ce que certains peuvent penser, le hockey universitaire n’est pas « la fin de la route. »

Je ressens beaucoup de fierté dans le hockey (U SPORTSt). Beaucoup de gens ne comprennent vraiment pas que c’est bon. (Cette série) est l’occasion de montrer ce que la Ligue consiste. 

Spencer Abraham

« C'est une ligue de perfectionnement aussi » dit-il, comparant U SPORTS au LCH. « C'est juste le début de ce que je pense pourrait être une longue carrière pour beaucoup de joueurs. »

Discutant son avenir et celle de ses coéquipiers, le défenseur dit que faire partie de U SPORTS signifie être capable de poursuivre simultanément une carrière scolaire et sportive. Tandis que travailler vers les deux à la fois peut certainement être stressant — Abraham et Harper expriment leur inquiétude sur les matches qui ont lieu au milieu de la saison des examens —, Abraham dit que c’est un engagement qui vaut la peine. 

IMG_8882.jpg (556 KB)

Spencer Abraham (deuxième à partir de la droite) avec Brett Gibson (entraîneur-chef), Kevin Bailie et James Sawchuk (thérapeute) dans la série de l'an dernier

« J’ai toujours un peu voulu être comme Ken Dryden, qui était un avocat en exerce alors qu’il jouait dans la LNH pour Canadiens de Montréal, » dit Abraham. « Me lancer et mettre en valeur mes capacités de hockey après avoir présenté mes capacités juridiques toute la semaine écrivant des examens est une pause agréable et une belle occasion de me tester dans ces deux domaines. »

C'est une grande occasion pour eux, non seulement pour représenter U SPORTS et leurs institutions, mais pour représenter eux-mêmes. 

Peddle

Les matches auront lieu le mercredi 13 décembre à 19 h HE / 16 h HNP et le jeudi 14 décembre à 16 h HE / 13 h HNP au Meridian Centre à St Catharines, Ont.

ACHETEZ VOS BILLETS


Kaitlin_Jingco.png (66 KB)Kaitlin est récemment diplômée du programme de maîtrise en communication et journalisme de l’Université Western. Elle travaille maintenant comme gestionnaire des communications pour son député provincial et garde un lien avec son amour du sport et du journalisme en tant que contributeure U SPORTS.