Soccer Féminin Nouvelles

Soccer Féminin

Faites connaissance avec votre étudiant-athlète de U SPORTS : Helen Lyden, Thunderbirds d’Algoma

L’équipe U SPORTS

(Crédit: Bob Davies)

U SPORTS s’entretiendra avec un athlète, un entraîneur, et un membre du personnel clés de chacun de ses programmes sportifs dans le cadre de notre série d’entrevues « Faites connaissance avec… » 

IMG_1587.png (62 KB)

  • Nom : Helen Lyden
  • École : Université Algoma
  • Sport : Soccer féminin
  • Position : Défense
  • Année d'éligibilité : 2
  • Programme : Droit et justice
  • Ville natale : Oshawa, Ont.

1. Qu’est-ce qui vous a attirée à l’Université Algoma ?

Dès que je suis descendue de l’avion pour ma visite officielle, j’ai été enchantée par le plus petit campus et le format « salle de classe » d’Algoma. En fait, tout l’environnement d’Algoma m’a frappée : tout le monde se connaissait et tous étaient tellement reconnaissants d’y être.

2. Quel est votre meilleur souvenir et votre plus belle réussite en tant qu’étudiante-athlète U SPORTS ? 

La saison dernière, l’équipe féminine de soccer a été en mesure d’obtenir son premier point de l’histoire de l’équipe au sein du SUO et de U SPORTS. Atteindre cet objectif avec cet excellent noyau de filles fut vraiment impeccable : tout le monde s’y est mis et a travaillé fort pour y arriver.   

IMG_0581.JPG (175 KB)

3. Où pensez-vous que votre parcours universitaire vous mènera ?

Après l’université, j’espère obtenir un diplôme en droit et justice. J’entrevois ma carrière au sein du corps policier. J’espère soumettre une candidature à la Police de Toronto, une fois mes études terminées, pour ensuite accéder à l’unité canine.   

4. Qui a eu la plus grande influence sur votre carrière sportive ?

Mon grand-père est l’un de mes plus grands soutiens depuis que je suis toute petite et il a toujours eu une grande influence sur moi. C’est grâce à lui si j’en suis à ce stade de ma carrière sportive. Il n’a jamais raté un match, qu’il s’agisse du hockey, du soccer ou même d’un sport scolaire. Il était toujours là, le long des lignes, m’invitant constamment à me rapprocher de lui pour qu’il puisse souligner mes bons coups ou, le cas échéant, me dire ce que je devais améliorer.

On_Go_Train.jpg (100 KB)

5. Avec qui du monde du sport, passé ou présent, aimeriez-vous diner ou souper ? Pourquoi ?

Christine Sinclair sans l’ombre d’un doute. Je suis sa plus fervente partisane depuis que je suis en mesure de comprendre et de suivre le soccer. La voir évoluer, non seulement comme joueuse, mais comme membre et capitaine de l’équipe féminine canadienne, m’a grandement inspirée. J’ai eu la chance de rencontrer Sinclair et de m’entraîner avec elle dans le cadre d’un camp, mais de pouvoir physiquement m’asseoir avec elle pour discuter de ses débuts et de toute son aventure serait un souvenir qui me durerait toute la vie.

6. Quel est votre rituel d’avant match ? Avez-vous des superstitions/idiosyncrasies autour de votre préparation pour une compétition ?

Les discours de motivation sont tout pour moi lorsqu’on parle de superstitions d’avant-match. J’en ai un en particulier que j’écoute avant chaque match, avant le discours préliminaire des entraîneurs ; il s’intitule « This is war » (c’est la guerre), j’écoute tout ce qui est dit et je visualise le tout dans une situation de match.

7. Quelle musique écoutez-vous pour vous motiver avant un entraînement ou un match ?

Je retourne constamment à Lose yourself de Eminem. Je ne peux alors m’empêcher de chanter et de danser en l’écoutant. Cette chanson me motive vraiment avant un match, me donne de l’énergie ; je sens mon corps devenir de plus en plus en alerte et prêt à donner tout ce qu’il peut sur le jeu.

8. Quelle est la personnalité que vous suivez le plus en ce moment sur les médias sociaux ?

Mon réseau social préféré est BeastMode Soccer sur Instagram. Cette plateforme comprend tout ce qui se rapporte au soccer et il est axé sur les éducatifs et les compétences à appliquer ou à pratiquer sur le jeu ou même à la maison ! C’est une bonne façon de développer de nouveaux outils, de nouvelles habiletés à pratiquer sur le terrain et au cours de ses séances personnelles d’entraînement.

IMG_1586_(Bob_Davies).JPG (196 KB)

9. Si vous pouviez essayer un autre sport, quel serait-il ? Pourquoi ?

Si je pouvais essayer un autre sport, ce serait le rugby. La rudesse et l’agressivité du sport m’ont toujours intriguée. Le rugby est un sport où on doit travailler fort, être très « physique ».

10. Quelle est la chose la plus embarrassante qui vous est arrivée en tant qu’athlète ?

Au cours des cinq dernières années, j’ai reçu plusieurs diagnostics de commotion cérébrale et je dois, dorénavant, porter un bandeau crânien. Il s’agit peut-être de l’objet le plus contrariant et irritant que j’aie eu à porter dans ma vie. Mais, voilà, je sais au moins que ma tête est couverte et qu’il s’agit d’une protection de plus lorsque je m’engage dans un tacle, une tête, etc.